Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Le groupe Le Monde

Groupe Le Monde : un ménage peu hygiénique

Les récentes évictions au sein du groupe Le Monde confirment les craintes des salariés.

Le 25 juin, des salariés du groupe PVC (Publications de la Vie Catholique) manifestaient devant le siège du groupe : « On est prié de laisser les PVC dans l’état où on les a trouvées en entrant. » [1]

Le 15 octobre 2003, Marc Lecarpentier est écarté de la présidence du directoire de Télérama, propriété du groupe PVC. « Une autre filiale des PVC, Malesherbes Publications (éditeur de La Vie, Prier, etc.), est elle aussi "raccourcie" : elle perd son président, Jean-Claude Petit, qui ne sera pas remplacé après son prochain départ en retraite. » [2]

Quand Le Monde « fait le ménage » [3], le moins que l’on puisse dire, c’est que son hygiène laisse à désirer...

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

Notes

[1Cités par Bernard Poulet, Le pouvoir du Monde, La Découverte, 2003. Page 37.

[2Libération, "Un homme du « Monde » aux commandes de « Télérama »", 15 octobre 2003

A la une

Dalila Zein, une « cost killer » devient directrice générale de l’AFP

La privatisation de l’AFP est en marche.

Le Conseil de presse du Québec

Liberté de la presse ou droit du public à l’information ?

Actualité des médias n°17 (juin 2018)

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques.