Acrimed | Action Critique Médias
Vous êtes ici =>Les médias > Economie et publicité > Hersant et Dassault > La presse selon Dassault (2) : ce qu’il aime...
Imprimer

La presse selon Dassault (2) : ce qu’il aime...

le 9 juillet 2004

L’industriel de l’armement Serge Dassault est devenu, le 8 juillet 2004, président la Socpresse [1], à l’occasion d’une Assemblée générale de la société, qui l’a transformée en société anonyme à conseil d’administration [2].
Le 17 juin, la Commission européenne avait donné son feu vert au rachat de la Socpresse par le groupe Dassault, après l’engagement de ce dernier de céder La Vie financière (Groupe Express-Expansion).

A peine adoubé par les instances de l’UE, le nouveau propriétaire a continué d’exposer sa conception du rôle de la presse (lire La presse selon Dassault (1) : un jour viendra...), d’abord le 18 juin sur la radio BFM.

" La première chose à faire, c’est de réduire les déficits ou de vendre les journaux qui perdent de l’argent. "

Le Figaro " a des présentations qui ne me plaisent pas trop ". " J’aime les choses bien faites, faciles à lire. Je souhaiterais qu’en première page du Figaro, on mette pratiquement une grande partie de la liste des articles qui sont à l’intérieur ".

" J’aimerais aussi qu’on parle des choses qui marchent bien, pas uniquement des choses qui marchent mal ".

Le Canard enchaîné (7 juillet 04), revenant sur les faux " démentis " passés de Dassault quant à ses ambitions en matière de presse, rapporte une de ses appréciations, prononcée récemment " devant ses collaborateurs " :

" Maintenant, j’ai un journal de droite, Le Figaro, et un journal de gauche, L’Express. "

Le Canard commente :
" Pour Le Figaro, ce n’est pas faux ; pour L’Express, ça reste à voir... "

P.-S.

Lire aussi, sur le site du Nouvel Observateur, " Citizen Dassault ".

Notes

[1] Un des principaux groupes de presse écrite en France, avec quelque 70 titres dont quelques fleurons de la presse dite " d’information générale " (Le Figaro, L’Express, L’Expansion, Presse Océan, La Voix du Nord, Le Progrès, Le Dauphiné, Le Bien public...)

[2] Les administrateurs sont :
- Serge Dassault,
- Olivier Dassault, " son fils ", " député UMP de l’Oise ",
- Jean-Pierre Bechter, " directeur délégué du Groupe Dassault ",
- Philippe Hustache, " l’un des directeurs généraux du groupe Dassault ",
- Me Bernard Monassier, " notaire ",
- Rudi Roussillon, " conseiller personnel de Serge Dassault ",
- David de Pariente, " avocat d’Aude Jacques-Ruettard (petite fille de Robert Hersant, seule héritière qui n’a pas vendu) "
(les commentaires -entre guillemets- sont ceux du site internet du Nouvel Observateur : " Serge Dassault officiellement président de la Socpresse ").
Yves de Chaisemartin, jusqu’alors président de la Socpresse, est nommé vice-président et directeur général.

Tourne avec Spip       Nous écrire, nous contacter | Mentions légales | Administration | Plan du site       Flux RSS   Haut de page
Site sous « Spip » - Webmaster Yanic Gornet - Optimisé pour Mozilla FireFox
Hébergeur associatif Globenet, hébergeur associatif - Notre éditeur : Editions Syllepse