Observatoire des media

ACRIMED

Le Magazine électronique n°150 (novembre 2014)

par Cyrille Rivallan,

Si vous ne parvenez pas à lire ce message correctement, cliquez ici.

Sommaire

1. Mobilisation du 15 novembre
2. Journée de la critique des médias
3. L’Opinion, ça se travaille...
4. Débats
5. Sur le site d’Acrimed
6. Sur d’autres sites
7. Livres, revues, journaux sur les médias


Pour une alternative à l’austérité et au statu quo sur la question des médias (communiqué d’Acrimed)

Un appel à une mobilisation nationale le 15 novembre 2014 a été lancé par le « collectif 3A » (Alternative À l’Austérité). Ce collectif regroupe les syndicats, associations et partis qui ont organisé la manifestation unitaire du 12 avril 2014. « Maintenant ça suffit ! », disaient-ils alors, pour appeler à marcher « contre l’austérité, pour l’égalité et le partage des richesses ». Et nous ajoutions « Maintenant, ça suffit !… sur la question des médias aussi », expliquant ainsi pourquoi l’association Action-Critique-Médias (Acrimed) avait décidé de se joindre à cette manifestation. Les organisateurs de la mobilisation du 15 novembre en appellent aujourd’hui à une « alternative à l’austérité ».

Bien qu’elle ne figure pas parmi les urgences économiques, sociales et écologiques, la question des médias ne saurait être négligée. C’est pourquoi l’association Action-Critique-Médias (Acrimed) s’associera à la mobilisation pour en appeler à une alternative à l’austérité et au presque rien sur la question des médias.

Austérité d’un côté : le gouvernement taille dans le budget consacré aux médias (tout en maintenant un système d’aides à la presse particulièrement opaque et revenant à subventionner les grands groupes capitalistes de presse). Presque rien de l’autre : le gouvernement est à ce point mobilisé pour réduire les dépenses publiques (exception faite des dons sans contreparties destinés aux entreprises), qu’il oublie des réformes – lui qui prétend « réformer la France » – qui ne coûteraient pourtant pas un centime d’euros (notamment une loi reconnaissant un statut juridique aux rédactions pour lutter contre le pouvoir des actionnaires, et une autre protégeant le secret des sources). Or, ne rien faire, c’est entériner une situation qui, dans les médias aussi, ne cesse de s’aggraver : en ce qui concerne aussi bien l’emploi (suppressions de postes, précarisation généralisée, etc.) que la qualité de l’information, le pluralisme et l’indépendance des rédactions A quelques nuances près, nous ne pouvons donc que réaffirmer ce que nous écrivions il y a six mois.

C’est pour toutes ces raisons, qu’Acrimed se joindra à la mobilisation du 15 novembre.

Et pour les mêmes raisons, Acrimed organisera le 31 janvier 2015 à la Java, 105 rue du Faubourg du Temple 75010 Paris, une...

... avec un seul mot d’ordre : si un autre monde est possible, d’autres médias le sont aussi ; pour qu’un autre monde soit possible, d’autres médias sont nécessaires.
Précisions à venir sur notre site.


Agone publie la « sixième édition augmentée et actualisée » d’un ouvrage initialement paru en 2000 (il n’était alors consacré qu’à la seule guerre du Kosovo). Il est en vente (paiement hautement sécurisé) dans notre « boutique ».

Présentation complète de l’ouvrage sur notre site : http://www.acrimed.org/article4478.html


Vendredi 7 novembre 2014, à 18 h : projection-débat du film « Opération Correa » (épisode n°1 : « Les ânes ont soif »), avec Henri Maler (Acrimed) au cinéma Diagonal, 5 rue de Verdun, 34000 Montpellier.

Pour les autres initiatives, les précisions (thème, lieu, horaires…) sont à suivre sur l’agenda des débats et initiatives.


5.1. Magazine, Acrimed Hebdo, Flux RSS

Nous vous proposons ci-dessous une sélection… sélective (puisque vous consultez le site régulièrement...) et un peu organisée.

De surcroît, Acrimed vous offre une liste, complémentaire de celle-ci : Acrimed Hebdo. En vous inscrivant, vous recevrez la liste hebdomadaire des articles parus sur notre site. Pour s’inscrire, deux solutions :

- Envoyer un message vide à zelistes@acrimed.org avec, dans le champ "sujet" ou "objet" : subscribe hebdo (sans autre mention).

- Recourir à l’inscription automatisée sur notre site.

- Enfin, vous pouvez également vous abonner au flux RSS. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, pas d’inquiétude : votre navigateur vous expliquera...

5.2. Sélection d’articles publiés sur le site (septembre-octobre 2014)
I. (TROP) VU, (TROP) LU, (TROP) ENTENDU

** Mort du patron de Total : hagiographies médiatiques
Informer ou émouvoir ?

** La presse est unanime : Nicolas Sarkozy
Le retour du fils prodigue ?

** « Secrets d’Histoire » sur France 2 : de Gaulle couronné, de Gaulle sanctifié, de Gaulle peopolisé
De Gaulle, le dernier roi de France ? Comment faire l’apologie d’un homme d’État pendant 1h30 en ne faisant qu’effleurer son action politique...

** Scoop : Selon Paris Match, Claire Chazal aime ses chats
Peopolisation et néant d’information sur son métier

** Orgie de séries, policières et américaines de préférence, sur les chaînes gratuites de la TNT
Les « cases » réservées, en soirée, à la fiction sont envahies par des programmes caricaturaux et interchangeables.

II. (PAS) VU, (PAS) LU, (PAS) ENTENDU

** Réélection de Morales à la tête de la Bolivie : circulez, y a rien à voir !
Une illustration de la sélection sélective de l’information.

** Chez Libération, Pierre Marcelle de nouveau censuré
Tu ne t’en prendras pas aux actionnaires du journal.

** Le retour de Sarkozy ? Réception sur France 2... et censure d’un reportage sur France 3 (communiqués)
Les directions de France Télévisions au garde à vous...

** Censure suite : quand la direction de France Télévisions se prend les pieds dans le tapis rouge (SNJ)
À propos de Nicolas Sarkozy...

III. DES NOUVELLES DES ÉDITOCRATES

** Faut-il radier Jean-Pierre Elkabbach ?
Elkabbach joue avec les chiffres... et nous démontre au passage qu’il ne sait ni lire, ni compter.

** Mort du patron de Total : Elkabbach cultive le champ de déshonneur du journalisme
Un hommage grandiloquent déguisé en entretien.

** Le coût d’une conférence de François Lenglet, de France 2 ? 8 500 euros !
Arrondir ses fins de mois grâce à une notoriété acquise sur le service public : est-ce bien déontologique ?

** Joffrin–Beytout : violence des échanges sur Internet
Deux grands éditorialistes débattent : ambiance et audience garanties.

** BHL et l’hystérie médiatique
L’astre médiatique BHL continue de briller. Nouvelle illustration suite à l’arrêt programmé de sa pièce de théâtre « Hôtel Europe ».

** Bruno Roger-Petit traque les « fachos » : polémiste ou faussaire ?
Petites manipulations, mensonges par omission, néant d’information.

** Un joyeux anniversaire en présence de DSK
... et d’« innombrables personnalités médiatiques ».

IV. LA MALINFORMATION DU QUOTIDIEN

** À la « Une » de Corse-Matin, des croix gammées sur une synagogue associées à une femme voilée
Islamophobie décomplexée

** Une vraie-fausse « enquête » du Point sur les « vrais rentiers »
... Le Point excepté.

** Question d’Acrimed : quel jugement portez-vous sur les sondages bidons du Point ?
Votez pour le pseudo-sondage du Point le plus grotesque ou le plus scandaleux.

** Direct Matin traque les chômeurs à 7.000 euros mensuels
Information ou parti-pris ?

** Éditocrates sous perfusion : une gabegie « oubliée » par les médias dominants
« Réduire la dépense publique »... sauf lorsque l’on en bénéficie.

** Vous êtes riches ? L’Express réduit vos impôts
... Mais ne renonce pas aux aides à la presse payées par tous les contribuables.

V. ON RELAYE : LIVRES, ÉMISSIONS, INFOS

** Les politiques et le divertissement télévisuel (extrait de La politique sur un plateau, de Ph. Riutort et P. Leroux)
Comment, au cours des trente dernières années, les responsables politiques sont devenus des invités permanents d’émissions de divertissement où il n’est jamais question... de politique.

** À écouter sur France Culture : « Michel Naudy, de l’antenne au placard »
Parce que Michel Naudy était un ami, et un ami en critique des médias et que les interlocuteurs choisis par les réalisateurs méritent d’être entendus.

** Là-bas si j’y suis version Web : L’abonnement c’est maintenant (communiqué)
« Indignation, pétition, il est temps de passer à l’action »

** Chute de la maison Hersant : et maintenant les Antilles ! (SNJ)
« Un épisode scandaleux de plus dans la déconfiture de Groupe Hersant Médias ».

** Liberté-Hebdo : Construire une alternative aux licenciements (Communiqué)
Un communiqué des salariés de Liberté-Hebdo, hebdomadaire communiste du Nord-Pas de Calais.

** Hacker pro-Israël : un élu attaque un journaliste de Rue 89 (SNJ)
« Un ennemi public de la liberté de la presse »


Voici une sélection extraite de notre série : Critique des médias sur le Web. Le numéro de juillet-août-septembre est d’ores et déjà consultable en ligne.

- Le JDD manipule un sondage au bénéfice de Marine Le Pen (Blogs de Mediapart, 03/11) - "La question n’est pas : « Selon vous, qui est l’opposant No1 à François Hollande aujourd’hui ? ». Mais « qui s’oppose le plus », bref qui est le plus éloigné du président. Sans surprise, l’extrême-droite s’oppose plus nettement par son discours plus radical, que le centre ou l’UMP."

- La police interrompt un reportage sur de faux clowns recrutés par un journaliste (LeDauphine.com, 30/10) - "Un journaliste d’une société de production a demandé à des mineurs de se déguiser en clown et de faire peur à des passants à Douai (Nord) pour les besoins d’un documentaire."

- Notre dernière création : la carte de France de l’information régionale (Tumblr des Pigistes de l’extrême, 28/10)

- L’aberration de Libération (Jacques Sapir, 27/10) - "Libération vient ce commettre un mauvais coup, quelque chose dont ce journal moribond nous avait donné l’habitude depuis 2005 et la campagne du référendum sur le projet de constitution européenne. Mais, cette fois, ce mauvais coup porte sur la Russie et prend la forme d’une pseudo-enquête sur les « réseaux de Poutine » en France."

- « Bande de filles » : safari sur la Croisette (lesensdesimages, 23/10) - "Le problème c’est que les fantasmes révèlent souvent des vérités latentes héritées dans le cas présent d’une histoire coloniale et culturelle dont la France a du mal à s’émanciper. J’en veux pour preuve les nombreux épithètes exotiques que l’on retrouve çà et là dans les formules alambiquées et pseudo-stylisées des critiques : « ces fleurs de HLM, bravaches et peinturlurées comme des Peaux-Rouges, sur le sentier d’une guerre insoupçonnée » (L’Express) ; « silhouette féline, nattes africaines, œil de biche » (Télérama), « tel ce combat de rue, version sauvage de La Guerre des boutons » (Les Echos)."

- « Elle » et ses produits dérivés féministes : une cynique tentative de récupération (toutalego.com, 23/10) - "Après ce faux défilé féministe destiné à vendre des vêtements de luxe, on pensait avoir tout vu question récupération du mouvement. C’était sans compter la dernière initiative du magazine « Elle UK » qui a décidé de vendre des t-shirts et accessoires de mode estampillés « This is what a feminist looks like »."


- Alessandrin (Arnaud), Biscarrat (Laetitia), Espineira (Karine) et Thomas (Maud-Yeuse), Quand la médiatisation fait genre : médias, transgressions et négociations de genre, L’Harmattan, octobre 2014, 256 p., 26 euros.
-  Bassoni (Marc) et Joux (Alexandre), Introduction à l’économie des médias, Armand Colin, septembre 2014, 252 p., 22,50 euros.
-  Combaz-Wies (Lucile) et Frappe (Paul), Impact des médias sur les motifs de consultation en médecine générale : Etude du lien entre médias et médecine, Presses Académiques Francophones, septembre 2014, 68 p., 29,90 euros.
-  Falconi Alejandro (Luis), Le Mexique cardéniste dans la presse régionale française l : Le Petit Marseillais (1934-1940), L’Harmattan, octobre 2014, 206 p., 20 euros.
-  Generation 5, Education aux médias et à l’information, Generation 5, septembre 2014, 89 euros.
-  Kaffo Fokou (Roger), Médias et civilisations : Comment se protéger de la manipulation des médias mieux s’en servir, L’Harmattan, septembre 2014, 256 p. 25 euros.
-  Legavre (Jean-Baptiste), L’informel pour informer : les journalistes et leurs sources, L’Harmattan, octobre 2014, 258 p., 27 euros.
-  Missehoungbe (Pierre-Paul), Médias et laïcité au Sénégal, L’Harmattan, septembre 2014, 166 p., 17 euros.
-  Pieau (Laurence), Scoop story, First, octobre 2014, 16,95 euros.
-  Sadjué Bakakeu (Patricia), L’image du corps de la femme dans les médias : Les femmes rondes sont-elles juste une tendance ou de véritable promotrices de mode ?, Éditions universitaires européennes, septembre 2014, 88 p., 35,40 euros.
-  Tonme (Shanda), La presse en accusation - Soupçons sur un pouvoir au-dessus de tous les pouvoirs, L’Harmattan, septembre 2014, 236 p., 23 euros.
-  Wongo Ahanda (Antoine), Comment s’informent et communiquent les Camerounais de l’étranger ?, L’Harmattan, septembre 2014, 224 p., 23 euros.


Prochain magazine : décembre 2014

Le site d’Acrimed, observatoire des médias : http://www.acrimed.org/

N’hésitez pas à copier/coller et à transmettre tout ou partie des informations contenues dans ce message à celles et ceux qui pourraient être intéressés.

Vous pouvez également nous suivre sur Twitter, nous rejoindre sur Facebook et également vous abonner à Médiacritique(s).

De trop nombreux messages nous reviennent parce que les boites-à-lettres des destinataires sont surchargées ou périmées. Nous supprimons automatiquement de notre base de données les adresses après deux retours (sans préavis, sans message d’alerte). Merci de votre compréhension.


Se désabonner en ligne
Se désabonner par mail
Signaler des difficultés
Nous écrire
 
  • Enregistrer au format PDF

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !