Accueil > Critiques > (...) > Le prêt-à-penser des quotidiens d’Alsace et de Lorraine

L’Europe vue de Slovénie selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace

par Stanislas,

En « Voyage au cœur de la nouvelle Europe », Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont découvert la vulgate néolibérale qu’elles transportent toujours dans leurs bagages …

Dans son édition du 10 juillet 2003, le quotidien alsacien propose en page 7 du cahier « France/International » une page de présentation de la Slovénie, dans le cadre d’un « Voyage au coeur de la nouvelle Europe ».

Signé Antoine Latham, la page comporte un article intitulé « la Slovénie fait cap sur l’Euro », un encadré consacré à quelques considérations démographiques et constitutionnelles, ainsi qu’un deuxième article, « Généreuses entrailles de la Terre ». Le tout est illustré par une photographie du chantier d’un futur pont autoroutier. Au passage, on pourra apprécier la subtile symbolique distillée à cette occasion...

On s’attend, au vu du titre du premier article, à ce qu’on nous y entretienne d’économie ; et bien, on n’est pas déçu du voyage.

Antoine Latham s’étonne qu’on n’aperçoive « qu’un seul nom sur [les nombreux chantiers du pays] : Primorje, le groupe de travaux national. » Il nous cite alors la mission économique française à Ljublijana (capitale slovène) : « de nombreux secteurs demeurent soit dans le giron du domaine public, soit soumis à des positions dominantes qui bloquent la concurrence, soit organisés en cartels : assurances, télécoms, carburants, distribution, transports ferroviaires, autoroutes, construction.  » On retrouve la vulgate néolibérale classique : vive la concurrence à tous prix ! D’ailleurs, un secteur demeuré dans « le giron du domaine public  » bloque la concurrence, et est en position dominante, c’est bien entendu.

Comment de tels archaïsmes peuvent-ils subsister, quand on pense au paradis qu’est par exemple devenue la Russie ? Pour nous éclairer, un certain Janez Sustersic, expert local (dirigeant ce qui nous est présenté comme l’Institut d’analyse macro-économique et de développement, lié au gouvernement slovène), est appelé à la rescousse. « Notre volonté de réformer a toujours été très forte [...], bien avant l’indépendance [...], mais nous avons procédé petits pas par petits pas, [...] pour ne pas braquer les communistes.  » On commence à comprendre : qui veut aller loin ménage sa monture ! La preuve : « Nous avons conservé certains avantages sociaux, (c’est moi qui souligne) mais nous sommes conscients des réformes à engager dans la santé, pour les retraites et vers davantage d’ouverture des marchés.  »

Quel terrible aveu sur ce qu’est l’Europe ! Se conformer au modèle européen consiste donc bien à détruire tout ce qui ressemble de près ou de loin à un service public, à empêcher l’Etat d’intervenir dans l’économie là où l’intérêt général le lui demande, à casser toutes les formes de solidarité dans une population ! Amis slovènes, est-ce vraiment cela que vous voulez ?

Enfin, pour définitivement enfoncer le clou, Antoine Latham précise que l’objectif Euro passe avant tout pour la Slovénie par une maîtrise de l’inflation, dont « il est difficile [de] sortir sans rompre avec l’indexation des salaires, un des éléments du pacte social slovène. » Là aussi : pour intégrer l’Europe, il convient de mettre en place les éléments d’une politique de rigueur dont -mais c’est le prix à payer, n’est-ce pas ? - , les plus démunis vont faire les frais. Hauts les coeurs !

Après cela, la balade touristique dans les grottes du pays, proposée dans le deuxième article, paraît bien lugubre...

Stanislas

Voir aussi « Les "DNA" rendent visite au libéralisme en Slovénie ».

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

6 juin à Paris - Médias et gilets jaunes : pour une information indépendante !

Une réunion publique organisée avec des gilets jaunes et des journalistes indépendants.

Lire : Le journalisme sportif. Sociologie d’une spécialité dominée, de Karim Souanef

Karim Souanef publie Le journalisme sportif. Sociologie d’une spécialité dominée aux Presses universitaires de Rennes (2019). En s’appuyant notamment sur un travail d’archives et sur une enquête (...)

Un documentaire sur la tournée de BHL… financé par le service public !

La promotion médiatique d’une imposture à grand renfort d’éloges courtisans et de fonds publics.