Observatoire des media

ACRIMED

Guerre de Libye : cocoricos régionaux du premier jour

par Henri Maler,

Samedi 19 mars : la guerre de Libye commence. Dimanche 20 mars : la presse régionale met en « une » ce qu’elle juge primordial... Des titres d’une rare diversité, sur un fait indéniable. Et pourtant...

Pour cette presse, quel est le plus important dans le déclenchement de cette guerre ? Non pas la guerre elle-même, mais la primauté de l’armée française (hâtivement nommée « la France »). Cocoricos !

Var matin, quotidien toulonnais et maritime, le 19 mars, se prépare à la guerre : une guerre de proximité ?

Mais Var Matin est aussi un quotidien régional très… national

… Comme ses confères d’autres régions

I. Du nord…

… au Sud

II … en passant par le Centre

… Où le groupe Centre France témoigne d’une belle harmonie entre ses titres. Entre l’équipe de France de rugby qui « relève la tête » et les avions français qui sont les premiers à bombarder, la fierté nationale est servie.





III. Et d’Est…

…. En Ouest

Devant une telle unanimité, on se rassure : le régionalisme sait, dans les grandes occasions, céder la place au chauvinisme. Bis : le plus important dans le déclenchement de cette guerre ce n’est pas la guerre elle-même, mais la primauté de l’armée française (hâtivement nommée « la France »). Cocoricos !

Henri Maler

 
  • Enregistrer au format PDF

Lire : Pour une socioanalyse du journalisme, d’Alain Accardo

« Du journalisme considéré comme une fraction emblématique de la nouvelle petite bourgeoisie intellectuelle. »

Les projets du Président Macron pour les médias et l’audiovisuel public

… Un grand flou libéral qui prépare sans doute le pire, nourri par les réflexions libérales et pas floues du tout d’un grand commis de l’État.

« Comment détester Mélenchon », par quelques médiacrates

Un échantillon de haine de caste.