Observatoire des media

ACRIMED

Des livres et des films pour s’occuper à la rentrée

par Emma Hugauld,

Les abonné-e-s à notre magazine trimestriel Médiacritique(s) ont eu la chance, en lisant le numéro 20 paru cet été, de découvrir une double page de résumés de livres et de films qui pourraient faire le bonheur des adeptes de la critique des médias.

Notre générosité nous amène à partager ces quelques recommandations avec celles et ceux qui ne seraient pas encore abonné-e-s à Médiacritique(s) : c’est la rentrée, mais nos conseils restent toujours valables !

NB : Certains de ces résumés proviennent d’articles précédemment rédigés par des adhérents d’Acrimed pour le site Internet, qu’ils en soient remerciés.

Les classiques de la critique des médias


Côté lectures

- La fabrication du consentement, de Noam Chomsky et Edward Herman.
Cet ouvrage, paru aux États-Unis en 1988 et dont une nouvelle traduction française est disponible depuis 2008 chez Agone, propose un « modèle de propagande » explicatif du fonctionnement des médias de masse. L’analyse se base essentiellement sur des exemples de traitements médiatiques de différents événements aux États-Unis. Ainsi, les révolutions et les guerres en Amérique latine, les guerres au Vietnam et au Canbodge, le traitement des communistes, sont tour à tour convoqués pour appuyer le modèle des auteurs. Celui-ci repose sur l’identification de cinq filtres médiatiques : 1. Tailles, actionnariat, orientation lucrative – 2. La régulation par la publicité - 3. Les sources d’information - 4. Contrefeux et autres moyens de pressions 5. L’anticommunisme.

Un incontournable pour qui veut aller plus loin que la simple critique descriptive.





- Sur la télévision, de Pierre Bourdieu.

Voici un petit livre, moins universitaire et beaucoup plus facile d’accès que le précédent. Bourdieu, qui n’a jamais pu réaliser le travail de recherche qu’il aurait aimé faire sur les médias, constate l’homogénéisation et l’appauvrissement des informations transmises par la télévision, en lieu et place de la formidable démocratisation du savoir qu’un tel média aurait pu servir. Certains des mécanismes de ce processus sont décrits, comme les censures conscientes et inconscientes ou les compétitions pour l’audimat et les annonceurs. A travers cet ouvrage, c’est le monde médiatique soumis à la loi du marché qui est décrit de manière limpide.


Côtés vidéos

- Les Nouveaux chiens de garde, de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat
Ce film documentaire, inspiré du livre du même nom de Serge Halimi, présente le système médiatique des éditocrates et autres experts consacrés, en ponctuant les images d’archives d’interviews de Frédéric Lordon, Henri Maler, Michel Naudy ou encore François Denord qui analysent les travers du milieu. Sorti en 2012, le film opère des constats plus que jamais d’actualité : concentrations des médias dans les mains d’industriels milliardaires, manque d’indépendance et de pluralisme, marchandisation de l’information… Le constat est édifiant et le film ne fait pas de cadeau et traite, par l’humour, de ces différents mécanismes.


La production made in Acrimed


Côté lectures

- Tous les médias sont-ils de droite ? de Mathias Reymond et Grégory Rzepski.

Cette production d’Acrimed est à lire en ces temps pré-électoraux. En effet, elle s’attache à démontrer les mécanismes médiatiques qui accentuent le caractère conservateur de l’élection présidentielle. Les chapitres dessinent quatre de ces mécanismes : le primat des jeux politiciens sur les enjeux politiques, le primat des personnalités politiques sur les programmes des partis, l’étouffement de la parole des « petits » candidats au profit du bipartisme et l’élaboration d’un cadre de réflexions « politiquement pensable ».


Côté vidéos

Acrimed propose un grand nombre de contenus vidéo sur sa chaine Youtube ! Depuis les Jeudis d’Acrimed filmés par nos soins jusqu’aux montages humoristiques de moments médiatiques d’anthologie, en passant par notre petite dernière sur le sexisme des médias, il y en a pour tous les goûts.


Passés (trop) inaperçus


Côté lectures

- Les médias et la banlieue, de Julie Sedel.

Le livre de Julie Sedel est issu de sa thèse de sociologie, et est donc nécessairement un livre universitaire. Il ne se borne pas à analyser les « clichés » journalistiques, mais il s’efforce de mettre en rapport le traitement médiatique des quartiers populaires avec trois transformations : les transformations de ces quartiers depuis le début des années 1980, les transformations des métiers du journalisme, les transformations de l’intervention des acteurs locaux en direction des médias.

- Du côté du public, de Brigitte Le Grignou

Cet ouvrage prend le contre-pied de la critique des médias traditionnelle, pour se placer du côté du public et interroger la – ou plutôt les – réceptions des médias. Le principal mérite du livre de Brigitte Le Grignou est de proposer non seulement une synthèse très complète des travaux qui se situent « du côté du public », mettant en valeur la multiplicité des approches existantes et leur fécondité, mais aussi une discussion des problèmes qu’ils soulèvent. Un livre de référence, donc.




Côté vidéos

- DSK, Hollande, etc. de Julien Brygo, Pierre Carles, Nina Faure, Aurore Van Opstal.

Ce film documentaire prend ancrage dans la campagne présidentielle de 2012 et analyse la manière dont les médias contribuent à accentuer la bipolarisation de l’élection autour de deux principaux partis. Mépris des « petits » candidats, orchestration des débats et délimitation des sujets de discussion et surtout mise en scène de la compétition électorale sur le modèle d’une course hippique... à grands renforts de sondages et de commentaires de sondages. Indispensable pour se prémunir contre les manipulations médiatiques par les temps qui courent.


Plus récemment…


Côté lectures

- 8 femmes sur un plateau, de Marlène Coulomb-Gully

De portraits en portraits, l’auteure de cet ouvrage retrace non seulement la vie professionnelle de 8 femmes journaliste, mais aussi une certaine histoire de la télévision française. Les anecdotes relatées, dont on préfèrera rire que pleurer si l’on peut, sont édifiantes tant elles montrent l’humiliation d’être toujours reléguée à sa position de femme dans un monde journalistique dirigé par des hommes. Les réflexions menées par Marlène Coulomb-Gully portent notamment sur l’utilisation de la « féminité », les rapports entre femmes journalistes, les relations avec les hommes, et notamment politiques. Une riche analyse des insuffisantes évolutions de ce métier.

- La double dépendance. Sur le journalisme, de Patrick Champagne.

L’auteur de cet ouvrage, sociologue (et membre d’Acrimed), part d’exemples de terrain, médiatisations de certains faits, qui deviennent informations, puis événements. Ses réflexions le mènent du côté des représentions sociales du journaliste, tantôt héros, tantôt mis au rebut. Les contraintes politiques et économiques pesant sur lui sont fortes, et des stratégies de protection sont alors mises en place, tels que les sondages dont la scientificité est censée apporter une légitimité. Un ouvrage accessible et idéal pour qui veut comprendre le fonctionnement des médias.


Côté vidéos

- Contre-pouvoirs, de Malek Bensmaïl.

Le réalisateur de ce documentaire sur le quotidien algérien El Watan a partagé la vie de la rédaction au moment de la campagne présidentielle de 2014, qui vit l’élection d’Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat. On assiste ainsi aux conférences de rédaction, aux prises de décision, on décèle les ambiguïtés de certaines positions... Il pourrait s’agir de n’importe quel journal. Sauf qu’El Watan est un journal à la fois de référence, et d’opposition.




Emma Hugauld

 
  • Enregistrer au format PDF

Jeudi d’Acrimed : mobilisations contre la Loi Travail, le retour des chiens de garde

Le 29 septembre 2016 à Paris, avec Sophie Binet (CGT) et Frédéric Lemaire (Acrimed).

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.