Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Depuis 2010-2011 : Révolutions arabes, guerre de Libye, guerre en Syrie

Le Monde découvre et représente des « émeutes » en Libye

Comment représenter les diverses formes des soulèvements populaires dans « le monde arabe », comme on dit ? Comment les rendre accessibles aux lecteurs d’un grand quotidien vespéral ?

Par une infographie, pardi !

D’abord choisir de pertinentes illustrations

Puis les distribuer sur une carte (ici partiellement reproduite)

Représenter des émeutes par une grenade ou une bombe, quelle bonne idée !

Et résumer la situation en Libye par des morts et des… émeutes, quelle fulgurance !

Le tout pour une infographie qui n’apprend rien, n’explique rien… même à des enfants de maternelle.

C’est dans Le Monde daté du 1er mars 2011.

Le Monde se rectifie
(complément du 6 mars)

Prise de conscience autocritique ? Reconnaissance du travail de salubrité publique accompli par Acrimed ? Le Monde daté du 3 mars a revu son infographie. Plus de bombe ou de grenade… mais toujours des « émeutes » en Libye dans le résumé de « 24 heures dans le monde »


N.B. Article initialement publié le 1er mars, complété le 6 mars.

 

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique