Observatoire des media

ACRIMED

Suisse romande : « l’affaire Bilan » et ses suites

Des journalistes suisses et leurs associations sont engagés dans un combat contre les pressions de toute nature exercées contre les journalistes. Ce combat trouve son origine dans ce qu’il est convenu d’appeler "l’affaire Bilan", nom du mensuel suisse de l’économie.

Les pressions internes contre les journalistes sont un sujet délicat auquel le Conseil Suisse de la Presse s’est intéressé lors des manifestations de son 25e anniversaire, à Berne, (voir programme). On peut lire, sur le site du Conseil Suisse de la Presse, les exposés du colloque du 25ème anniversaire, et, ici même celui de Christa Mutter, « Pressions économiques sur des journalistes en Suisse romande ».

Cet intérêt est le résultat de deux ans de combat juridique, mené par la Fédération Suisse des Journalistes, Comedia, syndicat suisse des médias, ainsi que le Syndicat alémanique des journalistes, et la Coordination des représentants des rédactions du groupe Edipresse, à Lausanne.

Des journalistes suisses et leurs associations sont engagés dans un combat contre les pressions de toutes natures exercées contre les journalistes.

Ce combat trouve son origine dans ce qu’il est convenu d’appeler "L’affaire Bilan", nom du mensuel suisse de l’économie Bilan.

Au mois de juin de l’an 2000, Bilan a vu deux de ses rédacteurs, Danielle Hennard et Pierre Pauchard, démissionner avec effet immédiat en invoquant la clause de conscience après divers manquements à l’éthique journalistique de la part du rédacteur en chef de Bilan. Ces manquements ont fait l’objet d’une plainte de la Fédération Suisse des journalistes et du Syndicat lémanique des Journalistes, auprès du Conseil Suisse de la Presse (voir sous Indépendance des journalistes).

Un troisième rédacteur, xxx [1] a été limogé en septembre 2000, pour avoir posé des questions au sujet des pressions internes contre les journalistes et l’éthique de l’éditeur. Quelque mois plus tard, il a dénoncé une campagne de presse au sujet de "l’affaire Bilan" dans les journaux du groupe Edipresse qui pourrait être assimilée à une sorte de Konzernjournalismus. Une plainte déposée devant le Conseil Suisse de la Presse a reçu la réponse suivante : « Le Conseil de la presse n’entre pas en matière, la plainte ne relevant pas de sa sphère de compétence ».

A suivre…

Pour une synthèse :

- Le Courrier, Genève, 18 août 2000 : « La presse économique s’acoquinerait- elle avec les entreprises ? » (lien périmé - Acrimed, mars 2009), par Helen Brügger.

- Le Courrier, Genève, 5 mai 2001 : « Un journaliste dépose plainte contre Edipresse », par Philippe Chevallier.

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Nom retiré à la demande la personne concernée, en mai 2009.

La meute des éditocrates

Des professionnels du commentaire.