Accueil > (...) > L’actualité des médias (2003-2010)

L’actualité des médias n°18 (14 au 21 février 2004)

par William Salama,

Lire nos éditions précédentes.

I. AUDIOVISUEL

- La presse écrite au chevet de l’audiovisuel public. Marée de commentaires à l’occasion de la grève de Radio France (et de RFI) et et de la faute de Pujadas sur France 2.

- Pour Radio France, le constat général sur l’accord est qu’il est a minima. Grande joie des uns : « Radio France : la fermeté aura payé » in Le Figaro Economie, 14 février). Dépit de quelques autres : « Les regrets de France Info » (Nouvel Observateur, 19 février). Mais aussi, occasion d’afficher son indépendance, comme le fait Jean-Luc Hees : « Il faut une radio nationale au ton libre  » (La Croix ,19 février). Quant à Aillagon, il déclare, alors que rien n’est réglé sur le fond, que l’accord à Radio France est « une solution honorable » (entretien « relu et amendé », Le Monde, 17 février)

- S’agissant de RFI dont la grève s’est terminée le 19 février de la même façon que celle de Radio France, Libération analyse : « Précaires et trentenaires piliers de grève à RFI » Libération, 18 février) ; et le Figaro Economie du19 février déplore : « RFI marche dans le sillage de Radio France  ».

- Quant à « l’affaire » de l’annonce du retrait » de Juppé sur France 2, elle est transformée en fait divers par de nombreux articles : « Quel successeur pour Mazerolle ?  » (France-Soir ,19 février) ; « Qui va remplacer Mazerolle à France 2 ?  » - Jean-Luc Mano ou Paul Nahon (Libération, 17 février) ; des « Pdg en ligne de mire » (L’Express, 16 février) ; des « Des présidents fragilisés » (CB News, 16 février) ; « Dominique baudis furieux contre Mazerolle », le président du CSA aurait eu sa peau selon (Challenges, 19 février).
La même affaire est l’occasion d’un petit règlement de comptes (ou une occasion de faire parler de soi) : « Lettre ouverte à David Pujadas », de Bruno Masure (Libération, 18 février). D’une intervention de Jean-Marie Charon contre l’ingérence du CSA condamnant France 2 : « La faute du CSA » (Libération, 18 février). Et de diagnostics partiels : « La malédiction France 2 » ou « France 2 contaminée par TF1 » (Nouvel Observateur, 19 février) ; « Pujadas-Mazerolle : ticket perdant » (Télérama, 18 février). Sans oublier, France-Soir, qui sous la plume de Philippe Alexandre se paye le personnel : « La fin des fonctionnaires de l’info de service public ? » [1]

- C’est l’ensemble de l’audiovisuel public qui est en cause quand, dans France-Soir, l’inévitable Philippe Alexandre prend à partie le personnel : « La fin des fonctionnaires de l’info de service public ? ». Ne restent alors que L’Humanité et ... pour soulever quelques problèmes de fond : Par la bande, quand L’Humanité (16 février) titre sur « France-Culture : un exemple local pour des problématiques générales » (article sur l’émission de Jean Lebrun - travaux publics) ; plus globalement quand L’Huma interviewe le secrétaire général du SNJ-CGT Michel Diard : « Assauts variés contre les journalistes ». Dans Marianne un dossier au titre « fracassant », comme cet hebdo les aime, pour des « enquêtes » qui amalgame tout et n’importe quoi : « Radio France, France Télévisions, PQN : rien ne va plus dans les médias » (16 février). Mais cette fois, de vraies questions sont posées, notamment dans l’article d’ouverture du dossier, signé M.P.O : course au scoop, triple problème de crédibilité, de légitimité et de santé économique des médias, autoritarisme des chefferies éditoriales, course à la concentration.

- Paysage Audiovisuel. La loi du ’’Paquet Télécoms’’ votée, c’est le temps du bilan : « Un nouveau cadre réglementaire pour le PAF » (La Tribune, 16 février). On ne saurait trop conseiller la lecture des « Ficelles de l’audiovisuel du Paquet Télécoms  » de Stratégies (20 février), qui en 5 colonnes explicite cette loi qu’aime la Une (TF1).

- Sans tarder, « CanalSatellite [a saisi] Bruxelles contre TF1 et M6 » pour pouvoir diffuser les grandes chaînes hertziennes (La Tribune ,18 février ou Le Figaro Economie ,19 février).

- Sur le front de la télé par Internet, notons le « Démarrage en douceur pour TPSL » de TF1 et France Télécom à Lyon (Le Figaro Economie ,19 février)

- Concernant M6 : « La commission européenne étudie la prise de contrôle de M6 par RTL Group » (brève des Les Echos du 18 février). La chaîne annonçant par ailleurs, l’accueil de 3 nouveaux administrateurs : « Bernard Arnault, Jean Laurent et Guy Panafieu au conseil de surveillance » (Les Echos ,19 février)

- Enfin, rejeté pour la TNT « les salariés de la chaîne Histoire sont inquiets pour leur avenir « (Libération, 18 février). Lire ainsi « Histoire aux oubliettes du numérique (L’Humanité, 20 février)

- Du côté de la radio , le fait de la semaine est incontestablement l’assaut du richissime NRJ parti « en guerre contre les cloneurs » (Stratégies, 20 février), c’est-à-dire, le GIE des indépendants (La Tribune ,18 février). Bref, « la hache de guerre est donc une nouvelle sorite. Les perspectives 2006-2007, où l’ensemble du paysage français pourrait être redéfinie, doivent agiter les esprits  », toujours dans Stratégies.

II. PRESSE ECRITE

- Presse écrite (1) : Les « gratuits » - Petites et grandes manoeuvres. En province : « 20 minutes dans la roue de Métro  » (CB News du 16 février). Des ambitions déçues : « M6 hésite encore sur sa stratégie  » (Les Echos, le 17 février) et « Amaury suspend son projet de quotidien gratuit à Paris » (Les Echos ,18 février) pour se concentrer sur son autre « A nous Paris » (La Tribune,18 février). Des espérances lointaines : « 20 Minutes France vise la rentabilité en 2006 » (La Tribune ,19 février) : ou proches : « Spir communication espère améliorer sa rentabilité cette année » - (Les Echos ,19 février). Un projet : « Metro envisage de lancer un gratuit consacré au sport » - (Libération ,19 février). Une belle synthèse sous forme de douche froide « La province, nouveau champs de bataille des gratuits  » (Libération, 20 février).


- Presse écrite (2) : diffusion - Selon la Lettre de Stratégies du 19 février., la nouvelle formule de L’Express est passée de 139 800 exemplaires en kiosques pour le premier à 90 000 exemplaires pour le troisième. Et selon la même source, «  Les ventes en kiosques de la presse quotidienne ont connu une légère amélioration en janvier avec une hausse de 1,9% par rapport à la moyenne des ventes enregistrées en 2003. La Croix caracole en tête avec un bond de 15,8% mais sur de faibles volumes. Suivent Les Echos (+3,6%), Le Figaro (+2,4%) et Aujourd’hui en France (+1,8%), La Tribune reste stable (+0,2%). A contrario, France Soir enregistre la plus forte baisse à -7,5%, devant L’Humanité (-7,1%) ».
Mais sur l’année L’Humanité affiche une (petite) « Hausse des ventes » (Libération, 19 février). Le quotidien qui « fête ses cent ans » (La Tribune ,19 février) se bat depuis peu pour le pluralisme et sa survie (« un combat acharné  »,19 février) en pétitionnant et fédérant les confrères : « Le Hyaric : ’’Nous engageons un combat offensif au service de l’intérêt général ’’ » (Le Figaro Economie, 20 février).

- Presse écrite (3) : divers.
- Au sujet de l’accord du « Syndicat de la presse parisienne », « Pari gagné » dit Stratégies (20 février). Mais cela dépend pour qui : « Le rapport de force a bien pris du plomb (sic) dans l’aile depuis le conflit du Parisien Libéré, qui, il y a bientôt trente ans, dura plus de deux ans jusqu’à la victoire », dit Le Monde Libertaire (19 février). Ce qui pourrait aussi s’appliquer à Radio France. Fermons la parenthèse.
- Pour garder le pouvoir sur le groupe Expansion-Express, dans la perspective de sa dette et contre Dassault le débiteur aux aguets « Chaisemartin joue la banque », c’est à dire les « fonds » affirme Stratégies, 20 février.
_- Pour nos consommatrices : « Venu des Etats-Unis, le magazine de shopping s’installe en France » (Le Monde ,19 février) tandis que le nouveau de Condé-Nast « Glamour casse les prix pour s’imposer » (La Tribune, 20 février).
_- Enfin et en vrac : « Ixo Publishing a jusqu’au 8 mars pour trouver un repreneur » (Les Echos, 17 février) ; « C.A. [chiffre d’affaires] en hausse pour Cyber Publishing » (Le Figaro Economie, 17 février) ; « l’Agence de presse Reuters sort du rouge » (Les Echos ,18 février) et « ravit les investisseurs » (La Tribune ,18 février) ; « Un bloc de 25 % du holding de contrôle de Sud-Ouest est à vendre » à Rothschild (Les Echos ,19 février) et « Le Monde sort de Presse Informatique » (La Tribune, 20 février) « vendu à la Financière Larue » (Libération, 20 février).

- Procès : « La Sncf veut faire dérailler la presse graffiti », « Comptes et mécomptes de VSD au tribunal  » (Libération, 14 février), « Le Monde lourdement condamné par la justice monégasque dans une affaire de diffamation  » (par lui-même ,19 février), « Un photographe de l’Afp gagne contre Marine Le Pen » (Libération, 19 février).

- Presse TV. Sur ce phénomène lire dans CB News (16 février) : « Comment Prisma bouscule le marché de la presse » et « Ce qui se passe dans la presse TV ». Bref, le succès marketing bluffe nos médias « Télé2 semaines le doublé gagnant de Prisma » (Libération ,19 février) et détermine selon les spécialistes « La fin d’une presse à la petite semaine  » ( un dossier de Stratégies, 20 février) accompagné d’un encadré sur « Le pouvoir de faire zapper » des ces magazines TV.

- Régions. Une enquête de CB News « Médias, Presse, radio, Tv : ce que consomment les toulousains », dont « PQR : à la recherche de la proximité perdue » et « Où va Pierre Fabre ? » (l’industriel local de la pharmacie par ailleurs patron d’un groupe de presse).

- Edition. « Les éditions du Rocher achètent le Serpent à plumes » (Les Echos ,19 février), « Bayard autorisé à racheter Milan » (La Croix, 17 février) et en prévision d’une tempête sociale « Seuil : on dit audit » (brève de Libération,19 février).

III. QUELQUES RESSOURCES

- Médiatisation des mouvements sociaux. « Le social, un vrai sport de combat  », un article sur « les difficultés médiatiques à parler du travail et des mouvements sociaux  », L’Humanité (14 février).

- Relations presse. « Comment les entreprises déclinent la téléréalité dans leur communication » (enquête, L’Evénementiel, février). « Comment accrocher les journalistes » à « la culture du résultat » : un dossier de peu glorieux pour le journalisme mais qui fait mousser les agences de communication (Stratégies, 20 février).

- Télévision. « Comment vit-on dans la mini-Babel Arte » (enquête, Challenges, 19 février).

- Documentation. « A l’Inathèque, les chercheurs sondent la mémoire audiovisuelle » (article, La Croix, 20 février).

- Internet. Des opinions dans « Démocratie et Internet » proposées par La Croix, 20 février : « Une ambiguïté fondamentale » par Dominique Wolton ; « Préserver l’anonymat de l’internaute » par Christophe Pallez du Cnil ; « Gare à la poudre aux yeux du progrès » par Claude Guioullier chargé de mission au Centre d’Etudes sociale de la Mayenne (CEAS) et « Puissance technique, impuissance des humains » par Thierry Vedel du Cevipof.

- Publicité. « Le cinéma est le média le plus cher du monde » : une vaste étude européenne et sur 4 ans, résumée dans La Tribune, 20 février (avec infographie).

IV. MEDIAS D’AUTRES PAYS

-  Etats-Unis. « Comcast-Disney : au secours, la convergence revient ! » analyse Les Echos du 17 février. Et le groupe Walt Disney acquiert, par ailleurs, les droits du Muppet Show (Les Echos ,19 février) - zut. A noter, également, le lancement d’une chaîne américaine dans le golfe persique : « Al-Hurrah TV, une « autre image de l’Amérique » (Le Monde, 18 février).

-  Royaume Uni : le gouvernement souhaite une BBC « forte » et « indépendante » et « la tentation du modèle français  » (sic) (Le Figaro Economie, 17 février). Lire aussi une interview Trevor Kavanagh, chef du service politique du tabloïd : « The Sun est aujourd’hui la voix respectable de la protestation » (Le Monde, 20 février)

-  Italie : « Silvio Berlusconi obtient la confiance des ses alliés et sauve ses télévisons » (Les Echos ,18 février)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1" Pujadas tueur en série ? " titre Le Canard enchaîné (18 février) dans un court papier en pied de Une. En septembre 1987, le futur présentateur du JT de France 2, alors journaliste stagiaire à Ouest France (David Pujadas est l’un des héros du grand reportage de la journaliste du Monde Ariane Chemin dans la jungle de la promo 1986 de l’Institut d’études politiques de Paris : La Promo, Stock, 2004), avait annoncé dans l’édition du Calvados la mort d’un hiérarque socialiste du coin, l’ancien ministre Louis Mexandeau, lequel était pourtant bien vivant ! Chargé de mettre à jour les biographies des personnalités locales, le jeune Pujadas avait été victime d’un " bug " informatique, précise l’hebdomadaire satirique, qui conclut à l’adresse de Juppé : " il ne faut pas se frapper quand Pujadas annonce votre mort, politique ou non. On peut très bien s’en sortir vivant " (Note d’Acrimed, 2005).

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.