Accueil > Critiques > (...) > Pieuvres transnationales : Le groupe Vivendi Universal

Vivendi 2002 - I. Présentation générale : 1. Un peu d’histoire

« Notre ambition est d’être la société préférée des consommateurs en matière de divertissement, d’éducation et de services personnalisés, sur tous les supports, tous les écrans à tout moment et en tout lieu, grâce à toutes les technologies. » , disait le site.

Présentation générale [*] de la pieuvre Vivendi : son histoire, ses activités et ses marques, quelques chiffres et quelques documents. Et pour commencer : un peu d’histoire.

I. Histoire : de la CGE à Vivendi Universal

Le 14 décembre 1853 : création de la Compagnie Générale des Eaux.
1980-1996 : la CGE développe, diversifie et internationalise ses activités dans les domaines de l’eau, de la propreté, de l’énergie, du transport collectif et de l’aménagement.

1. De la CGE à Vivendi

1983 : la CGE participe à la création de Canal+, la première télévision à péage en France.
1987 : création de SFR (téléphonie mobile), qui exploite, en France, un réseau GSM dès 1992.
1996 : Jean-Marie Messier, P.D.G de la CGE. Recentrage sur les activités Environnement et Communication.
1998 : la CGE est rebaptisée Vivendi.
1999 : cession des activités aménagement.

2. De Vivendi à Vivendi Universal

Télécoms

1996 : création de l’opérateur de télécommunications, Cegetel, en anticipation de la dérégulation du marché des télécommunications en France au 1er janvier 1998. Le Groupe Cegetel, est aujourd’hui le premier opérateur privé de télécommunications fixes (Cegetel) et mobile (SFR).
1997 : création, en joint-venture avec la SNCF, de Télécom Développement pour l’exploitation d’une infrastructure de télécommunications fixes en France.
1998 : lancement des services de téléphonie fixe de Cegetel.
2000 : Vivendi, à travers le consortium Xfera, remporte une licence UMTS en Espagne. Vivendi Universal prend une participation de 35 % dans Maroc Telecom.

Edition

1997 : acquisition d’une participation de 30 % dans Havas.
1998 : fusion Vivendi - Havas. Acquisition d’un des leaders américains de logiciels éducatifs et de jeux, Cendant Software (rebaptisé Havas Interactive) et du deuxième éditeur éducatif et multimédia espagnol, Anaya.

Télévision à péage

1992 : lancement de CanalSatellite, en version analogique terrestre, en France.
1996 : déploiement des premiers décodeurs numériques et lancement de CanalSatellite en numérique, première offre de télévision numérique en France.
1997 : acquisition de NetHold, le deuxième opérateur de télévision à péage en Europe continentale. Développement international de Canal+ avec le lancement d’une offre numérique en Espagne et en Italie.
1998 : lancement de la télévision numérique en Pologne et Scandinavie.
1999 : lancement de la télévision numérique en Belgique.
2000 : lancement de la télévision numérique aux Pays Bas. Première offre de pari hippique à domicile sur le bouquet numérique français CanalSatellite.

Internet

1999 : création de VivendiNet, qui regroupe l’ensemble des activités Internet de Vivendi Universal.
2000 : création, en joint-venture avec Vodafone (le leader mondial de la téléphonie mobile), du premier portail multi-accès européen Vizzavi.

Les Médias et la Communication

Juin 2000 : Vivendi annonce son projet de fusion avec Canal+ - le leader européen de la télévision à péage et de la télévision numérique et l’un des leaders de la production audiovisuelle - et Seagram - groupe de médias et de communication, notamment présent dans la musique et le cinéma.
Juillet 2000 : introduction de Vivendi Environnement à la Bourse de Paris. Vivendi reste l’actionnaire majoritaire de Vivendi Environnement avec 63 % de son capital.
Septembre 2000 : Vivendi est introduit au New York Stock Exchange sous le symbole " V ".
11 décembre 2000 : création de Vivendi Universal suite à l’approbation massive du projet de fusion par les Assemblées générales de Vivendi, Canal+ et Seagram.
2001 : acquisition de mp3.com, l’un des leaders de la distribution de musique en ligne, et de Houghton Mifflin, l’un des leaders américains de l’édition scolaire.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[*Document soumis à précisions et révisions dont la date figure dans le Post-Scriptum

A la une

Apologies médiatiques : Bienvenue chez Moix

Passe-droits et connivences dans le landerneau médiatique.

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »

L’ode au « pragmatisme », dans les médias dominants US

Vous avez dit pragmatisme ?