Observatoire des media

ACRIMED

Claude Imbert, islamophobe déclaré

Claude Imbert est islamophobe et le déclare. Question : cet aveu lui vaudra-t-il l’absolution de ses confrères ?

Claude Imbert, islamophobe ? Ce n’est pas une découverte. Il suffit pour cela d’avoir la patience de lire ses éditoriaux dans Le Point. Ce qui est nouveau, c’est que dans le débat entre « bonnet blanc » et « blanc bonnet » sur LCI (entendez entre Jacques Julliard et lui-même), le vendredi 24 octobre 2003, Claude Imbert a délaré :

« Il faut être honnête. Moi, je suis un peu islamophobe. Cela ne me gêne pas de le dire. » [1].

Et de revendiquer ce « droit » :

«  (...) j’ai le droit, je ne suis pas le seul dans ce pays à penser que l’islam - je dis bien l’islam, je ne parle même pas des islamistes - en tant que religion apporte une débilité d’archaïsmes divers, apporte une manière de considérer la femme, de déclasser régulièrement la femme » et « en plus un souci de supplanter la loi des Etats par la loi du Coran, qui en effet me rend islamophobe.  »

Faut-il transposer ces propos ? Qu’entendrait-on, et à juste titre, si d’aucun, sous couvert de discuter des croyances, voire de condamner certains de leurs effets, revendiquait un droit à la judéophobie ou à la christianophobie ?

Dans les « Dépêches » du Monde daté du 26 octobre, on pouvait lire celle-ci, page 6 :

« Claude Imbert, fondateur et éditorialiste de l’hebdomadaire Le Point, s’est déclaré "islamophobe", vendredi 24 octobre, sur la chaîne de LCI, estimant que la religion musulmane "apporte une débilité d’archaïsmes divers". Le MRAP a dénoncé ces propos. »

On ne pouvait pas être plus discret et plus sobre.

Le Mrap a dénoncé. Fort bien. Et Le Monde ? Et les confrères de Claude Imbert ? Et les grands excommunicateurs comme Bernard-Henri Lévy (qui pige au Point….) ? Nous attendons avec intérêt.

Quant à LCI, la chaîne doit être fière, qui annonce sur son site le « débat » hebdomadaire dont elle s’honore, dans ces termes :

« Cette année encore, les deux grands éditorialistes Claude Imbert (Le Point) et Jacques Julliard (Le Nouvel Observateur) s’entretiennent sur les thèmes importants de l’actualité...
Deux grandes signatures pour une discussion enrichissante.
 ».

Enrichissante ???

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Une dépêche AFP du 24 octobre à 20h30 indique en effet que " Claude Imbert, fondateur-éditorialiste de l’hebdomadaire Le Point, s’est déclaré "islamophobe" vendredi sur la chaîne LCI, estimant que cette religion "apporte une débilité d’archaïsmes divers", suscitant les critiques du MRAP et d’une association musulmane.(...)
"Il faut être honnête. Moi, je suis un peu islamophobe. Cela ne me gêne pas de le dire", a déclaré Claude Imbert lors d’une émission sur le voile islamique, citant ensuite les noms de Voltaire et de Michel Houellebecq.
"Nous avons le droit de combattre le racisme, d’accepter une pratique paisible de l’islam. Et j’ai le droit, je ne suis pas le seul dans ce pays à penser que l’islam -je dis bien l’islam, je ne parle même pas des islamistes- en tant que religion apporte une débilité d’archaïsmes divers, apporte une manière de considérer la femme, de déclasser régulièrement la femme", et "en plus un souci de supplanter la loi des Etats par la loi du Coran, qui en effet me rend islamophobe", a déclaré Claude Imbert.
Se disant agnostique, le journaliste a indiqué que
"la religion chrétienne (le) gêne moins parce qu’elle n’a pas cette prétention". "Il n’y a aucune raison sous le prétexte de la tolérance de s’abaisser jusqu’à renier des convictions profondes", a-t-il ajouté. " (nous sommes preneurs de la transcription complète…).
Voir aussi sur le site d’Oulala « Une "jurisprudence Claude Imbert" ? » (lien périmé).

« Opération antiterroriste » à Argenteuil : la mosquée était presque parfaite

Parler pour ne rien dire, mais parler de l’Islam.

Loi Travail : retour sur l’interrogatoire musclé d’un sociologue sur BFM-TV

Le sociologue Nicolas Jounin se fait « cuisiner » sur la chaîne d’information en continu.