Acrimed | Action Critique Médias
Vous êtes ici =>Des ressources > Des textes > Critique des médias sur le Web > Critique des médias sur le web (avril–mai 2010)
Imprimer

Critique des médias sur le web (avril–mai 2010)

par Marie Menaut, le 3 juin 2010

N° 8 de notre nouvelle série d’articles : une sélection aussi régulière que possible d’articles de critique des médias parus sur le Web et disponibles gratuitement. Nous avons choisi ceux qui nous semblaient les plus intéressants (et les moins conjoncturels), que nous approuvions totalement ou pas leur contenu. Cette sélection a été établie grâce à l’irremplaçable « Portail des copains », Rezo.net, et à notre propre portail. (Acrimed)

Avril 2010

-  Terre d’asile pour la presse en Islande (Backchich 02/04) – « Une proposition de loi vise à doter l’Islande de la législation la plus avancée au monde en matière de protection de la liberté d’information. Ça pourrait déménager ! »

- Pourquoi les jeunes veulent-ils tous être journalistes ? (Slate.fr 04/04) – « Le journalisme est un métier exigeant qui embauche peu. Pourtant, des milliers de jeunes Français en rêvent. Qu’est-ce qui les attire tant ? »

- La cité qui tremblait (Culture Visuelle 05/04) – « La France a peur. Et ça se voit. Après l’incendie du bus à Tremblay-en-France, tous les journaux se penchent sur la cité du Grand Ensemble, le quartier populaire de la ville. Dans Le Monde daté du 2 avril, un dossier questionne “Le mauvais bilan du tout-répressif”. Pour appuyer cette enquête, une illustration de Hervé Lequeux s’étale sur une demi-page – le format maximal que peut atteindre une photo dans les colonnes du quotidien “de référence”. »

- Wikileaks, la révélation industrielle (Slate.fr 06/04) – « Dans la soirée de lundi, les activistes de Wikileaks […] ont publié une vidéo très compromettante pour l’armée américaine, datée de 2007. Les empêcheurs de gouverner en rond défient les journalistes : seraient-ils devenus les meilleurs d’entre nous ? Ont-ils fait de la fuite, du « leak », un produit manufacturé ? »

- L’iPad et la presse : l’aveu d’un repli et la fin d’une illusion (Novovision 06/04) – « L’enthousiasme dithyrambique que soulève l’arrivée de l’iPad d’Apple chez les patrons de presse, et chez certains journalistes qui pensent tout exactement comme eux (comme si leurs intérêts étaient au fond si convergents…) me semble chaque jour un peu plus pathétique […] A moins que ce vacarme ne soit au fond qu’un écran de fumée, uniquement destiné à dissimuler (aux actionnaires ?) une réalité moins reluisante : celle d’un repli et de la fin d’une illusion. Internet ne sera pas cet Eldorado de la presse un moment entrevu. »

- Le trafic de cerveaux de La Voix du Nord (Lille 43000 06/04) – « J’ai déjà évoqué ici-même les difficultés qu’un navigateur standard peut rencontrer en ouvrant une page de Lavoixdunord.fr : d’innombrables fenêtres publicitaires prennent d’assaut l’écran de l’internaute, qui se voit alors contraint de consommer de la pub par paquet de douze avant d’être autorisé à lire une « information ». La Voix du Nord est d’abord celle des annonceurs. Toujours prête à étendre son trafic de cerveaux disponibles. »

- Euractiv, les médias et les affaires européennes (Les dessous de Bruxelles 07/04) – « A priori, Euractiv ressemble à n’importe quel portail d’information. Mais à regarder de plus près, on comprend qu’il est moins question d’information... Que de communication : « Euractiv s’attache à couvrir les prises de position des "acteurs européens" visant à influencer les politiques européennes à un stade pré-législatif, c’est à dire avant que la Commission ne présente ses propositions » explique la page de présentation du site. Pas de tabou, donc : le portail se définit donc lui-même comme un chaînon de la mécanique du lobbying communautaire. »

- Quand les images font la police… (Culture visuelle 11/04) – « La différence entre un pompier catalan, athlétique et plus ou moins hispanisant et un dangereux membre de Euskadi Ta Askatasuna, athlétique et légèrement ibérique, en train d’acheter de la bière entre mecs, c’est un distinguo qui relève de la querelle byzantine… Pour le spectateur, ce qui compte vraiment, c’est qu’il croie en cette image qu’on lui donne en guise de preuve et d’identification et qu’il reconnaisse sa vérité policière … Car c’est cela qu’il faut sauver, le dogme de la vérité du prélèvement photographique. Sinon, c’est tout l’édifice de l’information médiatique et de la représentation “objective” du monde qui s’effondre… »

- Actionnaires, annonceurs : le club des nouveaux censeurs (Télérama 13/04) – « A la télévision désormais, on pratique l’autocensure, par précaution. Pas question pour les chaînes de perdre des budgets publicitaires, surtout en période de crise… ni de se mettre à dos une icône médiatique. Politique, entreprises, sport, culture : les portes des rédactions se sont entrebâillées sur d’étonnantes révélations. “Télérama” a mené l’enquête, et retrouvé d’embarrassants documents.

- Journalistes : le malaise se généralise (Webullition 15/04) – « Avancées technologiques, avènement d’Internet, crise financière, depuis une quinzaine d’années, les médias sont en plein bouleversement. Ces transformations ont un impact direct sur le métier de journaliste : de plus en plus de tâches à réaliser, des moyens qui diminuent, un contexte économique en crise, etc. Face à une pression de plus en plus accrue, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur leur métier. Parfois, certains journalistes craquent. »

- Le journaliste brande mou (CQFD 16/04) – « C’est loin d’être un scoop, mais les écoles de journalisme le découvrent : dans notre société qui a tellement bien digéré la lutte des classes qu’elle ne fait, paraît-il, plus un pet de travers, le libre scribouillard doit savoir se vendre en se référençant sur le Net. Cours magistral. » Publié également sur notre site.

- Revue Z : « Porter une critique radicale dans un environnement plus large » (Article XI 16/04) – « Z : un an et demi d’existence, trois numéros, 200 pages (environ) par exemplaire, une rédaction itinérante, un camion asthmatique, un local squatté à Montreuil, des convictions radicales, des articles fouillés et prenant le temps de creuser les choses, un graphisme léché, une bougeotte sympathique… Bref, une revue qui claque. Ça valait bien un entretien : la parole est à Z. »

-  De Londres à Haïti, l’appropriation de la vidéo mobile (Culture visuelle 19/04) – « Grâce au camphone, des images de notre vie sont disponibles encore plus souvent et plus rapidement, parfois même instantanément. Caractères qui sont ancrés dans un imaginaire collectif en tant que quelque chose de plus convaincant et parfois même perçu comme une garantie de réalité-vérité. Cela a beaucoup à faire avec la perte de crédibilité des médias traditionnels. Cependant, le fait qu’il s’agisse d’un témoignage direct ne permet pas de garantir la fiabilité ni la crédibilité de l’image. Dans cette réflexion, une des interrogations centrales est : comment les vidéos mobiles sont-elles liées à nos histoires de vie, à la construction de l’histoire et ainsi à l’histoire visuelle ? »

-  Les fils de pub et les medias premiers bénéficiaires de la réforme des retraites ! (Slovar 19/04) – « La réforme des retraites est nous explique t-on liée à un problème de financement. En clair, il va falloir trouver de nouvelles recettes financières pour péréniser le système sans dépenser plus ! Si le gouvernement et sa majorité refusent toute augmentation des cotisations, ou un prélèvement sur les établissements financiers il semble bien que dans le domaine de la "propagande", pudiquement renommée "communication gouvernementale", on ne lésine, une fois de plus, pas sur les moyens.

-  Charlie Hebdo fait appel à un prestataire pour réaliser des économies (Charlie enchaîné 19/04) – « Ce n’est plus un secret pour personne, Charlie Hebdo a perdu plusieurs milliers de lecteurs ces deux dernières années — 10 000, selon le directeur de la publication Charb [...] C’est dans ce contexte délicat que Charlie Hebdo a fait appel à la société Destination Media afin d’optimiser sa diffusion. »

-  Paysage de l’information après la bataille (Novovision 21/04) – « C’est fini pour les journaux quotidiens [...] L’information est réduite à un mash-up frénétique de tout et de n’importe quoi [...] Les chiffres d’audience, tous médias confondus, ne sont-ils rien d’autre alors que la preuve de ce que « les gens », finalement, sont tous des « abrutis » ? Que reste-il de la démocratie dans ces conditions ?A moins qu’il n’y ait une autre option, et que l’on puisse poser le problème d’une autre manière… »

- Wu Wei (Politis 24/04) – « Pendant que tu réfléchis - encore - au moyen de boucler ta fin de mois ? Le Nouvel observateur, mieux ouvert que tu n’es aux nouvelles tendances, consacre, en sus de sa couverture, un long dossier aux « pouvoirs de la méditation » »

- Polygamie, un scandale bien préparé (Le Scarabée 26/04) – « Pour une fois, je n’ai pas eu de mal à retrouver un email : le mot « poly¬gamie », je ne l’utilise pas tous les quatre matins… Alors une recherche rapide dans mon courrier élec¬tro¬nique m’a illico res¬sorti ce que j’ai envoyé à des copains il y a exac¬tement un mois : Au pifo¬mètre, les pro¬chains thèmes pour faire chier le musulman : la poly¬gamie, la racaille de 8 à 13 ans. Et ce week-end, nouveau « scandale » lancé par les déchets qui nous servent de gou¬ver¬nement, lié comme par hasard à la « dyna¬mique d’invasion des burqas » : la polygamie ! »

-  Quand l’Etat colombien espionne ses opposants (Le Monde Diplomatique 27/04) – « Depuis cinq ans, d’influents médias colombiens ont commencé à ébruiter ce que les organisations de défense des droits humains savaient déjà : les hauts responsables du Département administratif de Sécurité (DAS), service de renseignement politique qui dépend directement du président de la République, chargeaient des chefs paramilitaires d’assassiner les opposants. L’un de ces fonctionnaires, M. Rafael García, a reconnu que nombre d’opérations de « guerre sale » menées par le DAS ont été financées grâce à l’argent du trafic de cocaïne. Malgré leur gravité, ces informations, comme tant d’autres, sont restées sans suite dans la rubrique « justice nationale » »

-  Le DVD d’Avatar ramène les spectateurs dans les salles (Numerama 27/04) – « Le débat sur la chronologie des médias est constamment électrifié par les exploitants de salles, qui craignent qu’une commercialisation précoce des films en DVD, Blu-Ray ou VOD dissuade les spectateurs de venir en salle. Mais dans le cas d’Avatar, sa sortie en vidéo a au contraire convaincu les spectateurs de retourner voir le film au cinéma. »

-  Que Choisir : une opération de basse police contre des militants défenseurs d’une gestion publique de l’eau (Les eaux glacées 28/04) – « Le but de la manœuvre ? Jeter la suspicion sur l’honnêteté d’une partie des militants français qui combattent depuis des années la marchandisation de l’eau en France et dans le monde. Comme nous sommes cités dans cette « enquête », en voici les coulisses, que ne vous racontera pas Que Choisir… »

-  8 millions de Français bientôt bloqués chez eux (Basta ! 29/04) – « Ouf ! Les touristes sont sauvés. Leurs mésaventures contées pendant une semaine à longueur de journaux télévisés prennent fin. On attend avec impatience les unes, reportages et micro-trottoirs que les grands médias ne manqueront pas de consacrer cet été aux millions de Français bloqués chez eux, privés de vacances par l’éruption des inégalités. »

-  Honduras : crimes de journalistes, des enquêtes difficiles (Primitivi 29/04) – « Au Honduras, les assassinats de journalistes se poursuivent sans trop de gêne. Il est vrai que des escadrons de la morts, composés de policiers et de militaires, sont fortement soupçonnés pour ces crimes. Il est vrai également qu’en général le gouvernement de Lobo soit ne dit rien, soit tente de retourner la situation (voir ce qui se passe dans le Bas Aguan), soit s’il ne peut faire autrement condamne mollement. »

-  L’Amoralité Du Gueux N’A Décidément Pas De Limites (Politis 30/04) – « Cette semaine, dans Le Point, le taulier, Franz-Olivier Giesbert - dit FOG -, déplore que « la machine médiatique » ne sache des fois plus s’arrêter. Pour autant - et pendant même, insistons-y, que son patron dénonce la moutonnerie d’une « machine médiatique » dont les facilités le navrent -, Le Point, cette semaine, pose, à la une, la question qui taraudait son lectorat : « L’État subventionne-t-il la polygamie ? »

Mai 2010

-  Honduras : Sept journalistes assassinés, de nombreux autres menacés (Global Voices 02/05) – « Après le coup d’état du 28 juin 2009 [en français] et les élection de novembre 2009 qui ont porté à la présidence Porfirio Lobo, la situation de la liberté d’expression au Honduras est toujours aussi dramatique. Au cours des 40 derniers jours, sept journalistes ont été assassinés. Le dernier en date est Georgino Orellana, abattu alors qu’il quittait les bureaux de la station de télévision, le 21 avril. »

-  Les affabulsificateurs (Monolecte 05/05) – « L’Histoire est écrite par les vainqueurs alors que ce sont les vaincus qui la font [...] L’Histoire n’est même plus le fait des vainqueurs, elle est devenue elle-même l’arme de domination des masses, l’ultime propagande déshumanisante, sans recul, sans preuve, sans doute ni critique, c’est son instantanéité et son ubiquité qui nous interdisent tout questionnement nouveau, toute contestation, toute projection hors de ses cadres aliénants.

-  Entretien avec Pascual Serrano « La censure est le propre du pouvoir » (Michel Collon 05/05) – « En tant qu`information alternative aux grands médias, le journaliste espagnol Pascual Serrano (Valence, 1964) fonda en 1996 le journal électronique indépendant « Rebelión ». En 2006-2007 il a été assesseur éditorial au canal de télévision alternatif de Caracas, Telesur.. Pascual Serrano écrit pour une dizaine de journaux, tels : « Público », « Diagonal », « Mundo obrero », « El otro país” et “Le Monde Diplomatique”. »

-  Thierry Discepolo et Eric Hazan : faire des livres subversifs - sinon rien (Article XI 08/05) – « Agone et La Fabrique, deux noms revenant souvent sur ce site. Pas par hasard : ces maisons d’édition font un travail admirable, menant ce combat des idées que beaucoup, à gauche, ont abandonné. Vendredi soir, leurs deux fondateurs, Thierry Discepolo et Eric Hazan, étaient invités par la librairie L’Atelier à évoquer leur travail, leurs exigences et espoirs. Compte-rendu. »

- France Télévisions Publicité : une privatisation brûlante (Les Echos 11/05 (archives payantes, janvier 2011)) – « Nouvel épisode dans le feuilleton de la régie publicitaire de France Télévisions. Lov-Publicis, repreneur désigné puis contesté, devrait obtenir un délai de négociations exclusives de six mois. Entre l’éviction du premier favori, le groupe Lagardère, et le retour opportun du débat sur le maintien de la publicité en journée, les coulisses d’une privatisation riche en polémiques. »

-  Le Monde menacé d’un hold up (Electron Libre 11/05) – «  En apprenant que Le Monde allait changer de propriétaire et perdre son indépendance pour 50 millions d’euros seulement, Claude Perdriel en patron avisé et éditeur passionné, s’est porté acquéreur. Il a été suivi Par Mathieu Pigasse et Pierre Bergé. En attendant d’autres candidats qui se précipitent pour la braderie.. »

-  Alors, Euro ?- (Le Plan B 17/05 - lien périmé, novembre 2012) – « Le 1er janvier 2002, le débarquement de la monnaie européenne enivrait éditorialistes et banquiers. Retour sur une orgie, à l’heure de la gueule de bois. »

-  Anéantissez la presse (Le Plan B 19/05) – « En 1918-1919, les révolutionnaires allemands avaient résolu la question de leurs rapports aux médias… »

-  Michel Faure chez les Soviets (Article XI 19/05) – « Où ils ont la tête, à Rue89 ? Ok, le contenu du site se fait chaque jour moins intéressant. Mais ce n’est pas une raison pour employer quelqu’un comme Michel Faure. Anti-chaviste hystérique, très coulant avec les crimes d’Uribe, il livre régulièrement des petits chefs d’œuvre réactionnaires sur l’Amérique latine. La région est certes habituée à la désinformation mais… il y a des limites. »

-  Le Rebond de Libération devient une arme politique pro ACTA (PC Inpact 20/05) – « Le Rebond de Libé continue à rebondir, comme une mauvaise et longue maladie : selon nos informations, Marielle Gallo, eurodéputée s’en sert maintenant pour sa propagande politique pro ACTA auprès des eurodéputés qui comptent... ou ceux qui sont étrangers au débat. »

-  Manipuler l’image de presse ? (Culture Visuelle 21/05) – « Nous avons choisi de regarder de plus près deux types d’images de la forme magazine en une étude croisée de deux corpus exemplaires – l’un issu de la presse féminine et l’autre de la presse dite d’information : le numéro de mars 2010 de Marie-Claire ; le Télérama hors-série Mai 68 du printemps 2008, commémoration du 40e anniversaire1. Dans quelle mesure les usages de l’image photographique dans le dispositif magazine correspondent-ils aux discours tenus sur l’image de presse ? »

-  Femmes au foyer désespérantes (Blog du Diplo Le lac des signes 21/05) – «  Quand une production américaine mainstream promet de montrer les dessous peu reluisants d’un milieu social favorisé, elle abandonne rapidement les velléités subversives qu’elle aura pu manifester dans l’enthousiasme des débuts. […] La série a-t-elle usurpé la réputation novatrice qui la précédait ? A l’usage, la réponse pourrait être : non pour la forme, oui pour le fond. La forme est enlevée, efficace, et souvent très drôle. Quant au fond, il est devenu, au fil des saisons, de plus en plus ouvertement réactionnaire. »

-  Le Postillon : "320 euros, voilà tout le capital nécessaire au lancement d’un petit journal" (Article XI 25/05) – « Médias, politiques et notables locaux : ses crachats n’épargnent personne. Résolu à « couvrir de glaire » ceux qui rêvent de se « couvrir de gloire », l’impertinent Postillon rue joliment dans les brancards. Lancé avec un budget très réduit, vendu un euro et paraissant à l’improviste, ce canard apporte aux Grenoblois ce qui leur manquait : une contre-information locale de qualité. Entretien. »

- Euro RSCG pige pour Le Canard (Bakchich 26/05) – « Dès la veille de la sortie du livre "DSK, les secrets d’un présidentiable", le palmipède consacrait un papier aux bourdes contenues dans le bouquin. Bourdes aimablement signalées dans un argumentaire fourni par l’agence de pub. »

-  La pub n’est pas à côté du journal (Culture Visuelle 29/05) – « Il suffit de feuilleter un magazine d’une période un peu éloignée dans le temps pour être frappé par la cohérence graphique et thématique des messages publicitaires avec leur environnement éditorial. n d’autres termes, dès lors que nous appliquons une lecture culturelle aux formes éditoriales, rien ne paraît plus banal que l’homogénéité de leurs produits, qui partagent un même espace et un même public, ont souvent des stratégies semblables et parfois des producteurs communs. Ce constat est en contradiction profonde avec les discours de légitimation journalistique ou les exigences légales, qui postulent l’absolue hétérogénéité de la communication marchande et de la news honnête. »

Tourne avec Spip       Nous écrire, nous contacter | Mentions légales | Administration | Plan du site       Flux RSS   Haut de page
Site sous « Spip » - Webmaster Yanic Gornet - Optimisé pour Mozilla FireFox
Hébergeur associatif Globenet, hébergeur associatif - Notre éditeur : Editions Syllepse