Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Loin de l’Amérique Latine

Au Chili, Chirac prend l’air, les médias français aussi

Chirac prend l’air...

Après son séjour au Brésil, Jacques Chirac est arrivé au Chili pour une visite de 24 et quelques heures le vendredi 26 mai 2006.

- « Chirac vend la France au Chili », titrait élégamment le site de TF1 dès le vendredi 26 mai 2006.

- « Jacques Chirac prend l’air de Santiago et boucle son périple en Amérique du sud » titrait Le Nouvel.obs.com, reprenant un dépêche d’Associated Press (datée du 27 mai à 20h17).

- « Voyage agité pour Chirac et Bachelet dans le métro de Santiago », annonçait Reuters, le même jour.

- Grâce à l’Afp, nous apprenions ceci le 27 mai à 11h30 : « Chili : Jacques Chirac et Michelle Bachelet affichent leurs convergences »

- Et Le Monde daté du 28 mai titrait un article de ses deux envoyées spéciales : « Jacques Chirac salue "l’exemple" de la démocratie chilienne »

... Les médias français aussi

Et pendant ce temps là, ni vue, ni connue en France : la mobilisation des étudiants chiliens.

- la « Une » du quotidien chilien La Tercera annonçait : Protestas estudiantiles se extienden a regiones y colegios particulares,

- Tandis qu’au Mexique, La Jornada titrait : « En huelga, más de 100 mil estudiantes chilenos » [lien périmé - août 2010]

Question : quels sont les medias français qui nous ont proposé une information aussi futile ?

Acrimed (à partir d’une observation de Roland Pfefferkorn)


- Post-scriptum. Mieux vaut tard que jamais : l’information est finalement parvenue en France :

- Libération, 1er juin 2006 : « Chili : premier conflit social pour Bachelet » (par la correspondante de Libé à Santiago)

- Le Monde daté du 3 juin : La jeunesse chilienne défie la présidente Michelle Bachelet » par la correspondante du Monde à Buenos-Aires

 

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.