Accueil > Critiques > (...) > 2003 : Le Forum Social Européen de Paris-Saint Denis

Forum 2003 : France inter interroge José Bové « sur le fond »

Le 12 novembre 2003 [1], José Bové était « invité » sur France Inter, vers 19h20, à l’émission « Res Publica », animée par Pierre Le Marc. Une occasion non de parler du Forum Social Européen, mais de parler à propos dudit Forum. Mais de parler de quoi, au fait ? Pour s’en faire une idée assez précise, il suffit de relever (comme l’a fait Martin, l’un de nos correspondants), les questions posées par de vaillants journalistes (P.Le Marc et une journaliste de France Inter, Christophe Barbier de L’Express).

Dès l’introduction du débat, le ton est donné : le Forum Social Européen n’est-il pas une « sorte de vaste supermarché de la contestation anti-libérale » ? A cette interrogation dépréciative font suite des questions qui n’autorisent aucune information précise sur le Forum Social Européen et permettent d’éluder à peu près toutes les questions de fond. Ne restent, pour l’essentiel, que des mises en cause de sa stérilité et de sa dangerosité. Voici la liste :

Questions :

- 1. « (...) A quoi ça ressemble ce mouvement et quel est son objectif ? ».

- 2. « Est-ce que la faiblesse de ce mouvement ce n’est pas qu’il s’oppose et jamais qu’il ne propose ? Est-ce que ça existe vraiment l’alter mondialisme ? »

- 3. « (...) J’ai envie de vous dire est-ce que c’est pas simplement une grande thérapie collective le FSE ? »

- 4. « Est ce qu’au contraire il n’y a pas au centre du mouvement altermondialiste un rejet de la démocratie ? (...) ».

- 5. « Est-ce que les altermondialistes sont des gens qui votent dans leur grande majorité ? »

- 6. « Une contradiction fondamentale de votre mouvement. Est ce qu’il est raisonnable de vouloir détruire ou du moins s’attaquer aux leviers qui peuvent changer le monde : l’OMC mais aussi l’Europe ? »

- 7. « Est ce qu’un outil comme la Constitution européenne vous parait adapté à la réalité ? »

- 8. « (...) Est ce que cette Europe impuissante vous parait valoir la crise ? »

- 9. « Une Europe qui serait vouée aux gémonies, est-ce que ça serait une attitude raisonnable ? D’aller justement vers la crise ? »

- 10. « Est ce que votre mouvement est de gauche ? (...) »

- 11- « Est ce que votre rapport à la politique n’est pas ambigu au fond ? (...) Vous dites : à la légalité nous opposons la légitimité. Est ce que ça ne sent pas un peu le populisme ? »

- 12. « Jusqu’où aller dans la radicalité ? »

- 13. « Nous vous écoutons parler depuis une demie-heure, c’est merveilleux, en réalité vous avez toujours le beau rôle, vous êtes une sorte de Robin des Bois des temps modernes, mais le débouché politique là-dedans ?... Le débat des urnes, le débat démocratique, vous l’évitez, très soigneusement. »

- 14. « Ce contre-pouvoir il n’a pas une limite à partir du moment où il n’y a pas de débouché politique ? »

- 15. « Que pensez vous de la présence polémique de Tarik Ramadan au FSE ? »

- 16. « Quand vous êtes allé en Palestine, est ce que vous ne sortez pas de votre rôle ? »

- 17. « C’est du syndicalisme ça, ce n’est pas de la politique tout simplement ? »

- 18. « Que pensez vous du débat sur la laïcité ? »

- 19. « Pour en revenir à l’affaire Tarik Ramadan, que vous considérez trop importante, est-ce que cela ne trouble pas un peu plus un mouvement altermondialiste majoritairement anti-sioniste et qui peut dériver vers l’antisémitisme, en tout cas certains le pensent et vous en accusent ? »

- 20. « Comment expliquez vous que vous êtes aussi populaire au sein de l’électorat d’extrême droite et est-ce que cela vous gène ? »

- 21. « Selon un sondage Louis Harris (...), 34% des électeurs de gauche sont prêts à voter pour vous. Est-ce que ce ne serait pas trahir votre combat que de ne pas y aller ? »

- 22. « Pourquoi vouloir mettre entre le mouvement social et vous une frontière ? (...) C’est une contradiction fondamentale de votre action »

Commentaire final :

- 23. « Candidat à rien »

Bilan

- Questions portant sur la légitimité du mouvement, ses "contradictions", la stratégie, et autres jugements de valeurs superficiels : 2-3-10-13-14-17-21-22-23 (34% des questions).

- Insinuations tendant à présenter le mouvement alter mondialiste comme dangereux, radical et même proche de l’extrême droite : 4-5-6-8-9-11-12-13-15-16-19-20 (52% des questions).

- Autres (!!!) : 1. « A quoi ressemble votre mouvement ? » - 7. Sur la Constitution européenne. 18. Sur la laïcité (14% des questions).

Grâce ces questions, José Bové fut en mesure, on s’en doute, d’informer le large auditoire d’une station de service public sur le Forum Social Européen et sur ses propositions.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Et non le 14, comme nous l’avions noté par erreur initialement

A la une

Le Monde se transforme en dépliant publicitaire… et s’en félicite

Misère de la presse quotidienne nationale.

Le Parisien atteint par des tirs de LBD ?

Abus de titraille.

Lire : Ces cons de journalistes ! d’Olivier Goujon

Dans Ces cons de journalistes ! (Max Milo, 2019), le journaliste et photoreporter Olivier Goujon revient, exemples et témoignages à l’appui, sur la détérioration des conditions de travail des (...)