Observatoire des media

ACRIMED

En bref

Le Monde écologise l’alimentation avec McDonald’s

par Henri Maler,

Prévenante et prévoyante, deux qualités requises en matière d’écologie, la société des lecteurs du Monde a lancé par courrier électronique, le vendredi 29 novembre 2013 à 16h18, une alerte destinée à lutter contre la faim dans le monde et à protéger la santé et l’environnement.

Objet du message : « Venez participer aux débats du Développement Durable organisés par Le Monde »

Quels débats ?

L’invitation précise :

« Le Monde et McDonald’s, en partenariat avec Sciences Po (la Chaire du Développement durable) et MINES ParisTech (ISIGE), ont le plaisir de vous inviter au rendez-vous majeur du développement durable intitulé : « Où est passée l’écologie ? ».

« Où est passée l’écologie ? » On se le demande. Désormais, on tient la réponse : dans la promotion conjointe de deux marques : Le Monde et… McDonald’s.

Le programme, alléchant comme un Big Mac, indique que « Delphine Smagghe, Vice-présidente McDonald’s France, en charge du Développement durable et des Relations extérieures » participera discrètement à un débat, sur la conciliation de la qualité de la quantité. On appréciera le couplage entre le Développement durable et les Relations extérieures : publicité quand tu nous tiens !

Et pour qu’il ne reste plus aucun doute sur la nature et le sens de ce nouveau partenariat écologique, nous sommes invités à nous inscrire (attention ce qui suit n’est pas une publicité, mais un indice…) sur le site du Monde-publicité

« Inscription obligatoire sur
http://www.mpublicite.fr/lesdebatsduDD2013/
 »

 
  • Enregistrer au format PDF

Michel Onfray critique la presse à la serpe

Pour le philosophe médiatique, la liberté de la presse n’existe pas. Ce qui ne l’empêche pas de l’inonder de ses tribunes !

Un « Conseil de la Presse » ? À quelles conditions et comment

Note d’Acrimed à l’intention de Madame Sirinelli, chargée de mission

Gilles Leclerc, réputé pour ses « ménages », recruté au « Comité d’éthique » de Radio France

Comme dans le cas d’Isabelle Giordano, plus c’est gros, plus ça passe (pour l’instant… ?)