Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Journalismes de microcosme

"Johnny star contre Genestar "

Lu dans " Le Canard enchaîné " (4 juin 2003)

Mai 2003. Johnny Halliday, qui séjourne à Los Angeles " a eu un réveil difficile en écoutant son portable. Deux messages lui avaient été envoyés de Paris par Alain Genestar, le patron de Paris Match.

Premier message : " Allô Johnny, je suis chez moi à la campagne, j’écoute du jazz. Et j’ai composé une chanson pour toi, ce sera un tube à la rentrée. "

Dans le deuxième message, le même Genestar entonnait le tube en question, dont Johnny, abasourdi, n’a conservé qu’un souvenir embrumé. "

Deuxième sujet de contrariété pour Johnny : sur la photo des " soixante meilleurs potes de la star et de son épouse " que publie alors Paris Match, Genestar a évincé un grand ami de Johnny : Patrick Balkany, le maire " à casseroles " de Levallois. Grosse colère de la star, et du propriétaire du titre, " Hachette-Filipacchi, dont le siège est justement installé à Levallois, et qui entretient les meilleures relations du monde avec le maire. "

 

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.