Observatoire des media

ACRIMED

Un placard du SNJ de Radio France : « Merci les précaires ! »

Dans Libération du 20 janvier 2004, page 15, un placard d’une demi page intitulé « Merci les précaires », signé « SNJ Radio France, Syndicat National des Journalistes ».

Contre le mépris de la direction de Radio France.

« MERCI LES PRECAIRES !

Les résultats Médiamétrie confirment la bonne santé de Radio France : 28% d’audience cumulée.

Les antennes du groupe (France Inter, France Info, France Culture/Musiques, les radios locales de France Bleu, le Mouv’, FIP) vivent aussi grâce à des centaines de CDD et de pigistes, au milieu des titulaires.

Les auditeurs ne font pas la différence mais la direction de Radio France, si. En décembre, elle a accordé une prime de 450 Euros chacun, sauf aux précaires.

Les titulaires trouvent ça insupportable. A l’initiative des journalistes du SNJ, ils ont donc versé tout ou une partie de leur prime pour acheter cet espace et dénoncer ce mépris.

Au moins leur faire un signe.
Au moins que ça se sache. Merci les précaires ! »

 
  • Enregistrer au format PDF

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !