Observatoire des media

ACRIMED

EN BREF

Quand Marion Maréchal-Le Pen se gratte le nez, 20 Minutes éternue

par Julien Salingue,

Nous avions déjà relevé dans de précédents articles [1] l’appétit insatiable des grands médias pour des expertises de plus en plus baroques destinées, bien évidemment, à nous éclairer sur l’actualité politique. Ainsi en va-t-il de la « synergologie », discipline (?) qui entend « décrypter le langage non verbal », à laquelle le gratuit 20 Minutes a décidé d’avoir recours, au lendemain du premier tour des élections départementales, pour « décrypter » le « match » entre Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen.

« Sont-elles dans la ressemblance, la complémentarité ou la dissonance ? ». Telle est la question à laquelle Olga Ciesco, « coach en image et synergologue » (sic), se propose de répondre, photos et vidéos à l’appui, en « décryptant » le langage corporel de la présidente du Front national et de la députée du Vaucluse. Et attention, ça décoiffe. Extraits :

Face à Florian Philippot qui est sur scène, les deux femmes réagissent bien différemment. Marine Le Pen affiche son autorité, lorsque ses mains sont en V. Marine est bien le patron. Quant à sa nièce, elle se gratte sous le nez. C’est un signe bien connu qui apparaît quand l’autorité de l’autre vous dérange. En somme Marion ne reconnaît en aucun cas la valeur supposée de Philippot.

Mais qu’en est-il de celles et ceux qui se grattent sous le nez avec les mains en V ? Mystère…

La suite est tout aussi… troublante :

Notons aussi le sens inverse de leurs croisements de jambes. C’est-à-dire à l’opposé l’une de l’autre. Les deux femmes sont très différentes, et n’ont pas du tout le même positionnement politique. Aucun rapprochement entre elles n’est à prévoir pour le moment.

Fichtre.

Et ça continue :

Observons une dernière situation pour finir. Le sourcil droit de Marion Maréchal-Le Pen est en extension. C’est ce qui arrive quand on met à l’écart « l’autre ». Cela confirme qu’il n’y a aucune solidarité entre les deux femmes.

CQFD.

On aurait envie de rire si ce genre d’article était publié dans la rubrique « horoscope » et non, comme c’est le cas ici, dans la rubrique « politique ». On aurait envie de rire si cette « expertise » ubuesque était un incident de parcours et non une habitude de plus en plus répandue dans les médias dominants [2]. Alors non, on n’a pas envie de rire, et l’on est surtout navré face à cette nouvelle démonstration de la capacité des « grands » médias à dépolitiser la politique et à multiplier les articles traitant du Front national par le petit, le tout petit bout de la lorgnette.

Julien Salingue

PS : on ne pourra s’empêcher de relever que grâce à un lien judicieusement placé à la fin de l’article, les lecteurs et lectrices de 20 Minutes pourront accéder au site d’Olga Ciesco et peut-être franchir le pas en s’inscrivant à l’une des « séances de formation à la communication non verbale » que la « coach en image et synergologue » (re-sic) prodigue pour la modique somme de 275 euros HT la journée pour les particuliers et 550 euros HT la journée pour les professionnels. Publicité déguisée ?

 
  • Enregistrer au format PDF

La meute des éditocrates

Des professionnels du commentaire.