Observatoire des media

ACRIMED

L’affreux Siné est mort

par Mathias Reymond,

Né en 1928, Maurice Sinet, dit Siné, est décédé à l’âge de 87 ans. Fondateur des journaux satiriques Siné Massacre et L’Enragé dans les années 60, celui que Jean Yanne nomma affectueusement « l’affreux Siné », car détesté par les bien pensants, inspira – par son ton acerbe et sa radicalité (parfois excessive) – de nombreux dessinateurs. Il a tenu une « zone » dans Charlie Hebdo de 1992 à 2008. Puis, il lança Siné Hebdo (puis Siné Mensuel) après son licenciement abusif de l’hebdomadaire.

Nous l’avions soutenu lors de son licenciement de Charlie Hebdo et avions publié plusieurs articles à cette occasion. Face à Philippe Val et Bernard-Henri Lévy, et aux accusations ignobles d’antisémitisme dont il fut la cible, Acrimed avait soutenu Siné. Puis, nous avions souligné la bêtise de Laurent Joffrin lorsqu’il employa le terme de « race juive », ainsi que les mensonges par omission de Joffrin Laurent, qui, pour soutenir son ami Philippe Val, n’hésitait pas à lire les faits avec des œillères.

Pour Acrimed, ce fut un moment opportun pour dresser le bilan – sévère – de Charlie Hebdo et des petites lâchetés des plus proches de Siné. Plus tard, en 2010 puis en 2012, nous ne fûmes pas nombreux à relayer que Siné avait gagné ses procès contre Charlie Hebdo.

Mais, plus important, et surtout plus joyeux, son renvoi de l’hebdomadaire satirique fut une aubaine pour lui : celle de lancer Siné Hebdo (qui deviendra rapidement Siné Mensuel). Et pour nous, l’occasion de le rencontrer et de l’interviewer pour parler des journaux qu’il avait créés dans les années 60 (Siné Massacre et L’Enragé – véritables ancêtres de Charlie Hebdo) et de son rapport aux médias.

Une entretien vidéo que nous reproduisons ici.


Siné est mort, les faux-culs, eux aussi, sont en deuil.

Mathias Reymond

 
  • Enregistrer au format PDF

Pseudo-journalisme politique au Parisien : ça va durer encore longtemps ?

Personnalisation partout, politique nulle part.

Ces médias qui ont besoin de notre soutien : le site d’informations Basta !

« Pour une information indépendante, sans publicités ni algorithmes. »