Accueil > Critiques > (...) > De PLPL au Plan B

Le Plan B n°2 (mai-juin 2006)

Le deuxième numéro du Plan B revient dans les kiosques samedi 13 mai. Issu de la fusion de PLPL et Fakir, Le Plan B est un périodique de critique des médias et d’enquêtes sociales.

Cette deuxième livraison titrée « Ecole, Politique, culture, travail... Une société médiatiquement modifiée » fait voisiner une grande enquête sur le traitement de la « violence scolaire » avec des articles au vitriol sur la médiatisation du mouvement antiprécarité, le procès du mondain Franz-Olivier Giesbert et bien d’autres joyaux...

Le Plan B, 20 pages, 2 euros.

AU SOMMAIRE :

- Coups de pieds dans le micro (p. 3)
D’ordinaire, les mouvements étudiants cèdent aux avances de la presse. Ce printemps, une partie des jeunes militants a tenu tête aux journalistes.

Extrait :

« La journaille avait franchi le sas des amphithéâtres occupés avec l’œil humide du directeur commercial qui contemple le vivier de ses futurs clients. Après la « génération morale » des manifestants anti-Devaquet récupérés par Libération et le PS en 1986, Serge July espérait que la bouée d’une « génération politique » (Libération, 14.4.06) sauverait son quotidien du naufrage. Très vite, l’espoir céda le pas à la consternation chez les gratte-papier du Nouvel Observateur, de Libération, du Monde et des Inrockuptibles... Car, instruits de « l’objectivité » de la presse par la campagne référendaire du printemps 2005, échaudés par la couverture médiatique du mouvement(1), les jeunes grévistes ont débattu du comportement à adopter face aux médias qui mentent. Dans des dizaines d’assemblées générales (AG), la présence des journalistes fut soumise au vote. L’expérience a traumatisé un reporter de Libération qui couvrait les discussions de la Coordination nationale étudiante : « C’est devenu une tradition, pleurniche-t-il : le samedi commence par "le sujet litigieux" : les médias peuvent-ils assister aux débats ? La question est expédiée en quelques minutes : dehors. "Ils déforment nos propos", affirme un intervenant. "Ils sont contrôlés par de grands groupes, dit un autre. Quand le gouvernement nous pisse dessus, ils disent qu’il pleut"  » (10.4.06). Autant de vérités jugées « paranoïaques » par le journal de Rothschild.

- Lire la suite de l’extrait sur le site du Plan B.

- Dossier : Quand la « violence scolaire » masque la violence sociale (p. 4-7)
Les agressions d’enseignants sont montées en chantilly par la presse. Elles occultent un mouvement d’étau qui se resserre : une mâchoire sur les habitants des quartiers transportés de bonheur par le libéralisme, une autre sur l’Éducation nationale, « modernisée » à coups de suppressions de postes.
- « La “violence à l’école”, un écran de fumée ». Illustration d’une prise en otage médiatique dans un collège de Seine-Saint-Denis.
- « Des parents démissionnés aux “parents démissionnaires” ». Portrait d’une zone d’éducation prioritaire.
- « “Ambition réussite” : devenez manager d’école ». Comment casser le statut des enseignants sans les faire barrir ? La recette du ministre de l’Education sur ses terres.

- La grève ne fait pas vendre (p. 9)
Un poulet mort est plus télégénique qu’un étudiant qui gigote. Analyse de la médiatisation des débuts du mouvement antiprécarité.

- Le CPE et les grosses têtes (p.10-11)
Petite anthologie des questions les plus talentueuses et les plus impertinentes posées par les éditorialistes au cours du mouvement anti-précarité.

- Le juste prix de la pensée molle (p. 13)
Avez-vous déjà essayé de revendre à n’importe quel prix un livre de Minc, de BHL ou de Joffrin ? Le Plan B a enquêté sur les téméraires internautes qui se lancent dans cette aventure... Tous les moyens sont bons !

- Au rayon du bonheur : reportage chez Carrefour (p. 14-15)
Petite leçon de management par un grand groupe français que le monde entier nous envie : ou comment casser les caissières sans faire trop de bruit.

- Faut-il vraiment nourrir les pauvres ? (p. 16-17)
Démontage d’un article - humaniste et tendre - du Monde.

- Encore un effort, camarades communistes ! (p. 18)
La question des médias est une question politique. Mais que font les politiques ? Le Plan B analyse la marche en crabe du Parti communiste.

- Le Front populaire contre la presse qui ment (p. 19)
En 1936, le Front populaire eut affaire à des médias qui présentaient bien des points communs avec les nôtres (ils mentaient). Mais la gauche avait son plan...

- Le procès de Franz-Olivier Giesbert (p. 20)
« Acquitté ! » Le verdict épargnant le mondain le plus médiatique du moment a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans la salle d’audience. Lisez le compte-rendu des débats pour comprendre. Révision ! révision ! hurlent les nouveaux dreyfusards.

Et plein d’autres pépites à découvrir...


Une grande souscription est lancée ! Envoyez des euros ! Abonnez-vous !
Pour que vive Le Plan B, envoyez vos chèques à l’ordre de La Sardonie libre à l’adresse suivante : Le Plan B, 40 rue de Malte 75 011 Paris


Le Plan B
Journal de critique des médias et d’enquêtes sociales
40 rue de Malte
75 011 Paris
Courriel : contact@leplanb.org
www.leplanb.org
Abonnement : 20€ pour 10 numéros

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Une partie de la rédaction se désolidarise d’un éditorial du Parisien

Communiqué intersyndical, de la SDJ et du collectif des femmes du Parisien

Spectre, une nouvelle plateforme de podcasts critiques

Pour « tracer collectivement des routes vers l’égalité et la justice ».