Accueil > Critiques > (...) > Entretiens audiovisuels

En bref

Mettre en cause Vincent Bolloré ? Comment osez-vous !

par Maxime Friot,

Dimanche 28 février sur CNews, le maire de Grenoble Éric Piolle a eu l’outrecuidance de mettre en cause le propriétaire de la chaîne, Vincent Bolloré. Intolérable pour son homme-lige, Jean-Pierre Elkabbach.

Dans cette tragi-comédie en deux actes [1], Jean-Pierre Elkabbach – qui est aussi « conseiller » de Bolloré – joue son rôle à merveille.


Acte 1 : le crime de lèse-majesté


En réponse à une question sur la dette, Éric Piolle développe son argumentation en évoquant l’évasion fiscale, exemple à l’appui : Vincent Bolloré, mis en cause dans une enquête du Monde sur « la face cachée du Luxembourg ». Mais Jean-Pierre Elkabbach ne saurait laisser critiquer le maître des lieux impunément. Dans une première séquence, il tente plusieurs parades : l’appel à un peu plus de gratitude (« Si vous êtes là c’est un peu grâce à nous tous y compris lui »), l’objection (« c’est pas le modèle en l’occurrence ») et la contre-attaque, sans transition (« dans votre ville, vous êtes une des villes les plus endettées de France »). En images :


Acte 2 : l’appel à pénitence


Plus de vingt minutes plus tard et en guise de conclusion, Jean-Pierre Elkabbach revient à la charge, le bref échange lui étant manifestement resté en travers de la gorge. Et puis l’équipe de CNews a trouvé meilleure parade : exiger de l’invité qu’il se taise au nom de la présomption d’innocence.



Quand on s’en prend à son maître, le chien de garde montre les crocs.


Maxime Friot


Annexe


Verbatim de l’acte 1 :

Éric Piolle : Il y a une deuxième dimension, et je le dis ici, sur CNews, c’est la justice fiscale. Nous devrons remettre une fiscalité qui soit cohérente…

Jean-Pierre Elkabbach : C’est-à-dire ?

É. P. : … à la fois pour la justice fiscale et pour la lutte contre le...

J.-P. E. : ... les hauts revenus ?

É. P. : Oui et puis l’évasion fiscale. Le patron de cette chaîne, Vincent Bolloré, a été mis en cause dans l’OpenLux là, avec le Luxembourg [2]. Ça n’est plus possible aujourd’hui d’accepter cette évasion fiscale.

J.-P. E. : D’accord. Si vous êtes là c’est un peu grâce à nous tous y compris lui.

É. P. : Ça n’empêche pas de lutter contre l’évasion fiscale, c’est détestable en fait.

J.-P. E. : Mais bien sûr mais c’est pas… c’est pas le modèle en l’occurrence. Mais il est vrai que vous, l’endettement ça vous est plutôt égal, quand je vois que par exemple dans votre ville, vous êtes une des villes les plus endettées de France […]


Verbatim de l’acte 2 :

Jean-Pierre Elkabbach : Tout à l’heure je vous ai entendu parler, et directement, de Vincent Bolloré. La présomption d’innocence ça n’existe pas pour vous ?

Éric Piolle : Là sur OpenLux…

J.-P. E. : Ça ne…

É. P. : On a vu dans les histoires déjà passées, à chaque fois qu’on a révélé ces histoires autour des Panama Papers etc. que la présomption d’innocence certes elle existe...

J.-P. E. : Oui non mais par contre...

É. P. : ... mais les traces factuelles et ces enquêtes...

J.-P. E. : ... elle doit exister, elle doit exister pour tous, elle doit exister pour tous, il ne faut pas…

É. P. : ... la lutte contre l’évasion fiscale est quelque chose d’extrêmement important.

J.-P. E. : Mais il n’y a pas à chercher…

É. P. : Extrêmement important. Vous savez on peut difficilement faire pire...

J.-P. E.  : Tout le monde est d’accord pour lutter contre l’évasion fiscale, mais quand vous montrez votre certitude pour votre propre chemin [sic], mais c’est assez choquant que vous respectiez pas la présomption d’innocence. Au passage, au passage…

É. P. : Il n’y a pas d’attaque du tribunal, pour l’instant il y a la révélation d’enquêtes journalistiques qui font un travail…

J.-P. E. : D’accord mais…

É. P. : … qui n’est pas fait aujourd’hui encore par la justice mais qui j’espère le sera et qui met en… qui démonte en fait ces structures qui viennent pomper nos valeurs ajoutées, pomper notre travail, pomper…

J.-P. E. : Mais est-ce que ça veut dire que dans votre conception la justice elle se fait soit dans la presse soit dans la rue ?

É. P. : La justice elle est indépendante et elle se fait, elle se fait...

J.-P. E. : Eh ben alors laissez-la agir ! Laissez-la agir !

É. P. : ... ça ne m’empêche pas de condamner l’évasion fiscale…

J.-P. E. : Merci d’être venu.

É. P. : … avec toute détermination.

J.-P. E. : Merci d’être venu Éric Piolle.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Signalée sur Twitter.

[2En l’occurrence, Le Monde signale que « le groupe Bolloré détient neuf filiales au Luxembourg, qui contrôlent à leur tour des participations du groupe dans le monde entier. »

A la une

Merveilles de la PQR

Montage de Unes (avril-juin 2021).

Israël-Palestine : escalade d’indigence au « 20h » de France 2 (Partie 2)

Dépolitisation au sommet, information au rabais.

Israël-Palestine : escalade d’indigence au 20h de France 2 (Partie 1)

Dépolitisation au sommet, information au rabais.