Observatoire des media

ACRIMED

Télévisions

... Des télévisions publiques aux télévisions privées. Et le Service Public ?

Rubriques

Dans l’attente de la « révolution » annoncée du numérique et du multimédia, force est de constater que par réseau hertzien, par câble ou par satellite, télévisions publique et télévisions privées, télévisions généralistes ou télévisions thématiques, nationales ou locales, « à péage », à redevance ou « gratuites » (pour ne rien dire des télévisions associatives dont nous parlons dans notre rubrique sur « Les alternatifs ») offrent l’image d’une généreuse diversité.

Mais, comme pour les autres médias (et en particulier les radios), le principe est souvent le même : « Dis moi qui te paie, je te dirai qui tu es ».

Et ici plus qu’ailleurs, les options désastreuses des pouvoirs publics (que, pudiquement, on préfère parfois appeler leur « démission ») condamnent la plupart des télévisions à dépendre de la publicité et de la concurrence purement commerciale. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la nature et la qualité de la création et des émissions audiovisuelles.

C’est pourquoi le décryptage que nous proposons et développerons accorde une importance particulière aux raisons et aux moyens de défendre et de rénover le Service Public et plus généralement la création audiovisuelle.