Observatoire des media

ACRIMED

archivesARCHIVES

Siné

Articles

Siné (Maurice Sinet pour l’état civil), est né à Paris le 31 décembre 1928. Il entre à 14 ans à l’École Estienne où il étudie le dessin et la maquette. De 1946 à 1948, il est chanteur dans le groupe de cabaret les Garçons de la rue. Il passe une grande partie du service militaire en prison. Il publie son premier dessin dans France Dimanche en 1952, et reçoit le Grand prix de l’humour noir en 1955 pour son recueil Complaintes sans Paroles. Il entre à L’Express comme dessinateur politique, où il exprime ses opinions anticolonialistes pendant la guerre d’Algérie, et y assure l’intérim de François Mauriac au bloc-note. Son « débloque note » amènera Jean-Jacques Servant-Schreiber à publier des excuses en première page du magazine qu’il quittera en 1962 pour créer son propre journal, Siné Massacre : les 9 numéros lui valent 9 procès. Il participe à la revue tiers-mondiste fondée par Jacques Vergès « Révolution africaine » qu’il quitte pour des raisons éditoriales. En mai 1968, il fonde L’Enragé avec Jean-Jacques Pauvert (12 numéros). En 1981, il rejoint l’équipe de Charlie-Hebdo où il signe sa rubrique « Siné sème sa zone », et participe à l’émission de Michel Polac Droit de réponse sur TF1. Il collabore ensuite à l’Événement du Jeudi. Il reprend sa rubrique dans le nouveau Charlie-Hebdo en 1992, dont il est renvoyé en juillet 2008 pour des propos prétendument antisémites. Il fonde alors Siné Hebdo - qui deviendra rapidement Siné Mensuel - qui se veut « le journal mal élevé » et dont le premier numéro sort le 10 septembre de la même année. Grand amateur de jazz, il a illustré de nombreux livres sur ce sujet.
Il est décédé le 5 mai 2016 à l’âge de 87 ans.

[Source principale : Wikipédia - Dernière actualisation : mai 2016]