Acrimed | Action Critique Médias
Vous êtes ici =>Les journalismes > Mythes et réalités > Connivences et promotions > Journalistes et politiques > Hebdos : messages personnels (et intéressés)
Imprimer

Hebdos : messages personnels (et intéressés)

par Jean Teulière, le 26 août 2003

Les plus diffusés des hebdomadaires parisiens - dits " généralistes " - comportent une rubrique de " brèves " présentées comme inédites, lesquelles, sous un titre destiné à attirer le chaland (" confidentiel ", " indiscrets "...), offrent en fait aux acteurs de la scène politique, économique et/ou médiatique, l’occasion de distiller sous le couvert de l’anonymat des phrases et affirmations qu’ils ne souhaitent pas signer.
Autant dire que ces pages recèlent semaine après semaine des pépites représentatives de la duplicité régissant la relation entre certains journalistes et leurs informateurs.

Sous le titre " confidentiel " (sic), la livraison du Point du 22 août 2003 est représentative de la diversité des possibilités offertes dans ce domaine. Extraits.

" TRACTATIONS. Les négociations entre Verts et socialistes pour les régionales en Ile-de-France vont être difficiles. Selon un dirigeant du PS, « l’influence des Verts a beaucoup baissé dans la capitale, depuis 1998 ». "

A l’approche des négociations, il est utile pour le PS de minorer l’influence des Verts pour contrecarrer leur appétit.

" INTÉGRATION. Le ministre de la Ville, Jean-Louis Borloo, reprendra ses déplacements en province dès le 5 septembre par une visite à Perpignan consacrée essentiellement à l’action des femmes dans les quartiers. "

Publicité bien ordonnée commence par soi-même.

" RÉVOLUTION. Le gouvernement n’en parle pas pour ne pas aviver la polémique, mais, pour la première fois dans l’histoire de la République, un tiers des fonctionnaires qui quitteront le ministère de la Recherche seront remplacés par des contractuels. "

" Le gouvernement n’en parle pas. " Mais si.

" OBSTINATION. Roselyne Bachelot ne veut pas se laisser décourager par les attaques de « ceux qui, selon elle, pensent que l’écologie est leur domaine réservé » : « J’applique la politique que Jacques Chirac me dit de mener », confie-t-elle. "

Message transmis à l’Elysée.

" RECONVERSION. Lucien Abenhaïm, qui a démissionné de ses fonctions de directeur général de la Santé, les aurait de toutes façons quittées en septembre. Il devait être nommé professeur universitaire-praticien hospitalier. Reste à savoir si Jean-François Mattei maintiendra sa nomination à ce poste. "

Un peu trop bavard, le " fusible " est prévenu.

L’Express n’est pas en reste, où l’on pouvait lire [le 21 août dans la rubrique " les indiscrets " (sic) :

" Le médecin était en rose
Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (Amuhf), a multiplié, depuis le début du mois, les interventions et les mises en cause du gouvernement dans la crise sanitaire. Les responsables de droite ont leur explication : le médecin a appartenu, pendant la campagne des élections municipales de 2001 à Paris, au comité de soutien à Bertrand Delanoë, intervenant notamment en public lors d’une grande réunion en faveur du candidat socialiste au théâtre Mogador. "

En matière d’ " indiscrétion ", c’était un peu raté, puisque des politiciens de la majorité gouvernementale avaient déjà donné ce " scoop " à d’autres journaux, mais, comme on dit, " abondance de biens ne nuit pas "...

Tourne avec Spip       Nous écrire, nous contacter | Mentions légales | Administration | Plan du site       Flux RSS   Haut de page
Site sous « Spip » - Webmaster Yanic Gornet - Optimisé pour Mozilla FireFox
Hébergeur associatif Globenet, hébergeur associatif - Notre éditeur : Editions Syllepse