Accueil > (...) > Des présentations de films

Voir : De l’Utopie à la révolte de Raoul Sangla (la télé de 1950 à 1968, en 2 DVD)

« Les mutins de Pangée » annoncent la parution, en ce mois d’octobre, du coffret « De l’Utopie à la révolte » de Raoul Sangla. (prix : 22 euros). Il est disponible sur l’Officine des Mutins de Pangée. Il dispose d’un site dédié : http://www.lesmutins.org/utopierevolte/ Des vidéos sont disponibles sur l’espace Vimeo.

Dans le cadre des « Jeudis d’Acrimed » (avec « Les Mutins de Pangée »), projection, suivie d’un débat avec le réalisateur, du premier DVD sur la télévision publique des origines. A Paris, ,le 25 novembre. Précisions à suivre

Voici une présentation de ce coffret.

Une histoire de la télévision de ses débuts jusqu’à la grève de l’ORTF en mai 68 : Un coffret 2 DVD par Raoul Sangla.

- DVD 1 : Des inventeurs de la RTF

Des Inventeurs de la RTF (2006). Réalisation : Raoul Sangla. Interprètes : Marcel Bluwal, Jean-Claude Bringuier, Bernard Genssous, Jacques Krier, Jean-Nöel Roy, Jean-Marie Drot. Production : Les Mutins de Pangée. Fiche Technique : 1h08 min. 2006. 4/3. Diffusion Image de la Culture du CNC.

Une histoire de l’écriture télévisuelle à la Radio Télévision Française (1950 -1965) sur laquelle Raoul Sangla enquête auprès des pionniers de la rue Cognacq-Jay.

« En allant interroger chez eux ses pairs – Genssous, Tarta, Roy, Krier, Bringuier, Drot, Bluwal – et à l’appui de nombreux extraits d’émissions de l’époque, Raoul Sangla évoque la genèse de la télévision française. Les évolutions techniques, la liberté et l’engouement pour ce nouvel outil ont permis alors à une poignée de jeunes réalisateurs d’inventer un autre langage que celui du cinéma.

La devise de la Radio Télévision Française était en ce temps “Informer, cultiver et distraire”. Une mission de “maison de la culture hertzienne”, pour ces réalisateurs audacieux et humanistes qui l’ont inventée. Ils se sont appropriés un nouveau genre purement télévisuel : le direct. Que ce soit pour des documentaires, des fictions ou un événement tel que l’exploration du gouffre de la Pierre-Saint-Martin, le direct rompait soudain avec les habitudes du cinéma. “Ils ont exploré toutes les possibilités de l’outil” explique Gilles Delavaud, auteur de L’Art de la télévision, 1950-1965. La vision multiple de trois ou quatre caméras ou le regard qui s’adresse à l’objectif ont défini un style et une esthétique que le téléspectateur devait apprendre à décrypter. “On créait un instrument qui n’avait pas de précédent” souligne Alexandre Tarta, et Jacques Krier d’ajouter : “C’était une aventure prodigieuse !” » Caroline Terée dans le n°24 d’Image de la Culture - CNC.

Suppléments : Exercices de style. Où la caméra cesse d’être une servante fidèle (2010) - 45 mn

- DVD 2 : Du joli Mai 68 à l’ORTF

Du Joli mai 68 à l’ORTF (2008). Réalisation : Raoul Sangla. Interprètes : Michel Oudin, Jean Riant, Régis Farnoux, Mario André, Alain Decaux, Maurice Séveno, Michèle O’Glor. Production : Label Vidéo. Fiche Technique 1h17 min. 2008. 4/3. Diffusion : Tele Bocal (2008)

Quarante ans après la révolte de Mai 68, Raoul Sangla retrouve d’anciens grévistes de l’ORTF qui témoignent des luttes contre la censure de l’information du service public.

Ce documentaire est une initiative prise par Raoul Sangla à l’occasion du 40è anniversaire du “joli mai”. De la mi-mai à la fin de juin 1968, il a vécu à la maison de Radio France en qualité de secrétaire administratif de l’intersyndicale dont il présidait l’assemblée quotidienne des vingt représentants syndicaux. 40 ans plus tard, il s’agaçait de voir que rien n’était fait sur cette aventure. Il est allé à la rencontre d’un certain nombre de ceux et de celles qui avaient participé à ce mouvement. C’est un hommage personnel qu’il a voulu leur rendre, et aussi à l’espoir qui fut le leur.

Suppléments : Le fil des jours au Gobe Lune (2001) - 35mn - Ode à André Breton de et par Serge Pey (2003) – 30mn

Livret 16 pages  : Interviews de Raoul Sangla – Biographie – Filmographie

Raoul Sangla est un réalisateur de la télévision française très remarqué dès 1964 alors qu’il réalisait la célèbre émission culturelle Discorama, présentée par Denise Glaser. De ses audaces filmiques dans les JT des années 70 à ses expérimentations dans les télés libres des années 2000, Raoul Sangla a réalisé des centaines d’heures de programmes : spectacles, fictions, documentaires… Fils de plâtrier, familier des chantiers et de la taloche, Raoul Sangla prit le parti de montrer les plateaux de télévisions pour ce qu’ils sont, des ateliers de travail. Ses facéties ont valu à Raoul Sangla le titre de réalisateur le plus remercié de la télévision française.

Jaquette et livret réalisés par le graphiste Gérard Paris-Clavel.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Réunification de l’Allemagne : Un résumé pamphlétaire sur France Info

Patrice Romedenne dresse un mur contre le « Monde diplomatique ».

Nouveau : Nicolas Demorand accueille avec enthousiasme les critiques !

L’éditocrate aurait-il changé ?

Islamophobie : la surenchère complice des médias dominants

Un tract pour la « Marche nationale contre l’islamophobie » (10/11 à Paris)