Observatoire des media

ACRIMED

Référendum de 2005

... Médias en campagne : le pluralisme à sens unique

Articles

À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ? », 54,68% des électeurs ont répondu « non » à l’occasion du référendum organisé le 29 mai 2005. Et pourtant…

« Rarement […], le pluralisme démocratique aura été aussi ouvertement et cyniquement bafoué par les grand médias, publics ou privés, que leurs chefferies éditoriales ont tenté de mobiliser en faveur du Traité Constitutionnel. […] L’arrogance des éditorialistes et chroniqueurs multicartes, des présentateurs d’émission et des contrôleurs d’antenne, des experts en tous genres et des tenanciers toutes catégories qui occupent l’espace médiatique et en contrôlent l’accès s’est exprimée sans aucune retenue. Se réservant le monopole de « la raison », face à des opposants auxquels ils n’accordent que des passions, de préférence, les plus basses et les desseins les plus inavouables, ils se sont attribués du même coup le monopole de la « pédagogie ». Aveuglés par leur propre domination, ils se tiennent pour légitimes parce qu’ils proclament qu’ils le sont. Peu leur importe le désaveu massif dont ils ont fait l’objet. Après le vote, ils continuent, cyniquement, sans vergogne et toute hargne dehors. » [Extrait de la « Lettre ouverte d’Acrimed à la gauche de gauche », 6 juin 2005.

Lire la présentation de notre dossier et le livre extrait des observations que nous avons réunies : "Médias en campagne. Retours sur le référendum de 2005".