Accueil > Critiques > (...) > Au Venezuela

Contre la barbarie, défendons les médias communautaires du Vénézuéla !

Un appel de juin 2002 : ¡ Contra la barbarie, defendamos a los medios comunitarios de Venezuela !

Appel
Contre la barbarie, défendons les médias communautaires du Vénézuéla !
<br

Le 11 avril 2002, la nuit d’un coup d’Etat s’abattait sur les médias communautaires du Venezuela. Torture, perquisition, humiliations visaient á détruire les seuls médias aux mains de la population, pendant que les médias commerciaux, propriété des putchistes, fêtaient le coup d’Etat et instauraient le black-out informatif.

Le 13 avril la mobilisation massive de la population permit heureusement de rétablir la démocratie.

Les grands médias putchistes, quasi monopolistiques au Venezuela, lancent á présent une vaste campagne d’intidimidations et de menaces contre les médias comunautaires, traités de "cercles terroristes" et... "financés par la guérilla colombienne" ! Le président de la Chambre Privée de Radiodifusion, Miguel Angel Martinez, signataire du décret putchiste, déclare "illégaux" les médias communautaires et demande á ses affiliés de brouiller leurs fréquences lors du prochain coup d’état.

Nous, journalistes et médias communautaires du monde entier, qui luttons depuis des années en faveur de la propriété sociale de la communication et pour le droit de produire une information au service des majorités exclues, exprimons notre solidarité avec nos amis vénézuéliens face á ces menaces. Nous demandons á la Justice vénézuélienne d’enquêter en profondeur sur les violations des droits de l’homme commises contre les médias communautaires lors du coup d’Etat et qu’elle punisse leurs auteurs. Nous demandons aux autorités du Venezuela qu’elles prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger les membres des médias communautaires, afin qu’ils puissent poursuivre leur travail autonome en faveur du pluralisme de l’ information et de la démocratie au Venezuela. Nous restons très attentifs quant á toute agression de quelque nature qu’elle soit contre les médias communautires du Vénézuéla.

Signataire (responsable du média communautaire, journaliste ou collectif indépendant d’information :)

Ville et pays :

E-mail ou téléphone :

Merci de renvoyer votre signature à : libreexpresion@hotmail.com

Llamado ¡ Contra la barbarie, defendamos a los medios comunitarios de Venezuela !

El 11 de abril 2002, la noche del golpe de estado caia sobre los medios comunitarios venezolanos. Tortura, allanamientos, y vejaciones intentaban acabar con los unicos medios en manos de la poblacion mientras los medios comerciales, propiedad de los golpistas, celebraban el golpe e instauraban el black-out informativo. El 13 de abril, afortunadamente, la mobilizacion masiva de la poblacion permitio rescatar la democracia plena en Venezuela.

Desde su casi monopolio los grandes medios golpistas lanzan ahora una campaña cotidiana de intimidacion y de amenazas en contra de los medios comunitarios, tachados de "circulos terroristas"... "financiados por la guerrilla colombiana", etc... El presidente de la cámara privada de radiodifusion, Miguel Angel Martinez, quien firmo el decreto golpista, declara que estos medios comunitarios son "ilegales" y pide a sus afiliados que interfieran con sus frecuencias en el proximo golpe.

Nosotr@s, periodistas, universitarios, medios comunitarios del mundo entero, que luchamos desde años por la propiedad social de la comunicacion y por el derecho a la expresion de las mayorias excluidas, expresamos nuestra total solidaridad con nuestros hermanos(a)s venezolano(a)s ante tales agresiones. Pedimos a las autoridades judiciales de Venezuela que investiguen a fondo las violaciones de los DDHH cometidas en contra de los medios comunitarios durante el golpe de estado y que castiguen a sus autores. Pedimos a las autoridades de Venezuela que tomen todas las medidas necesarias para proteger a sus miembros de modo que puedan proseguir con su labor autonoma a favor del pluralismo de la información y de la democracia en Venezuela.

Nos mantendremos en alerta ante cualquier tipo de agresion en contra de los medios comunitarios en Venezuela.

Firma (responsable del medio comuniatrio, periodista o colectivo independiente de información :)

Ciudad y País :

E-mail o teléfono .

Gracias por enviarnos su firma a : libreexpresion@hotmail.com

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Européennes : Macron envahit la presse régionale, avec la bénédiction des rédactions

Servilité et pluralisme en berne dans la PQR.

Gilets jaunes : Sonia Devillers défend Radio France et élude la critique des médias

Autocritique impossible sur France Inter : rebelote.

6 juin à Paris - Médias et gilets jaunes : pour une information indépendante !

Une réunion publique organisée avec des gilets jaunes et des journalistes indépendants.