Observatoire des media

ACRIMED

EN BREF

Pour Le Point, un bon économiste doit travailler pour une banque ou pour des entreprises

par Denis Souchon,

Le 6 mars 2015 le site du Point met en ligne un article de Marc Vignaud titré « Hollande : "La reprise est là." Et si c’était vrai ? ».

Dans cet article Marc Vignaud donne la parole à des « experts » :

- « Alexandre Mirlicourtois, du cabinet d’études économiques sectorielles Xerfi », donc au service d’une entreprise privée produisant des « études » qui s’adressent « à tous les dirigeants de l’entreprise et de l’économie », c’est à dire aux banquiers et aux patrons.

- « Hélène Baudchon, dans une note pour la recherche économique de BNP Paribas », donc au service d’une banque.

Le 16 février 2015, le site de Basta ! publiait un article d’Ivan du Roy et Rachel Knaebel titré « Évasion fiscale, fraudes et manipulations : découvrez le casier judiciaire de votre banque », dans lequel les auteurs recensaient « les pénalités et sanctions qui, depuis la crise de 2008, ont frappé quatorze grandes banques, dont les six principaux établissements français ».

Voici le casier judiciaire de BNP Paribas :

Et ce n’est pas fini. Le Point cite également :

- « Les économistes de la recherche de Crédit agricole » (combien sont-ils ? deux ou cent ?), donc au service d’une banque.

Voici le casier judiciaire du Crédit agricole selon les informations de Basta ! :

C’est sans doute par souci de pluralisme qu’à la fin de l’article on peut lire : « Lire aussi la chronique de Patrick Artus ». Il n’est pas précisé que Patrick Artus est « directeur de la recherche économique chez Natixis », donc au service d’une banque.

Voici le casier judiciaire de Natixis selon les informations de Basta ! :

À quand une enquête du Point sur la lutte contre le plagiat avec Alain Minc comme « expert » ?

Denis Souchon

 
  • Enregistrer au format PDF

Sur France 2, « L’Émission politique » sert la soupe à Marine Le Pen

Ou : comment servir la propagande électorale d’une candidate.

En direct sur France Culture : les aboiements de Laurent Joffrin contre Acrimed

Quand un éditocrate tombe sur un os et l’avale de travers.

Concentration des médias en France et ailleurs (vidéo d’un jeudi d’Acrimed)

Avec Christophe Deloire (Reporters sans frontières) et Jérémie Fabre (Acrimed).