Observatoire des media

ACRIMED

Vente du groupe Midi Libre à La Dépêche du Midi : vigilance ! (SNJ)

Nous publions un communiqué des sections SNJ de Midi Libre, L’Indépendant, Centre Presse et La Dépêche du Midi (Acrimed).

Après des mois de longues négociations, le groupe Dépêche du Midi prend aujourd’hui le contrôle du groupe Midi Libre. Les sections SNJ des titres Midi Libre, L’Indépendant, Centre Presse et La Dépêche du Midi, prennent acte de cette évolution capitalistique majeure et qui sonne d’abord comme une opération de concentration de tous les dangers sur les territoires des régions Languedoc-Rousillon et Midi-Pyrénées.

L’inquiétude des salariés des deux groupes concernés, et de ses rédactions en particulier, est vive face à un tel bouleversement. D’autant que parmi les informations délivrées est programmée une saignée inédite dans les effectifs des deux entités : le repreneur n’a pas caché son intention de supprimer 20 % des postes sur les deux groupes !

Que le nouvel actionnaire majoritaire sache d’ores et déjà que les sections SNJ de tous les titres concernés – où le SNJ est le syndicat de référence - se battront pied à pied pour empêcher une telle saignée, mortifère sur le plan social autant que dangereuse sur le plan éditorial.

Sur le plan éditorial, le SNJ veillera avec la plus vive attention au respect des engagements pris devant l’autorité de la concurrence quant au maintien du pluralisme sur les territoires où les deux groupes diffusent chacun de leurs titres (sur leurs éditions papiers et numériques). Nous n’hésiterons pas à signaler à l’autorité le moindre début d’incartade qui consisterait à jouer sur les faux semblants pour tenter de vider de leur substance les différentes équipes rédactionnelles.

Toujours sur le plan éditorial, l’inquiétude des rédactions de tous les titres « achetés » ne peut qu’être avivée par la position particulière qu’occupe le nouvel actionnaire de référence dans la vie politique française. Les rédactions des titres du groupe Midi Libre n’ont jamais été inféodées à un parti politique quel qu’il soit. Le SNJ sait qu’elles sauront se dresser à la moindre tentative d’atteinte à leur indépendance éditoriale, que ce soit en termes de ligne politique ou encore d’interférence du commercial sur l’éditorial.

Les sections du SNJ exigent que soit dès à présent mise en haut de l’agenda des négociations à venir l’instauration d’un dispositif permettant de graver dans le marbre l’indépendance éditoriale de toutes les rédactions.

Le 25 Juin 2015

Source : Site du SNJ.

 
  • Enregistrer au format PDF

Jeudi d’Acrimed : mobilisations contre la Loi Travail, le retour des chiens de garde

Le 29 septembre 2016 à Paris, avec Sophie Binet (CGT) et Frédéric Lemaire (Acrimed).

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.