Observatoire des media

ACRIMED

Un "grand maître " au service de la direction du Monde (et inversement)

Patron du Grand Orient de France, Alain Bauer soutient la direction du Monde contre Péan et Cohen. Edwy Plenel est reconnaissant.

" Les best of " est une rubrique de Stratégies, hebdomadaire spécialisé dans les médias. Le 11 juillet 2003, c’est Pierre Péan, coauteur avec Philippe Cohen de La Face cachée du Monde, qui se plie à l’exercice. A la question " Meilleure hypocrisie ? ", Péan répond :

" J’ai " adoré " un récent " Monde des idées " sur LCI, cette émission animée par Edwy Plenel. Le directeur de la rédaction du Monde recevait un homme qui a accepté de témoigner en sa faveur au procès qu’il nous intente, à Philippe Cohen et moi : un certain Alain Bauer, grand maître des problèmes de sécurité... mais aussi patron du Grand Orient de France, qui a défendu les dirigeants du quotidien à sa une, sous le titre " Peut-on aimer Le Monde ? "  [1]. Passe-moi le compas et l’équerre pour refaire le monde : en tout cas, la promotion du livre de Bauer sur la franc-maçonnerie a été parfaite ! "

Alain Bauer est président (" grand maître ") du Grand Orient de France, principale organisation de franc-maçons en France (lire " 275ème anniversaire de la Franc-Maçonnerie " dans L’actualité des médias n°4). Sur le plan professionnel, il dirige une société de " conseil " en " sécurité urbaine " (monnayant ses services auprès, notamment, de collectivités locales). Mais les médias qui publient fréquemment ses analyses en la matière le présentent seulement comme " expert en sécurité ". A ce titre, Alain Bauer, ancien dirigeant de l’UNEF-ID proche de Michel Rocard, a publié plusieurs ouvrages avec Christian de Bongain, dit Xavier Raufer, lui-même ancien responsable du groupuscule d’extrême droite Occident [2].

 
  • Enregistrer au format PDF

Notes

[1Tribune publiée par Le Monde daté du 2 mars 2003 (Ndr).

[2Lire dans Le Monde diplomatique "Envahissants experts de la tolérance zéro" (février 2001), "Expert" (novembre 2001).

Jeudi d’Acrimed : mobilisations contre la Loi Travail, le retour des chiens de garde

Le 29 septembre 2016 à Paris, avec Sophie Binet (CGT) et Frédéric Lemaire (Acrimed).

Le médiateur de Radio France répond à Acrimed : mépris, condescendance et autosatisfaction

Son impartialité mise en cause, il réplique par une critique des auditeurs et un éloge de son propre travail.

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.