Observatoire des media

ACRIMED

Fourest et Venner dans Charlie Hebdo : désinformation contre Jean Ziegler

par Henri Maler, Yves Rebours,

La conférence de suivi de la Conférence de Durban (Afrique du sud) de 2001 sur le racisme se tient à Genève en Avril 2009. Elle est l’enjeu de débats et de combats politiques qu’il n’appartient pas à la critique des médias de tenter d’arbitrer. A cette occasion, la virulente campagne contre Jean Ziegler qui dure depuis plusieurs années reprend de plus belle, mêlant quelques informations à un flot d’imputations sans preuves et de pures calomnies. Charlie Hebdo relaie... et Jean Ziegler répond.

Charlie Hebdo du 18 mars 2009 a publié un article de Caroline Fourest et Fiammetta Venner, sous un titre qui se passe de commentaires : « Selon Jean Ziegler, l’obésité menacerait la Somalie ». Le même article est publié, avec quelques retouches sur l’ordre des phrases, sur le site de Prochoix sous un titre moins infâme : « Jean Ziegler : un rapporteur partiel et partial »

Que disent nos deux journalistes, sans mentionner leur source pour la protéger d’un secret facile à éventer ?

Selon Jean Ziegler, l’obésité menacerait la Somalie

Au Conseil des droits de l’homme, la palme du « deux poids deux mesures » revient à Jean Ziegler. L’ami de Castro et du colonel Kadhafi a fait une grande partie de sa carrière aux Nations Unies comme rapporteur contre la faim. Une casquette qu’il utilise pour signer des essais — parfois intéressants — contre les Etats-Unis, qu’il décrit comme l’ « empire de la honte ».

Il a quelques raisons d’être en colère. La crise alimentaire lui donne raison d’être parti en guerre contre les biocarburants — qu’il qualifie de « crimes contre l’humanité » — et certaines politiques du FMI. Mais la vigilance de Jean Ziegler est tellement partiale et sélective, qu’elle finit par discréditer les plus nobles causes. Le Brésil, principal producteur d’éthanol, est bizarrement épargné dans ses rapports. Trop occupé qu’il était sans doute à décrire Gaza comme « un camp de concentration ».

Ces dernières années, Jean Ziegler a critiqué les Etats-Unis dans trente-quatre déclarations. Il accuse notamment la « dictature impérialiste » de commettre un « génocide » à Cuba. Mais, dans le même temps, ce rapporteur zélé a « omis » de traiter de l’alimentation dans quinze des dix-sept Etats censés être examinés. En session, il n’hésite jamais à saluer ses amis du régime cubain. Dans la presse, il n’a aucun scrupule à vanter les mérites du président ivoirien, Laurent Gbagbo, un des « rares vrais hommes d’Etat de sa génération ».

Très proche de la famille Ramadan et du Centre islamique de Genève, Jean Ziegler et sa femme ont beaucoup fait pour mettre la gauche suisse en contact avec Tariq Ramadan. Au milieu des années 90, cette militante communiste en charge des affaires culturelles de la ville de Genève a retiré la subvention prévue pour jouer une pièce de Voltaire sur Mahomet, comme le souhaitait « Frère Tariq ». Ce qui n’empêche pas Jean Ziegler d’avoir écrit une très belle lettre pour soutenir la liberté d’expression de… Roger Garaudy.

Bref, un parcours exemplaire. Qui méritait bien de recevoir le "prix Kadhafi des droits de l’homme" – prix dont il a lui-même eu l’idée avec le colonel. Parmi les lauréats : Fidel Castro, Louis Farrakhan, Roger Garaudy... Il est encore temps. Après sept ans passés à politiser le combat contre la faim, il postule de nouveau au poste de rapporteur au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

C.V. et F. V. [Caroline Fourest et Fiammetta Venner]

Si les déclarations, les prises de position et les engagements de Jean Ziegler peuvent susciter des controverses qui ne concernent pas, en tant que telles, la critique des médias, ce n’est pas le cas de la circulation circulaire de la désinformation. Or l’article de Charlie Hebdo se borne pour l’essentiel à relayer une campagne parfaitement identifiable, quoique non sourcée : la campagne d’UN-Watch contre Jean Ziegler.

UN-Watch, qui se présente comme une ONG indépendante [1], peut difficilement se prévaloir d’être apolitique. En effet, elle se dédie non seulement à la lutte contre l’antisémitisme, mais surtout à la défense de la politique étatsunienne et israélienne, comme le confirme son affiliation à l’American Jewish Committee (AJC) qui soutient indéfectiblement la politique de l’Etat d’Israël [2]. La campagne contre Jean Ziegler est donc une campagne de pure propagande, d’autant plus pernicieuse que, comme toute « bonne » campagne de propagande, elle repose sur l’interprétation tendancieuse de quelques faits avérés mêlés à de purs mensonges.

Or c’est à cette source on ne peut plus contestable que Caroline Fourest et Fiammetta Venner se sont abreuvées sans le mentionner. Il suffit à titre d’exemple de comparer leur article à tel communiqué de UN-Watch, daté de… décembre 2005. Ainsi, sous couvert d’information et d’analyse, elles contribuent à une campagne politique d’épuration de l’ONU, sur la base d’assertions dont la plupart ne sont ni vérifiées ni recoupées. Une magnifique leçon de journalisme !

Dans ces conditions, nous publions, avec l’autorisation de son auteur, la réponse de Jean Ziegler à Charlie-Hebdo, publiée sur son site en fichier .pdf. Nous le faisons d’autant plus volontiers que Charlie Hebdo ne publie que très parcimonieusement les droits de réponse de ceux qu’il calomnie [3], tandis que nos duettistes savent recourir à de douteux procédés quand elles veulent se soustraire à des controverses qu’elles ont elles-mêmes provoquées [4].

Réponse de Jean Ziegler à Charlie-Hebdo

Avec stupeur, je découvre dans Charlie-Hebdo (18.3.2009) un papier portant un titre au goût exquis. « Selon Jean Ziegler, l’obésité menacerait la Somalie ».

Le papier de Charlie reprend presque littéralement le texte parfaitement diffamatoire diffusé actuellement auprès des missions diplomatiques accréditées auprès des Nations Unies, à Genève, par UN-Watch, une officine dévouée à la cause des ultras israéliens.

Fin avril aura lieu à Genève la conférence mondiale de l’ONU contre le racisme, dite Durban II. UN-Watch se déchaîne contre le Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’Homme, contre le président du Conseil des droits de l’Homme, contre Stéphane Hessel, comme contre ma modeste personne…

Rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation, j’ai commis le péché impardonnable de signaler la situation alimentaire extrêmement préoccupante de près de 60% des familles palestiniennes des territoires occupés, notamment de Gaza.

Je voudrais rectifier les plus grossières parmi les contrevérités diffusées par Charlie-Hebdo.

- 1. Je n’ai ni « eu l’idée de » ni « reçu » un quelconque « Prix Khadafi des droits de l’Homme ».
- 2. L’expression « Gaza, camp de concentration » n’est pas de moi, mais de l’écrivain israélien Michaël Warschawski.
- 3. Dans aucun de mes rapports à l’ONU je n’ai traité les Etats-Unis de « dictature impérialiste » et ne les ai accusés de commettre un « génocide à Cuba ».
- 4. Pure invention aussi ma soi-disant complicité (née d’une bien connue corruption socialiste) avec le Brésil de Lula. Quant à la politique du bioethanol, je l’ai critiquée devant l’Assemblée générale de l’ONU en 2007. Dans mon livre L’Empire de la honte (Livre de poche, 2008), toute la quatrième partie (p. 203-233) est consacrée à la critique de Lula.
- 5. L’affaire Garaudy. Sollicité par Jacques Vergès, défenseur de Roger Garaudy, au moment du procès de celui-ci, j’ai envoyé une lettre. Je me suis aperçu aussitôt que j’avais été manipulé, comme d’ailleurs mon ami l’abbé Pierre. J’ai condamné ensuite radicalement les thèses de Garaudy.
- 6. J’abuserais de mes fonctions à l’ONU en publiant des livres (probablement en pillant des documents confidentiels de l’organisation…). Calomnie ! Que mon dernier livre La Haine de l’Occident (Editions Albin Michel, 2008) ne plaise pas à UN-Watch et au gouvernement israélien, je le conçois aisément.
- 7. L’exquis papier de Charlie se termine par la phrase : « Après sept ans passés à politiser le combat contre la faim, Jean Ziegler postule de nouveau au poste de rapporteur au Conseil des droits de l’Homme ». Erreur ! Le mandat de rapporteur est limité. En revanche, mercredi 23 mars 2009, j’ai été confirmé par acclamation par les 47 Etats membres du Conseil dans mes nouvelles fonctions de membre du Comité consultatif des droits de l’Homme.

Pour être juste, j’ajoute que le papier de Charlie n’est pas seulement fait d’un copié-collé du texte d’UN-Watch. Bizarrement, Charlie s’attaque à ma femme, Erica Deuber Ziegler. Directrice de la culture de la Ville de Genève, elle aurait fait interdire la représentation de « Mahomet », tragédie de Voltaire, à Ferney-Voltaire, cela à la demande expresse de Tariq Ramadan. Charlie délire. Le projet de monter « Mahomet » dans le cadre des célébrations du tricentenaire de la naissance de Voltaire en 1994 a été proposé à Pascal Meylan, maire de Ferney-Voltaire (Département de l’Ain) et aussitôt refusé pour des raisons budgétaires. Sollicitées de se substituer au subventionnement de la municipalité française, les autorités genevoises ne sont pas entrées en matière. Charlie-Hebdo devrait expliquer à ses lecteurs comment une directrice de la culture de la Ville de Genève pourrait faire interdire la représentation d’une pièce de théâtre sur le territoire de la République française.

Jean Ziegler, 4 avril 2009

* * *

Certes, la réponse de Jean Ziegler mériterait d’être publiée dans Charlie Hebdo et de bénéficier, après vérification, de « rectificatifs » qui s’imposent. Mais qu’on ne compte pas sur Charlie Hebdo pour le faire : les justiciers masqués – et borgnes – de cet hebdomadaire ont supprimé depuis longtemps les droits de réponse et la présomption d’innocence.

Yves Rebours

- La réponse de Caroline Fourest au droit de réponse de Jean Ziegler est disponible sur le site Prochoix.org (ajout d’Acrimed le 1er mai 2009)


Pour mémoire : Rumeurs et calomnies dans Charlie Hebdo

- « Elle court, elle court la rumeur »
- «  Charlie Hebdo court après les rumeurs qu’il répand »
- « Philippe Val, propagateur de calomnies et docteur ès déontologies »
- « Philippe Val sur France Inter : un récital de mensonges et de calomnies contre Chomsky »
- « Philippe Val est “navré”, Philippe Val est navrant »

Voir aussi : "Le lamentable mensonge d’une journaliste de Charlie Hebdo" dans « Lu, vu, entendu, n°11 : "Critiques et cyniques" », 11 mars 2005 ; "Charlie Hebdo brouille les mots et les pistes", dans « Lu, vu, entendu, n°12 : "D’ici et d’ailleurs" », 25 mars 2005.


 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Lire sur son site « qui sommes nous ? ».

[2Lire par exemple, la traduction en français d’un article de David A. Harris, son directeur exécutif : « Israël et le conflit israélo-arabe : Petit guide pour gens perplexes », sur le site de l’AJC. Les positions exprimées dans cet article daté de 2001 n’ont pas été révisées depuis.

[3A titre d’exemple, voir ici même : « Quand Philippe Val, analyste “complexe”, prétend soutenir Ingrid Betancourt » (en fin d’article).

[4Lire par exemple sur le site « Les mots sont importants », « Pieux mensonges, À propos des procédés douteux de Caroline Fourest et Fiammetta Venner », par Pierre Tévanian, décembre 2003.

La meute des éditocrates

Des professionnels du commentaire.