Observatoire des media

ACRIMED

Dans PLPL n°25, juin 2005 : « Les tigres de papier »

Dans PLPL n°25, juin 2005 (Numéro spécial de 24 pages comportant un supplément Courrier des lecteurs). Communiqué de la rédaction.

Les Tigres de papier

29 mai, un avion transportant 15 449 508 ex-otages atterrissait à Villacoublay. Depuis des années, les passagers avaient été atrocement torturés à coups de chroniques de Bernard Guetta et de mensonges du Monde. Mais ils avaient tenu bon - et dit non au projet de Constitution. Un commando de PLPL les a libérés. Les historiens appelleront-ils notre époque « le printemps sardon » ? Jamais en tout cas la prise en compte par des militants politiques et associatifs du rôle criminel des scribouilleurs et des jacassins du Parti de la presse et de l’argent (PPA) n’a été aussi offensive. Au point que les Sardons déchaînés mordront dorénavant les fesses de quiconque, oublieux des leçons du référendum, recommencerait à exhiber son nombril dans les médias.

La tyrannie « à la roumaine » de journalistes nuls au service d’industriels rapaces continue de s’appuyer sur la complicité du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Trouvant insuffisant le travail d’endoctrinement accompli par Bolloré, Bouygues, Lagardère et Vivendi, le CSA vient de leur concéder le contrôle d’une dizaine de chaînes de télévision supplémentaires (réseau TNT).

Peu après la libération des millions de Français persécutés par le PPA (et par Libération), Florence Aubenas recouvrait le droit d’écrire dans le quotidien de Serge July et d’Édouard de Rothschild. Embarrassé par la claque référendaire, ce qui reste de ce pauvre Philippe Val pria pour que la béatification de sainte Florence permette de « resserrer les liens entre les citoyens et ceux qui les informent ». Le mondain Franz-Olivier Giesbert s’empressa de roucouler à l’unisson de son ami Philippe : « On était fier, au Point, d’exercer le même métier qu’elle. Merci, Florence. » Oui, merci, Florence, d’avoir rendu Giesbert, Imbert, BHL, Duhamel (tous du Point) si fiers de faire ce qu’ils font depuis presque un demi siècle. Mais 15 449 508 d’ex-otages ont d’autres projets que de renouer avec leur ancienne servitude.

- Le dossier - « Les tigres de papier » - fait le point sur six mois de campagne référendaire à sens unique dans les médias. Il dissèque les mille manières pour la presse d’appeler à voter Oui puis d’essuyer la gifle du Non

- pages 6-7 : « L’impertinence en action. ». Tout journaliste invité à l’émission « Ripostes » (France 5), sait qu’il sera accueilli par un Serge Moati débordant de flatteries. PLPL offre à ses lecteurs la panoplie du parfait animateur de « débats » à la télévision publique.

- pages 8 et 11 : À travers deux de ses responsables, deux éclairages symétriques de la déliquescence de Charlie hebdo dans le paysage contestataire français. Philippe Val, qui n’en finit plus de se rallier à l’establishment, cultive son pédantisme légendaire à l’engrais du mépris social (p 8). Et Bernard Maris, par le truchement d’un entretien hebdomadaire avec Jean-Marc Sylvestre sur France Inter, déguste les délices de la récupération (p. 11).

- page 10. « L’évangile selon saint-Patron »
À chaque inauguration d’ouvrages industriels, le Parti de la presse et de l’argent (PPA) claironne son amour de l’entreprise, son admiration des patrons... et son mépris des travailleurs. Deux illustrations avec le viaduc de Millau et l’Airbus A380.

Et plein d’autres articles délicieux à découvrir...


 
  • Enregistrer au format PDF

Voir aussi...

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

La mairie de Lille intente un procès à La Brique

« Votre feuille de chou n’aurait pas sa place sur un marché ! »

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !