Observatoire des media

ACRIMED

Loi travail : des opposants occupent l’agence du Midi libre d’Alès (Communiqué)

Nous publions ci-dessous le communiqué de militants d’Alès en lutte contre la loi travail, dénonçant la malveillance du traitement de leur mobilisation par le Midi libre. L’occupation des locaux du journal régional a duré quelques heures samedi jusqu’à ce que les occupants reçoivent l’engagement de Jean-Michel Servant (rédacteur en chef adjoint au Midi Libre) de publier prochainement, dans les colonnes du quotidien, une interview collective des membres de l’assemblée de lutte. (Acrimed)

L’assemblée de lutte se réunissant à Alès tous les lundis soir à La Bourse du travail depuis presque cinq semaines, pour s’organiser contre la Loi travail, fédère de nombreux individus dans la lutte (militants, syndicalistes, activistes révolutionnaires, lycéens et autres individus inquiets face à cette loi).

Aujourd’hui, c’est au nom de cette assemblée de lutte, ouverte à toutes et à tous, que nous occupons les locaux du Midi libre et demandons la publication de ce communiqué de presse.
En effet, une série d’articles publiés ces derniers jours dans le Midi libre appellent une réponse tant ils relèvent de la pure désinformation.

Comme chacun sait, une colère générale contre la Loi travail soulève des milliers de personnes en France depuis maintenant plus de deux mois. À Alès, de nombreuses manifestations ont rassemblé des centaines de personnes. De multiples actions décidées collectivement ont aussi été les outils de ce combat qui fédère un ensemble hétéroclite d’individus contre la Loi travail.

Contre cette lutte, partout la répression s’abat tant sur les majeurs que sur les mineurs inquiets pour leur avenir.

À Alès, quatre camarades dont deux mineures ont été interpellés suite à une déambulation le samedi 23 avril : vous aurez peut-être vu les nombreuses affiches contre la Loi travail qui recouvraient les banques, les agences d’intérim... vous aurez peut-être reçu en main propre ce même jour des tracts invitant joyeusement à rejoindre les manifestations contre la Loi travail... vous aurez peut-être entendu nos slogans, apprécié les couleurs de nos confettis et affichettes !

Fabrice A., journaliste au Midi libre, n’aura pas vu la même chose... et invente !

Réduisant un mouvement de contestation largement partagée à un « Face à face tendu entre les policiers et les anarchistes », les articles de Fabrice A. n’ont malheureusement aucun contenu informatif et visent, comme partout, à nier ou discréditer le mouvement social qui menace le pouvoir et le patronat.

Nous, membres de l’Assemblée de lutte partageons ici nos interrogations avec les rédactions des médias locaux et leurs lecteurs.

Au vu de ce qui a été publié dans l’édition papier du Midi libre d’Alès, il est de la responsabilité du rédacteur en chef de l’antenne locale de préciser les motivations de ses choix éditoriaux, ainsi que celles de ses journalistes. Nous le questionnons sur la façon d’exercer ce métier alors que les articles publiés ces derniers jours ne se réfèrent qu’aux dires des policiers. Le défaut flagrant d’utiliser la pluralité des sources nous interroge sur l’objectivité et le but de ces articles.

Aussi, nous invitons toute personne désireuse de réellement s’informer sur le mouvement social à :
- écouter l’émission « Chroniques du mouvement social à Alès » sur Radio Grilles Ouvertes tous les mercredis de 12h à 13h et sur le site : https://exploitesenerves.noblogs.org/
- consulter les articles, témoignages des sites Marseille Info Autonome, Montpellier en Lutte (Le Pressoir), Paris Lutte Info
- rejoindre le groupe Facebook : Alèscontrelaloitravail
- venir aux Assemblées de lutte, tous les lundis à 18h30 à la Bourse du travail (Place Georges Dupuy)

L’ Assemblée de lutte d’Alès contre la Loi travail, le 7 mai 2016.

 
  • Enregistrer au format PDF

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !