Accueil > (...) > Les jeudis de 2003 à 2014

Jeudi d’Acrimed

« Les médias et le business du sport spectacle »

14 février, à 19h à Paris, avec Johann Harscoët.

« Jeudi d’Acrimed »,

Jeudi 14 février, à 19h, à Paris, Bourse du travail, 3 rue du Château d’eau, 75010 Paris. Métro République :

« LES MÉDIAS ET LE BUSINESS DU SPORT SPECTACLE »

Avec Johann Harscoët, auteur de «  L’Equipe , l’épique et l’éthique » , paru dans Le Monde diplomatique de septembre 2007, et dont peu lire des extraits ici même.

Alors que les droits de diffusion du passionnant championnat de france de football viennent d’atteindre un nouveau montant record (668 millions par an jusqu’en 2012), il est permis de s’interroger sur la façon dont les médias modèlent, promeuvent, commercialisent, vampirisent le sport de haut niveau.

Leur fonctionnement aveugle et aveuglant contribue à dénaturer un sport social, éthique et universel, pour en faire le produit d’appel d’une audience, d’une idéologie, voire d’une politique dédiées au seul profit.

Performance, compétition, dépassement de soi, élimination de l’autre, loi du plus fort, repoussement perpétuel des limites, rejet de l’humain dans l’athlète, esclavagisme "propre", mépris de l’arbitrage voire de la règle, obsession de l’espace-temps, idéalisation de l’homme-sandwich, haine du féminin : le sport-spectacle, télé-réalité d’avant-garde façonnée par les médias, est le plus efficace vecteur de communication et de contamination de l’idéologie libérale d’une droite... complexée, dont L’Equipe est à la fois l’instrument de mesure et le porte-voix grand public.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

« Vous avez la parole » sur France 2 : les cheminots sur le grill

Haro sur les régimes spéciaux dans l’émission de débat de France 2.

La grève du 5 décembre au 20h de France 2 : quatre jours de propagande

Misère de l’information sociale sur le service public.