Accueil > Critiques > (...) > Radios associatives

Les radios libres en Afrique

Déclaration adoptée à la rencontre de Kinshasa

Déclaration des radios associatives et communautaires de l’Afrique centrale réunies à Kinshasa du 19 au 22 mars 2001

Nos radios associatives et communautaires réunies à Kinshasa du 19 au 22 mars 2001 se réfèrent :
à la Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948.
à l’article 9 de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, adoptée à Nairobi, le 28 juin 1981 par la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de l’OUA, qui dispose que toute personne a droit à l’information et a le droit d’exprimer et de diffuser ses opinions dans le cadre des lois et règlements.

Nos radios associatives et communautaires sont l’émanation de la population locale qui leur a donné naissance.

Elles sont libres et indépendantes vis à vis des pouvoirs politiques, des puissances financières et autres.

Les radios associatives et communautaires sont pluralistes et plurielles. Elles respectent les convictions religieuses et philosophiques de chacun quelle que soit son origine sociale, ethnique, régionale ou nationale.

Elles prônent la paix, quelle que soit la situation de conflits ouverts ou latents.

Elles demeurent des radios de proximité qui font de la communication sociale et de l’éducation populaire leurs priorités.

Ce sont des radios qui accordent une place importante à la situation de la femme dans la société et une place spécifique dans le fonctionnement des médias.

Soucieuses du développement culturel et du rayonnement musical, elles valorisent la production des jeunes talents : ce sont des radios de découverte.

Elles assurent leur mission d’information, de formation, d’éducation et de divertissement dans les langues comprises par la population.

Les radios associatives et communautaires refusent la communication marchande et demandent aux pouvoirs publics et aux organismes internationaux de reconnaître le caractère d’utilité publique de leur action et de contribuer au financement nécessaire à la bonne marche de leurs activités.

Nos radios s’engagent à fonctionner dans la démocratie et dans la transparence.

Elles militent pour la protection de la nature et de l’environnement.

Elles respectent la déontologie des journalistes et assurent la formation de leurs personnels pour qu’ils puissent accomplir correctement les missions de la radio.

Les radios signataires s’inscrivent dans le mouvement de solidarité nationale, sous régionale et mondiale avec les autres radios de la planète qui partagent les mêmes valeurs.

Fait à Kinshasa, le 22 mars 2001

Signataires :

République Démocratique du Congo (RDC)
Kasaï Horizons Radio Télé de Tshikapa, Kasaï occidental
Radio Télé universelle de Tshikapa, Kasaï occidental
Kasaï Horizons Radio Télé de Kananga, Kasaï occidental
Radio Télé Kananga Malandji de Kananga, Kasaï occidental
Kasaï Horizons Radio Télé de Mbuji-Mayi, Kasaï oriental
Radio Inter Viens et Vois de Mbuji-Mayi, Kasaï oriental
Radio Mont Carmel de M’buji-Mayi, Kasaï oriental
Radio Bwena Munto de Mbuji-Mayi, Kasaï oriental
Radio Télé Téléma Idiofa de Bandundu
Radio Sentinelle de Kinshasa
Radio Réveil de Kinshasa
Radio intercommunautaire Soleil de Kinshasa
Radio télé message de vie de Kinshasa
Radio Sango Malamu de Kinshasa
Radio MBC de Kinshasa
Radio Elikya, radio catholique de Kinshasa
Radio Communautaire de Moanda
Radio Tomisa de Kikwit
Radio Rurale Mbankana de Mbankana
Radio rurale APD de Idiofa

Tchad

Radio Liberté de N’Djamena
Dja Fm de N’Djamena
Radio Brakoss de Moïssala

République du Congo

Radio Liberté de Brazzaville

Gabon

Radio Soleil de Libreville

Burundi

Radio RSF Bonesha FM de Bujumbura

Cameroun

27 - Studio Radio Crac de Yaoundé



Les institutions et organismes suivants ont participé aux travaux de Kinshasa et ont apporté leur appui à la présente déclaration

République démocratique cu Congo
Bureau Central des médias ruraux, Kinshasa
Secrétariat général du ministère de la Communication, Kinshasa
Radio Télévision Nationale du Congo (RTNC), Kinshasa
Konga Esperando Rondo, Kinshasa
Fraternité nationale des prisons, Kinshasa
Human Dignity in the World, Kinshasa
Légion d’amitié pour la Paix et la Solidarité entre les peuples, Kinshasa
Toges Noires, Kinshasa
Agence congolaise de presse, Kinshasa
Alliance franco-congolaise, Kinshasa
Unité de production des progrtammes radiophoniques et d’Education civique
YMCA, Kinshasa
Centre supérieur de formation des journalistes et informations, Kinshasa
Centre de vulgarisation des droits de la femme, Kinshasa
Association des journalistes de la presse douanière et commerciale, Kinshasa
Presse universitaire du Congo, kinshasa
Union africaine des journalistes de l’environnement, Kinshasa
Comité Droits de l’homme maintenant, Kinshasa
Groupe presse associée
Centre d’information et d’animation culturel, Kinshasa
La Plume ASBL, Association congolaise des journalistes, traducteurs et vulgarisateurs en langues nationales, Kinshasa
Global communication Nework (Glocom), Kinshasa
Institut des médias pour le développement

France
Institut Panos, Paris
Epra, Paris

Canada
Union des radios communautaires de l’aire francophone (Urcaf), Moncton

Recommandations
Les participants au Festival " Fréquences libres ou le pluralisme radiophonique ", réunis au palais du peuple de Kinshasa du 19 au 22 mars 2001, ont décidé de créer un groupement de radios associatives et communautaires de l’Afrique centrale (GRAC Afrique centrale).
Elles souhaitent participer aux travaux de l’Union des radios communautaires de l’aire francophone (Urcaf) et de l’Association mondiale des artisans des radios communautaires (Amarc).
Elles décident de tenir une Assemblée générale tous les deux ans. La prochaine capitale choisie est Libreville au Gabon.

Un comité de suivi des travaux de Kinshasa a été mis en place par les participants.
La radio " Réveil FM, 105.4 mHz " de Kinshasa assurera la Présidence du comité jusqu’à la rencontre de Libreville.
Composition du Comité de suivi  :
Président  : Freddy Mulongo, Réveil FM, Kinshasa, République démocratique du Congo
Vice-présidente  : Zara Yacoub, Dja FM, N’Djamena, Tchad
Secrétaire  : Bartel Ndinga, Radio Soleil, Libreville, Gabon.
- 

Fait à Kinshasa, le 22 mars 2001
Le Secrétaire rapporteur
Ricky Mapama

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Dupont de Ligonnès : à France Info, le fait divers était presque parfait

La triste fin d’un fait divers cuisiné aux petits oignons.

Le journaliste Guillaume Bernard arrêté à Toulouse : une atteinte grave à la liberté de la presse (SNJ et SNJ-CGT)

Un communiqué suite à l’interpellation et à la convocation en justice d’un journaliste indépendant.

Sortie de Médiacritiques n°33 : Où va le journalisme ?

Le nouveau Médiacritiques est arrivé ! Articles, dessins inédits et nouveau format.