Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Médias et écologie

En bref

Le Monde écologise l’alimentation avec McDonald’s

par Henri Maler,

Prévenante et prévoyante, deux qualités requises en matière d’écologie, la société des lecteurs du Monde a lancé par courrier électronique, le vendredi 29 novembre 2013 à 16h18, une alerte destinée à lutter contre la faim dans le monde et à protéger la santé et l’environnement.

Objet du message : « Venez participer aux débats du Développement Durable organisés par Le Monde »

Quels débats ?

L’invitation précise :

« Le Monde et McDonald’s, en partenariat avec Sciences Po (la Chaire du Développement durable) et MINES ParisTech (ISIGE), ont le plaisir de vous inviter au rendez-vous majeur du développement durable intitulé : « Où est passée l’écologie ? ».

« Où est passée l’écologie ? » On se le demande. Désormais, on tient la réponse : dans la promotion conjointe de deux marques : Le Monde et… McDonald’s.

Le programme, alléchant comme un Big Mac, indique que « Delphine Smagghe, Vice-présidente McDonald’s France, en charge du Développement durable et des Relations extérieures » participera discrètement à un débat, sur la conciliation de la qualité de la quantité. On appréciera le couplage entre le Développement durable et les Relations extérieures : publicité quand tu nous tiens !

Et pour qu’il ne reste plus aucun doute sur la nature et le sens de ce nouveau partenariat écologique, nous sommes invités à nous inscrire (attention ce qui suit n’est pas une publicité, mais un indice…) sur le site du Monde-publicité

« Inscription obligatoire sur
http://www.mpublicite.fr/lesdebatsduDD2013/
 »

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

A la une

Mobilisations sociales contre morgue médiatique

L’éternelle complainte d’une éditocratie ivre de réformes.

Souscription : pourquoi vos dons sont indispensables à l’existence d’Acrimed

Que fait notre association des euros qu’elle récolte ?

Grève SNCF : le JDD et l’IFOP donnent le tempo de la démobilisation

Des sondages à gages « prédisent » l’isolement des grévistes depuis fin mars.