Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Les jeux de l’été d’Acrimed

Les jeux d’été d’Acrimed (1) : les mots croisés médiatiques !

par Jean Pérès, Maxime Friot,

Plus réjouissants que ceux des médias dominants, les mots-croisés médiatiques d’Acrimed vont régaler votre été : alors, à vos méninges !

Ils ont été initialement publiés dans le numéro 28 de notre magazine imprimé Médiacritique(s).



Horizontalement

1. Grève dans la presse.
2. PPDA et Pujadas le sont devenus comme présentateurs de JT. — Difficile de savoir par quoi l’est un éditocrate : l’appétit de gloire ? La soif de pouvoir ? L’appât du gain ?
3. Vraiment faux : tous pareils. Faussement vrai : tous contre un. — Évolution du mal, chez Hanouna par exemple.
4. Prépara son interrogatoire sur le plateau de BFM-TV.
5. Forme d’expression des manifestants et de quelques autres animaux.
6. Le service public de l’audiovisuel ne l’est pas de ce nom.
7. Pour souligner des énormités. — Couleur d’un jour de grève. «  Rouge  » ou «  orange  » sont des couleurs intermédiaires réservées aux embouteillages des week-ends, des départs ou des retours de vacances.
8. On y enverrait bien quelques éditocrates, qui feignent de s’en soucier pour mieux délégitimer les mobilisations sociales.
9. Les citoyens le sont grâce à Christophe Barbier, «  tuteur sur lequel le peuple, comme du lierre rampant  »


Verticalement

I. Plus acceptable que la propagande — mais pas nécessairement plus subtile.
II. Comme l’Europe pour Bernard Guetta : tout tourne autour de lui.
III. Victime du terrorisme syndical ?
IV. Grognement de manifestant mécontent qui est aussi un début d’argument. — Pour le public insatisfait des marchandises médiatiques, il est confié au médiateur qui fait ce qu’il peut.
V. La joue ou la main, en général, plus probablement un piège quand on vous invite à une émission politique. — Article dont le genre est majoritaire dans les productions télévisées.
VI. Un livre de BHL ne l’est pas souvent. — Vont droit au cœur comme les fleuves vont à la mer et la France des sabots et des forgerons au JT de Jean-Pierre Pernaut.
VII. 3,14. — Les premières du Gorafi.
VIII. Envoyé par les ondes, pour le meilleur et souvent pour le pire. — Un propriétaire de médias qui a épousé la fille d’un propriétaire de médias.
IX. Se dit des adversaires potentiels des grévistes. Peut également se nommer «  élèves qui préparent le bac  » et «  parents d’élèves inquiets  ».




































 

Souscription 2018Souscription 2018

A la une

Un plateau de LCI se paye Jean-Luc Mélenchon

Absence de pluralisme et partis-pris.

Reworld Media, un groupe de presse contre le journalisme

Le stade terminal de la financiarisation des médias.

En cherchant à discréditer Bourdieu, Natacha Polony démontre l’étendue de son ignorance

Éditorialiste, patronne de presse, fabuliste et faussaire de la vie intellectuelle.