Observatoire des media

ACRIMED

Invité par L’Humanité (17-21 février 2003) : brèves chroniques

par Henri Maler,

« Invité de la semaine », par L’Humanité, en qualité d’ « universitaire et co-animateur d’Acrimed », Henri Maler, du 17 au 21 février 2003, a proposé cinq brèves chroniques d’actualité qui s’inspirent d’articles souvent plus développés parus ici-même.

1. L’Humanité , 17 février 2003 : Manifestations contre la guerre

Des dizaines de millions de manifestants contre la guerre. Et les tenanciers des médias dominants, spécialisés dans l’autosatisfaction tapageuse et instantanée, pourront apparemment se prévaloir d’avoir rendu compte correctement des manifestations. (...)

Ainsi, avec un empressement qui leur vaudra le prix ex-aequo du suivisme médiatique, Claire Chazal (en service privé) et Béatrice Schonberg (en service public) ont réussi le tour de force de présenter la manifestation de Paris comme une manifestation d’union nationale et de soutien au gouvernement.

Lire la totalité de l’article

2. L’Humanité , 18 février 2003 : « Guerre sociale » ?

(...)Il existe en France des millions de sans voix et de sans droits, de chômeurs et de précaires. Mais les médias dominants les rangent prudemment dans les statistiques (...)« Journalisme de classe » ? L’expression semble appartenir à une autre époque. Mais la réalité ? (...)

Lire la totalité de l’article

3. L’Humanité , 19 février 2003 : A propos de L’Humanité

Peut-il exister une presse alternative à la presse dominante ? (...) C’est vrai : L’Humanité tient partiellement cette place.

L’Humanité n’est plus le quotidien officiel du Parti Communiste Français (...) Mais L’Humanité reste, à ses propres yeux comme à ceux de ses lecteurs potentiels, le quotidien réservé à un parti politique déterminé.

Lire la totalité de l’article

4. L’Humanité , 20 février 2003 : « Les petits soldats du journalisme »

Les journalismes - qu’ils faut mettre au pluriel, tant ils sont divers - sont de plus en plus soumis à la logique strictement financière qui s’empare non seulement des médias audiovisuels, mais également de la presse écrite : de son pôle ouvertement « commercial » à son pôle réputé « sérieux ». Avec notamment pour conséquences une augmentation vertigineuse du journalisme précaire et une formation sur mesure : une formation où, sous couvert d’apprentissage des techniques et de préparation à la vie professionnelle, c’est le savoir-faire indispensable à l’ajustement au journalisme de marché qui est inculqué. C’est ce que montre François Ruffin dans « Les petits soldats du journalisme »

Lire la totalité de l’article

5. L’Humanité , 20 février 2003 : « La face cachée du Monde, prologue ».

Avançant sa parution d’une journée, L’Express fait sa « Une » du 20 février 2003 sur le livre de Pierre Péan et Philippe Cohen, "La face cachée du Monde", à paraître le 26 février, et publie en exclusivité 12 pages des "bonnes feuilles" de l’ouvrage. (...)Les extraits publiés font apparaître crûment que les turpitudes du prétendu « quotidien de référence » sont tout sauf anecdotiques : collusions avec des responsables politiques de toutes les couleurs, pratiques financières semi-maffieuses, revenus exorbitants de sa chefferie éditoriale, connivences clandestines avec n’importe quel pouvoir pourvu qu’il renforce celui du Monde.

Le grand moraliste de la presse écrite, le grand pourvoyeur de « débats » démocratiquement biaisés, le pourfendeur avisé de tous les « corporatismes » (surtout quand ils sont le fait de salariés ordinaires), le preux chevalier de la mondialisation heureuse (mais régulée), le défenseur attitré de l’Europe libérale, le juge intraitable de l’ « antiaméricanisme », a quelques plombs dans ses ailes déontologiques.

Lire la totalité de l’article

 
  • Enregistrer au format PDF

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

La mairie de Lille intente un procès à La Brique

« Votre feuille de chou n’aurait pas sa place sur un marché ! »

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !