Observatoire des media

ACRIMED

Jean-Marie Colombani, objet d’une promotion surprise sur France Culture

"C’est mon choix" (Julia Kristeva)

Les "fidèles auditeurs" de France Culture le savent : Pierre Assouline, dans "son" émission ( "Première édition", tous les matins entre 7 h et 8h30 ), invite chaque jour de la semaine un chroniqueur différent qui vient faire un papier vers 8h25.

On peut entendre ainsi, successivement, Dominique Schnapper, Jacques Julliard, Julia Kristeva, Michel Winock et Alain Gérard Slama. Ceux qui suivent un peu la vie "intellectuelle" et "culturelle" ne seront pas étonnés de la composition de cette liste d’ "incontournables" qui ont pour charge ( voir l’article de Télérama ci-dessous) de "réhabiliter le débat d’idées" et témoignent en même temps de cette "volonté de découvrir des gens peu médiatiques" qui, selon Laure Adler, serait le propre de France Culture (voir ses propos dans Télérama, ci-dessous).

D’ailleurs, ce mercredi 6 décembre c’était au tour de Julia Kristeva de nous faire partager sa découverte. Son "papier" était un compte rendu dithyrambique du livre de... Jean Marie Colombani : le dernier livre important qu’elle a lu, livre qui est plein d’idées neuves et originales, écrites de plus dans un style remarquable. Jean-Marie Colombani qui fut invité de Christine Ockrent dans son émission de France 3 après avoir invité Alain Minc dans son émission de France Culture. Lequel Alain Minc, bien sûr... Mais n’anticipons pas !

Nous le savons : France Culture reste irréductible à ce marketing culturel. Et il lui arrive encore de "découvrir des gens peu médiatiques"...Il n’empêche !

Pour mémoire

I. Aout 2000 : Télérama, dans son numéro du 30 août, consacre un article aux modifications de la grille prévues pour la rentrée. En voici le texte intégral que nous avons immédiatement publié sur le site d’Acrimed, avec, entre crochets, quelques commentaires.

" Une nouvelle ère " [C’est le titre...] : " Soucieuse de réhabiliter le débat d’idées, Laure Adler a convaincu [sans doute avec beaucoup de difficulté...] plusieurs grands noms [qui ne font par forcément les grandes émissions] de la recherche et des médias de venir s’exprimer sur sa [sic] chaîne. Outre les éditorialistes Jacques Julliard (Le Nouvel Observateur) et Alain-Gérard Slama (Le Figaro) [éditorialistes qu’ on ne lit et l’on entend nulle part ailleurs...], la sociologue Dominique Schnapper, l’historien Michel Winock ou l’universitaire Julia Kristeva tiendront chronique chaque semaine. Un exercice périlleux [ on en frémit d’avance...], puisqu’ils devront [?] exprimer une pensée à la fois brillante [?] et intelligible. »

II. Dans le numéro anniversaire de Télérama , consacré à ses 50 ans, des personnalités écrivent ce qu’elles pensent de l’hebdomadaire. Laure Adler ne tarit pas d’éloges. Curieux, non ?

" Je suis une lectrice passionnée de Télérama depuis trente ans. Télérama a une grande qualité : il possède une grande honnêteté intellectuelle et une morale irréprochable. Il a une faculté critique constante, contribue à l’éveil des consciences. C’est un média qui permet de découvrir des gens peu médiatiques, ceux qui organiosent des manifestations culturelles en province, par exemple. On se sent proche de cette sensibilité, ca on fait la même chose à France Culture. Vous êtres d’ailleurs les seuls à parler autant de nous (...) "

- Lire également Jean-Marie Colombani sur FR3 : "C’est mon choix" (Christine Ockrent)

 
  • Enregistrer au format PDF

Présidentielle 2017 : Le Front national contre la liberté d’informer (communiqués)

Des sociétés et syndicats de journalistes protestent.

« Voici quelques euros : tuteur je suis, et tuteur je soutiens Acrimed » (Christophe Barbier)

Une tribune (presque) imaginaire de l’homme à l’écharpe rouge