Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Associations et syndicats

L’indépendance coûte cher, la dépendance aussi

Le prix de l’indépendance à... RSF

Robert Ménard, responsable de Reporters sans frontières reconnaît dans son livre Ces journalistes qu’on veut faire taire (Albin Michel) que, directeur de l’association, il s’était opposé à son président Jean-Claude Guillebaud, qui voulait dénoncer en France aussi les dérives déontologiques, financières et économiques des médias, « parce que, ce faisant, nous risquions de mécontenter certains journalistes, de nous mettre à dos les grands patrons de presse et de braquer le pouvoir économique. Or, pour nous médiatiser, nous avons besoin de la complicité des journalistes, du soutien des patrons de presse et de l’argent du pouvoir économique ».

(Relevé par Marianne, 5-11 mars 2001).

 

A la une

La fait-diversion de l’actualité

Un extrait d’« Une histoire populaire de la France », Gérard Noiriel, Agone, 2018.

In memoriam 1914-1918 : quatre années de presse aux ordres

Quand la presse se vautrait dans les bras des généraux.

Sortie de Médiacritique(s) n°29 (octobre-décembre 2018)

À commander dès maintenant.

Lu : Les écoles du journalisme, d’Ivan Chupin

Le politiste Ivan Chupin publie aux Presses Universitaires de Rennes Les écoles du journalisme. Les enjeux de la scolarisation d’une profession (1899-2018).
Dans son ouvrage, Ivan Chupin revient sur l’émergence et les (...)