Observatoire des media

ACRIMED

Non à une loi expéditive sur la liberté et l’indépendance des médias ! (SNJ)

Nous publions un communiqué du SNJ, relatif au « projet de loi Bloche », dont nous avions proposé une analyse dans un précédent article (Acrimed).

On ne vote pas une loi touchant au cœur même de la démocratie, en procédure accélérée. On ne vote pas une loi sur la liberté et l’indépendance des médias pour régler un problème surgi au cours de l’année.

C’est pour dire cela et rappeler les fondamentaux de la profession, loi de 1881 sur la liberté de la presse et la nécessité d’une Charte d’éthique pour tous les Journalistes, que le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, a présenté aux sénatrices et sénateurs ce mercredi 23 mars 2016 les principales mesures qui devraient être prises pour garantir réellement l’indépendance des rédactions :
- la « Charte d’Ethique Des Journalistes Professionnels » annexée à la Convention Nationale Collective de Travail des Journalistes (CCNTJ) ;
- la reconnaissance juridique de l’équipe rédactionnelle dans chaque entreprise de presse ;
- la création d’une instance nationale de déontologie.
Paritaire journalistes/employeurs avec des représentants de la société civile, cette dernière se saisirait des questions et dysfonctionnements, elle enquêterait et émettrait un avis qui serait publié dans le ou les médias concernés.

Le SNJ a rappelé :
- son opposition totale à l’élargissement des prérogatives du CSA à la déontologie des journalistes ;
- ses doutes concernant la pertinence et l’efficacité des comités d’éthique ;
- son rejet du nouveau texte concernant la protection des sources des journalistes.
Ce dernier est non seulement en recul sur la loi existante mais un véritable leurre en regard des possibilités, presque infinies, données aux services secrets par la loi Renseignement.

Les nombreux parlementaires présents ont posé des questions montrant leur connaissance des dossiers et leur volonté de ne pas travailler à toute vitesse sur des sujets se situant au cœur de la démocratie.

Le SNJ a estimé qu’une véritable loi sur l’indépendance de la presse était nécessaire et qu’il était prêt à y travailler.

Un dispositif légal devrait, via une réelle réforme des aides à la presse, renforcer les droits des journalistes et des citoyens à partager une information de qualité : complète, honnête et pluraliste.

Paris, le 24 Mars 2016

Source : site du SNJ.

 
  • Enregistrer au format PDF

Acrimed rencontre le collectif des « Journalistes Debout »

Entretien avec deux de ses animateurs.

Médias en Argentine : Macri droit dans ses bottes !

Concentration et casse de la démocratisation.

L’éditocratie unanime : haro sur les grèves !

« En plein état d’urgence, la chienlit fait tache d’huile. »