Observatoire des media

ACRIMED

En 2009 déjà, les médias contre le FN : entre rage impuissante et banalisation rampante

Nous reproduisons ci-dessous, avec leur autorisation, un article paru dans le n° 20, daté d’octobre-novembre 2009, du regretté journal Le Plan B. Dans son style inimitable, le bimestriel « de critique des médias et d’enquête sociale » soulignait combien l’indignation que suscite chaque succès électoral du Front National chez les principaux éditocrates, masque la contribution médiatique à la banalisation des « thèmes » favoris de la formation d’extrême-droite [1]. Si la référence finale à la convergence entre le libéralisme échevelé de la plupart des grands médias et celui du FN ne correspond plus tout à fait aux thèmes qui dominent le discours du parti de Marine Le Pen, adepte d’un libéralisme… national, le texte reste pleinement pertinent, notamment s’agissant du « racolage sécuritaire des médias ». La mascarade des indignations de studio d’une Pascale Clark, ou de ses épigones n’aurait sans doute plus d’équivalent. Mais l’impuissance dont elle témoigne demeure.

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Pour un exemple très récent, voir ici-même : « Le Monde propose aux électeurs du FN de “partager leur expérience” ».

Michel Onfray critique la presse à la serpe

Pour le philosophe médiatique, la liberté de la presse n’existe pas. Ce qui ne l’empêche pas de l’inonder de ses tribunes !

Un « Conseil de la Presse » ? À quelles conditions et comment

Note d’Acrimed à l’intention de Madame Sirinelli, chargée de mission

Gilles Leclerc, réputé pour ses « ménages », recruté au « Comité d’éthique » de Radio France

Comme dans le cas d’Isabelle Giordano, plus c’est gros, plus ça passe (pour l’instant… ?)