Accueil > (...) > Débats et initiatives : annonces et présentations

« La fabrique de l’opinion » (mars 2004)

Festival « Images mouvementées », du 23 au 30 mars

Dans une société où information et communication tendent de plus en plus à se confondre, quelles forces, quelles influences, quelles idéologies, quels pouvoirs contribuent à modeler notre perception du monde, et avec quels objectifs ?
Que l’on parle des médias, de la culture d’entreprise, de l’école, de la consommation ou du discours politique, comment l’information est-elle recueillie, filtrée, choisie, synthétisée, mise en forme, transmise ?
En d’autres termes : comment se fabrique l’opinion ?
Avec cette deuxième édition du festival « Images Mouvementées », il s’agit pour nous de développer et de poursuivre la mission d’éducation populaire que s’est fixée Attac, en associant engagement citoyen et culture.

Informations complètes sur le site du festival


- 30 documentaires et fictions

Parmi lesquels :
Propagande de guerre, propagande de paix de Béatrice Pignède, Enfin pris de Pierre Carles, Cindy rêve d’argent de Frédéric Compain, Des hommes d’influence de Barry Levinson, The revolution will not be televised Kim Bartley et Donnacha O’Brien, Roman Karmen de Patrick Barberis et Dominique Chapuis, Zoos humains de Pascal Blanchard et Eric Deroo, Le syndrôme chinois de James Bridges, Quelques choses de notre histoire de Jean Druon, Pas lieu d’être de Philippe Lignière, Mozambique, journal d’une indépendance de Margarida Cardoso, La loi de la jungle de Philippe Lafaix...

10 grands débats

- Mardi 23 mars 2004, séance de 20h30 : « Vos idées sont-elles les vôtres ? » , après Krone, l’Autriche entre les lignes de Nathalie Brogers et suivi de Citizen cam de Jérôme Scemla
Intervenants : Denis Sieffert, Directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Politis, Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste, Directeur de recherche à Paris X
Animatrice : Aline Pailler, journaliste

- Mercredi 24 mars 2004, séance de 20h30 : « Nous avons les moyens de vous convaincre ! » , après Opération lune de William Karel
Intervenants : Bruno Aubusson de Carvalay, chercheur au CNRS, Président de l’association Pénombre, Patrick Champagne, sociologue au Centre de sociologie européenne et à INRAn Marie-Josée Mondzain, philosophe, Directeur de recherches au CNRS

- Jeudi 25 mars 2004, séance de 20h30 : « L’histoire toujours réécrite » après Dissimulation d’un massacre de Daniel Kupferstein
Intervenants : Jean-Luc Einaudi, auteur de « La bataille de Paris », Maurice Rajsfus, historien de la répression
Animateur : Laurent Bihl, Professeur d’Histoire

- Vendredi 26 mars 2004, séance de 20h30 : « La stratégie de la peur » après Faits divers à la une de Michel Royer
Intervenants : Laurent Bonelli, sociologue, université de Paris X Nanterre, Maryse Esterlé-Hédibel, sociologue, enseignante-chercheuse à l’UIFM Nord Pas de Calais

- Samedi 27 mars, séance de 16 heures : « Les petits soldats de l’entreprise » après Une voiture est née de Gérald Caillat
Intervenants :Stéphane Beaud, sociologue, Université de Nantes, Jean-Pierre Le Goff, sociologue, Laboratoire Georges Friedmann, Paris 1
Animateur : Guillaume Duval, rédacteur en chef adjoint d’Alternatives économiques

- Samedi 27 mars, séance de 20h30 : « Sous les cahiers, l’entreprise », après Le cartable de Big Brother de Francis Gillery
Intervenants : Nico Hirtt, Professeur, Président de l’Association Pour une Ecole Démocratique (APED), Christian Laval, chercheur à l’ Institut de recherches de la FSU
Animateur : Nicolas Truong, journaliste au Monde de l’éducation

- Dimanche 28 mars 2004, séance de 16 heures : « Journalistes à la chaîne », après Le journal commence à 20h de William Karel
Intervenants : Michel Diard, Secrétaire général du SNJ-CGT, Henri Maler, co-animateur d’Acrimed (Action-Critique-Médias), Maître de conférences à l’Université de Paris 8, Dominique Marchetti, sociologue, chercheur au CNRS, centre de sociologie européenne
Animatrice : Naïri Nahapétian, journaliste à Alternatives Economiques et à l’association Place Publique.

- Dimanche 28 mars 2004, séance de 20h30 : « Global-média ou la tentation de l’uniforme », après Jean-Marie Messier le jongleur de Bernard George et Pierre Briançon<
Intervenants : Philippe Bouquillion, Professeur à Paris VIII Saint Denis, chercheur à la Maison des Sciences de l’Homme-Paris Nord, Marc Laimé, journaliste
Animateur : Jean-Charles Willard, économiste, Fondation Copernic

- Lundi 29 mars, séance de 20h30 : « Télévision, arme d’opinion massive », après Télénovélas de Alexandre Valenti
Intervenants : Mélanie Lesaux-Glaymann, vice-Présidente de l’association Les pieds dans le PAF, Alexandre Valenti, auteur-réalisateur de films documentaires
Animateur : Luc Chatel, journaliste à Témoignage chrétien

- Mardi 30 mars 2004, après la séance de 20 heures :« Médias : Y a t-il un courant alternatif ? », après Cette télévision est la vôtre de Mariana Otéro et suivi de Télé tamborès
Intervenants : Bernard Cassen, journaliste, Directeur général du Monde diplomatique, Armand Mattelart, enseignant-chercheur à l’Université de Paris 8, Pdt de l’Observatoire Français des médias, Jacques Soncin, Directeur de la Confédération nationale des radios libres, Président de l’Union des radios communautaires de l’aire francophone
Animateur : Thierry Brun, journaliste à Politis

Des lectures, des séances préparées pour les lycéens, d’autres débats dans différents lieux du quartier,
des animations...

Informations complètes sur le site du festival
Renseignements : attac-festimages@attac.org
Cinéma des cinéastes : 7, avenue de Clichy, 75017 Paris
Réservations : 01 53 42 40 20

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »

L’ode au « pragmatisme », dans les médias dominants US

Vous avez dit pragmatisme ?

« Les Informés » (France Info) : le triomphe de la communication en huis-clos

Journalisme et communication : deux métiers interchangeables ?