Observatoire des media

ACRIMED

Souscription d’Acrimed : on avance, mais le compte n’y est pas !

par Acrimed,

En prévision de difficultés financières à venir, nous avons lancé il y a un mois un appel à souscription de 40 000 euros, destinés à pérenniser les deux emplois salariés indispensables au bon fonctionnement et au développement de l’association et de son site internet.

Nous remercions chaleureusement celles et ceux qui y ont répondu favorablement, qu’il s’agisse des généreux donateurs ou des internautes et sites qui ont relayé l’appel (et notamment L’Humanité ; Politis ; « Arrêt sur images » ; « Rue89 ; « Slate » ; « Le grand soir »). Nous avons ainsi reçu plusieurs centaines de dons, petits, moyens ou gros, venus de nos lecteurs et sympathisants mais aussi de collectifs (associations, syndicats, organisations politiques…), qui nous permettent d’envisager l’avenir un peu plus sereinement.

Mais, en l’état actuel des choses, nous ne sommes pas en mesure d’affirmer que nous avons atteint notre objectif. Répétons-le : alors que la presse dominante est gavée d’aides publiques distribuées en dépit du bon sens, nous ne pouvons compter que sur les dons de celles et ceux qui nous soutiennent et sur les cotisations de nos adhérent-e-s. Nous ne recevons aucune subvention ; les mécènes et autres philanthropes ne goûtent vraisemblablement pas notre critique. Nous refusons toute forme de publicité, et la consultation de notre site, enrichi presque quotidiennement, demeure entièrement gratuite.

Et c’est pour préserver ce modèle et pour le développer que nous avons décidé d’en appeler à vos dons. Notre autonomie financière et la possibilité de nous appuyer sur deux emplois salariés sont la garantie de notre capacité à fournir une critique des médias intransigeante et indépendante, dont la nécessité s’est encore faite cruellement ressentir ces derniers jours avec la lamentable couverture médiatique de la grève à la SNCF.

Nous nous réjouissons, un mois après avoir lancé un appel au don, de l’écho qu’il a reçu, qui confirme que la critique des médias est, pour beaucoup, une œuvre de salubrité publique. Aux hésitant-e-s et indécis-e-s qui n’auraient pas, jusqu’ici, franchi le pas, et ce malgré notre article explicitant les dix plus mauvaises raisons de soutenir financièrement Acrimed, nous disons ceci : en versant quelques dizaines (ou quelques milliers…) d’euros, vous contribuerez, tout simplement, à faire vivre Acrimed pour les années à venir.

Acrimed a besoin de vous, Acrimed a besoin de sous !

Nous vous invitons donc à visiter notre boutique pour effectuer un don par carte bancaire : http://boutique.acrimed.org/14-faire-un-don.html, et au-delà, à adhérer, avec ou sans abonnement à Médiacritique(s) : http://boutique.acrimed.org/4-adhesion.html. Le tout avec déduction fiscale, désormais possible (voir ci-dessous).

Celles et ceux qui souhaiteraient nous faire parvenir un chèque - à l’ordre d’Acrimed - peuvent nous l’adresser au 39 rue du Faubourg-Saint-Martin, 75010 Paris.

Nous comptons sur vous pour convaincre vos ami-e-s, camarades, collègues, contacts et abonné-e-s des réseaux sociaux, de faire de même. N’hésitez pas à solliciter également votre famille, votre voisin-e, votre député-e, votre patron-ne ou votre éditocrate préféré-e.

PNG - 21.1 ko
Faire un don

- Exonération

– Le 2 mai 2014, considérant notamment que l’association Acrimed satisfait aux conditions de l’intérêt général, le Tribunal administratif a décidé d’annuler les refus de l’administration fiscale qui nous privaient de faire bénéficier les donateurs de toute exonération fiscale.

Pour nous faire plaisir et vous faire plaisir, faites un don (par paiement hautement sécurisé) à Acrimed : il sera exonéré à hauteur de 66 %.

 
  • Enregistrer au format PDF

Voir aussi...

La meute des éditocrates

Des professionnels du commentaire.