Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Quelle critique des médias ? Quelques interventions

Acrimed à Sciences Po : « Critique des médias, critique de la domination »

par Henri Maler,

À Sciences Po (27 rue Saint Guillaume à Paris), le mardi 19 mai 2009, dans le cadre de l’Université Alternative de Sciences Po : conférence-débat organisée par Attac, Sud-Etudiant, NPA, Répliques, Pavés, Jeunes Verts, PRS/PG.

Reproduction intégrale de l’intervention d’Henri Maler, co-animateur d’Acrimed, en plusieurs fragments successifs, précédés d’une très brève présentation de chaque fragment (et de sa durée). Les exemples font référence au contexte de 2009, mais aussi et notamment à des élections jusqu’en 2009.

Critique des médias et critique de la domination

1. En guise de préambule :
Une critique qui transgresse toutes les limites de la bienséance
(6’50 environ)

- Les limites de la bienséance médiatique.
- Les limites de la bienséance académique.
- Les limites de la bienséance pédagogique.

2. Une critique de la croyance dans la toute-puissance des médias (8’20 environ)

Les médias ne sont pas tout-puissants. Le pouvoir des médias n’est : ni uniforme, ni écrasant ; ni autonome, ni homogène.

- Le pouvoir des médias n’est pas écrasant. Exemple du référendum de 2005 sur le Traité constitutionnel européen.
- Le pouvoir des médias n’est pas autonome. Exemple du rôle conjoint des médias et des institutions de la Ve République lors des élections présidentielles.
- Le pouvoir des médias n’est pas homogène. C’est un pouvoir qui s’exerce dans la durée.

En vérité, mieux vaut parler des pouvoirs des médias que du pouvoir des médias.

3. Des pouvoirs multiples (1) : Un pouvoir d’incitation et d’intimidation (13’ environ)

- Un pouvoir d’incitation à croire en la puissance des médias et de se laisser intimider par elle. Et notamment un pouvoir d’intimidation des contestataires.
- Un pouvoir d’incitation à se déterminer en fonction des sondages d’intention de vote. Les sondages et leur rôle.

4. Des pouvoirs multiples (2) - Un pouvoir de consécration et de stigmatisation (7’40 environ)

- Un pouvoir de consécration, notamment des intellectuels médiatiques et des porte-paroles.
- Un pouvoir de stigmatisation, des individus et des collectifs.

5. Des pouvoirs multiples (3) Un pouvoir de révélation ou d’occultation (7’15 environ)

- Un pouvoir de révélation. Révélation ou investigation ?
- Un pouvoir d’occultation. L’exemple des questions internationales.

… Et un pouvoir de problématisation : non seulement ce à quoi il convient de penser, mais comment il convient de le penser

6. Des pouvoir multiples, mais une même domination (5’20 environ)

- Des pouvoirs qui s’exercent dans le même sens : une domination symbolique.
- Des pouvoirs qui s’exercent dans le même sens : pourquoi ?

7. En guise de conclusion : Alors que faire ? (7’20)

… Contester, proposer, mobiliser.

 

A la une

Jeudi d’Acrimed avec Serge Halimi et Pierre Rimbert : « Histoire d’une critique radicale et sardonique des médias »

Le 29 novembre, à la Bourse du travail de Paris. Avec Serge Halimi, Pierre Rimbert (« Monde Diplomatique »), et Mathias Reymond pour Acrimed.

La fait-diversion de l’actualité

Un extrait d’« Une histoire populaire de la France », Gérard Noiriel, Agone, 2018.

In memoriam 1914-1918 : quatre années de presse aux ordres

Quand la presse se vautrait dans les bras des généraux.

Lu : Les écoles du journalisme, d’Ivan Chupin

Le politiste Ivan Chupin publie aux Presses Universitaires de Rennes Les écoles du journalisme. Les enjeux de la scolarisation d’une profession (1899-2018).
Dans son ouvrage, Ivan Chupin revient sur l’émergence et les (...)