Observatoire des media

ACRIMED

« ToulonPlus : Var Matin se paye un gratuit » (Cuverville)

« Les vikings reviennent en France. Cette fois-ci, pas de casques à pointes ni de drakkars, mais des journaux gratuits agressifs et hostiles : les quotidiens Métro et 20 minutes se sont emparés des principales villes de l’Hexagone. La France plie, mais ne rompt pas ! La résistance s’organise. Deux petites et courageuses sociétés d’édition, dirigées par Serge Dassault et Arnaud Lagardère, ont déjà organisé la contre-attaque.

(...) Confrontés à une menace dont ils peinent à mesurer l’impact, les deux mammouths de la PQR en France, à savoir la Socpresse (hier Hersant, aujourd’hui Dassault) et HFM (Hachette Filipacchi Media, Lagardère), ont décidé de s’allier pour concurrencer la concurrence sur son propre terrain. Ils proposeront leurs gratuits. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Socpresse et HFM collaborent : en week-end, presque tous les français qui achètent un journal local ont droit aux mêmes "suppléments". Version femina et TV magazine sont édités conjointement par Dassault et Lagardère via la SPF (Société de Presse Féminine). Avantage de l’union : on réduit les coûts en partageant la même régie publicitaire.

C’est donc sur ce principe d’économie d’échelle qu’est né le concept "VillePlus". La Voix du Nord (Socpresse) édite LillePlus, Le Progrès (Socpresse) LyonPlus, La Provence (HFM) MarseillePlus, et le 12 mars 2004 Var matin (HFM) lançait ToulonPlus (...) »

- Lire la suite : Une analyse du n°1 de ToulonPlus, sur le site de Cuverville

jeudi 18 mars 2004 , par Gilles Suchey

 
  • Enregistrer au format PDF

Petite histoire des ordonnances de 1944 sur la liberté de la presse et de leur destin

Des « jours heureux » aux mauvais jours de la presse.

Plantu, éditorialiste mondain, combat le Front national

… en raison de son amicale complicité avec La France Insoumise ?

De l’art de saboter une interview politique

Le calvaire d’Éric Coquerel dans « Questions Politiques » sur France Inter ; par Nicolas Demorand, Nathalie Saint-Cricq, Françoise Fressoz, et Carine Bécard.