Observatoire des media

ACRIMED

Après le scrutin du 29 mai 2005

... On prend les mêmes, ça continue et c’est souvent pire

Articles

Suite de notre dossier, dont on peut lire la présentation sous ce titre : En guise de présentation : Le Traité constitutionnel européen, les médias et le débat démocratique...

... On prend les mêmes, ça continue et c’est souvent pire.

I. LEUR BILAN

(1) La soirée électorale sur les chaînes de télévision fut conforme à ce que l’on pouvait en craindre : TF1, soirée spéciale « référendum » : les questions bien intentionnées de Claire Chazal. Et sur France 2, l’accueil fut délicieux : « Messieurs les censeurs », les urnes ont parlé !.

(2) La presse écrite nationale mérita ses meilleurs éditorialistes : « Un " cri de douleur " de Serge July »(Extrait). La presse régionale ne fut pas en reste : Les Dernières Nouvelles d’Alsace ne désarment pas - Un dessin qui résume la plupart des commentaires. Et même la presse spécialisée donna de la voix :Les prescriptions du Quotidien du Médecin contre le débat démocratique.

(3) Bref, de petits moments de journalisme machinal et de grands moments de rage : La procession des fulminants. Sous l’impulsion d’une minorité rebelle quoique archi-dominante, le choeur reprit de plus belle : Les choristes du « oui ». Et les médias, fidèlement, s’employèrent à refléter les résultats : Le « Oui » repasse en tête . La philosophie, quant à elle, devint tonitruante : Le « non » de gauche ? Allié du FN contre BHL et ... Emmanuel Kant . Et elle reçut le renfort d’un nouvel inscrit au "cercle de la raison" : Philippe Val, défenseur des éditorialistes contre les « poujadistes »

(4) Bilan critique ? Aucun : En guise de bilan, sur France Inter : un éloge des éditorialistes inoffensifs Bien au contraire : Le Figaro contre la dictature... du pluralisme- Et tout continua comme avant : Les matins du « oui » sur France Culture : après le choc.... Même la libération de Florence Aubenas servit à passer l’éponge : Libération des otages et pansements médiatiques

II. ... ET LE NÔTRE

(1) Première leçon du scrutin : Les médias dominants désavoués

(2) Premier retour sur les commentaires avisés : Lexique pour temps d’Europe et de Référendum

(3) Que faire ? Acrimed s’exprime : Lettre ouverte à la gauche de gauche. Les médias désavoués ? Et maintenant ?