Observatoire des media

ACRIMED

Sur la toile

Un dossier du Courrier : « La journée sans achats »

A l’occasion de « La journée sans achats », le quotidien suisse Le Courrier a publié le 29 novembre 2003 un dossier centré, notamment, sur la publicité. Extraits de deux des articles parus et liens avec la totalité du dossier.

Journée sans achat : fissures, par Florence Joye

En décidant de consacrer un magazine culturel au vaste thème de la consommation à l’occasion de la Journée sans achat de ce samedi 29 novembre, Le Courrier s’est confronté au nombre infini de tentacules du sujet. Même si, par exemple, nous « consommons équitable » et que nous nous targuons d’une certaine résistance face aux marques pointées du doigt pour leur non-respect des travailleurs - Nike, McDo, évidemment - ou pour leur destruction éhontée de l’environnement - les compagnies pétrolières, sans aucun doute - nous sommes obligés d’admettre que nous entrons parfaitement dans un schéma de vie pré-formaté.

Nous réalisons que l’invasion de la pub dans nos écoles et nos Universités n’est pas un scénario catastrophe à venir ; que nous risquons effectivement d’entendre bientôt notre enfant apprendre à compter en alignant, non plus des pommes ou des carottes, mais bien des « Big Mac ». Qu’une étudiante aux beaux-arts peut être poursuivie en justice pour avoir caviardé des affiches commerciales. Et qu’Internet, au nombre de ses effets pervers, compte celui d’avoir permis l’éclatement de la frontière entre publicité et journalisme. […]

- Lire la totalité de l’article

Sur le net, la publicité a gagné la guerre contre l’information, par Manuel Grandjean

La barrière déontologique qui protégeait, théoriquement, les journalistes de l’influence du marketing, n’existe plus sur la Toile. Là, tout se vend et s’achète.

Mercredi, notre confrère Le Temps consacrait l’essentiel de sa Une à annoncer la sortie d’un film de pirates, une superproduction hollywoodienne. De la publicité déguisée, évidemment. Mais le volet internet des médias permet d’aller beaucoup plus loin. Sur le site du Matin, la critique du même film renvoie directement à l’adresse web de ses producteurs. De plus, le texte est enchâssé entre le résultat d’un concours sur le grand dessin animé du moment et une rubrique permettant de télécharger - moyennant finance - la musique de film de son choix pour son portable. En quelques années, l’expansion d’Internet a pratiquement mis à bas la barrière entre le journalisme et la publicité. On pourrait même dire que le net abolit le métier de journaliste, au profit d’une communication multiforme et servile. Les pratiques nouvelles rejaillissent sur les médias traditionnels... […]

- Lire la totalité de l’article


Tout le dossier « La journée sans achats » - Désormais payant (septembre 2013)

Les articles :

- Editorial : [Journée sans achat : Fissures
- La publicité, cheval de Troie dans l’Université
- « La pub entretient l’illusion du bonheur »
- Ces « décroissants » qui prônent la frugalité
- « L’enfer, c’est les marques. Et la guerre que Bush nous a vendue »
- Peut-on acheter l’objet de sa foi ?
- Quand l’artiste interroge les codes télévisuels en les imitant
- Les panneaux d’affichage, un lieu d’exposition idéal
- Les citadins se réapproprient l’espace public
- Le steak caché des fast-foods
- Sur le net, la publicité a gagné la guerre contre l’information
- Stopub versus la Loi
- « Je suis un contestataire durable ! »

 
  • Enregistrer au format PDF

Pseudo-journalisme politique au Parisien : ça va durer encore longtemps ?

Personnalisation partout, politique nulle part.

Ces médias qui ont besoin de notre soutien : le site d’informations Basta !

« Pour une information indépendante, sans publicités ni algorithmes. »

Le « cas Macron » : un feuilleton médiatique à suspense

Chronique d’une hypermédiatisation annoncée.