Observatoire des media

ACRIMED

Jeudi d’Acrimed : la « vie au poste » de Samuel Gontier, journaliste de canapé (15 décembre)

par Acrimed,

Retour sur huit années de gardes à vue télévisuelles.


Nous l’écrivions à la fin du mois de septembre :

Les saisons médiatiques se suivent et, hélas, se ressemblent. La rentrée de septembre 2016 aura été l’occasion de le confirmer, avec son florilège de « transferts », de « nouvelles » émissions, voire même de « nouvelles » chaînes. C’est une impression de déjà-vu qui domine et, comme le pire est toujours possible – même s’il n’est jamais certain – on a parfois même le sentiment qu’un pas a été franchi en direction d’une dégradation toujours plus grande de la qualité des contenus.

Des consternantes pitreries de Cyrille Eldin dans « Le Petit journal » (Canal+) à l’institutionnalisation des rubriques consacrées aux « petites phrases » dans « AcTualiTy » (France 2) ou « Punchline » (C8), en passant par les platitudes convenues de David Pujadas dans « L’Émission politique » (France 2) ou les « enquêtes » et « reportages » à répétition sur des thèmes où les raccourcis démagogiques le disputent aux amalgames (un peu partout), le palmarès de cette rentrée est particulièrement fourni.

Et ce ne sont que quelques exemples, auxquels on aurait pu ajouter l’omniprésence d’Éric Zemmour autour de la sortie de son vrai-faux nouveau livre, le triomphe de plus en plus notable, sur l’ensemble du PAF, de l’infotainment (au détriment de l’info-tout-court), ou encore la course au scoop et au « buzz » orchestrée par les chaînes d’information en continu.

Le journaliste de Télérama Samuel Gontier est un observateur assidu de la télévision qui nous propose, chaque jour ou presque, une chronique sur son blog « Ma vie au poste » [1]. Il porte un regard acerbe et lucide sur le « meilleur du pire » des programmes télévisés, à mi-chemin entre le regretté « Zapping » de Canal+ et les publications d’Acrimed [2].

Les éditions La Découverte ont eu la bonne idée de publier, sous forme de livre, une version augmentée des chroniques de Samuel Gontier parues entre 2008 et 2016, dans un ouvrage qui reprend le titre du blog : Ma vie au poste. À Acrimed, autant le dire sans détour, on a aimé [3]. Et c’est pour cela que nous avons décidé d’inviter Samuel Gontier lors du prochain « jeudi d’Acrimed ».


Jeudi d’Acrimed :
La « vie au poste » de Samuel Gontier,
« journaliste de canapé »
Jeudi 15 décembre 2016 à 19h
Bourse du travail de Paris
(3 rue du Château d’eau, métro République)
Entrée libre




 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Le journaliste rédige également une chronique hebdomadaire dans la version papier de Télérama.

[2Rappelons ici que Samuel Gontier était l’un des invités de la Deuxième Journée de la critique des médias organisée par Acrimed le 12 mars 2016. On pourra retrouver son intervention, aux côtés de celles d’Usul, d’Anne-Sophie Jacques (« Arrêt sur images ») et d’Henri Maler (Acrimed) en suivant ce lien. Il est également intervenu récemment sur le plateau d’« Arrêts sur image », aux côtés de Julien Salingue (Acrimed), et des Garriberts (« Les Jours »), dans une discussion consacrée à la « rentrée des vieilles télés ». L’émission (payante) est à découvrir sur le site d’« Arrêt sur images ».

[3Voir notre recension de l’ouvrage, de laquelle est extraite cette présentation.

CQFD : « SOS d’un canin en détresse »

Un appel à soutien du mensuel de critique et d’expérimentation sociales.

Le gouvernement s’attaque à l’audiovisuel public – Le Parisien en redemande

Un projet en forme de réduction drastique du périmètre ainsi que des moyens financiers humains et techniques de France Télévisions et Radio France.