Observatoire des media

ACRIMED

Solidarité avec Daniel Mermet

Accusé d’antisémitisme !

Le vendred 31 mai 2002, Daniel Mermet, animateur et producteur de l’émission quotidienne "Là-bas si j’y suis" sur les ondes de France Inter comparaissait devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour incitation à la haine raciale.

Le motif invoqué : des propos entendus lors d’une série d’émissions diffusées en juin 2001 et consacrées à des reportages sur la bande de Gaza et en Israël.

Les plaignants, qui se sont portés parties civiles : l’UEJF (Union des étudiants juifs de France), l’association Avocats sans frontières (en la personne de son président, l’avocat Gilles-William Goldnadel) et la Licra. Jugement le 10 juillet.

Particulièrement grave : l’intervention en qualité de témoins de l’accusation, d’intellectuels comme Alain Finkielkraut et Alexandre Adler (qui exercent des fonctions de journalistes) dans un procès d’opinion intenté à un journaliste ...

Voici trois prises de positions auxquelles Acrimed s’associe : Une pétition sur le site « Là-bas si j’y suis , Une pétition sur le site de Dh-Rezo, Un communiqué de Reporters sans frontières

Une pétition sur le site « Là-bas si j’y suis » :
Contre la banalisation de l’antisémitisme

Extraits :

"(...) Est-il possible de critiquer l’actuel gouvernement israélien sans être poursuivi pour antisémitisme ? Calomnies et insultes émanant de groupes extrémistes se multiplient depuis des mois notamment à l’encontre des journalistes et des rédactions. (...)

Les graves actes antisémites qui se sont multipliés en France au cours des vingt derniers mois doivent être poursuivis et condamnés par la Justice ainsi que tous les actes racistes ou xénophobes. Et l’on ne peut que partager une inquiétude déjà exacerbée par la tragédie qui se déroule au Proche-Orient.

Mais cette nouvelle inquisition, qui prétend parler au nom de tous les Juifs, exploite peurs et désarroi et, face à la moindre critique de l’actuelle politique israélienne brandit l’accusation d’antisémitisme. Il est consternant de voir des personnalités du monde intellectuel soutenir de telles dérives, allant jusqu’à s’associer à des poursuites judiciaires visant à faire taire un journaliste comme Daniel Mermet. (...)"

Pour [lire et et signer cette pétition (lien périmé, novembre 2014)


Une pétition sur le site de Dh-Rezo

Pétition de soutien à Daniel Mermet et Jean-Marie Cavada, lancée par le Collectif de Soutien à Daniel Mermet et Jean-Marie Cavada c/o paris-mail, 8 rue de la Corderie 75003 :

"Nous signataires de ce soutien , demandons au Président de la 17e Chambre du Tribunal de Paris dans sa grande sagesse de déclarer irrecevable les accusations d’incitation à la haine raciale contre Daniel Mermet et Jean-Marie Cavada."

(lien périmé, novembre 2014)

Un communiqué de Reporters sans frontières

Reporters sans frontières exprime son soutien au journaliste Daniel Mermet (Communiqué de RSF) :

"Daniel Mermet, journaliste et animateur à France Inter, a comparu le 31 mai devant le tribunal correctionnel de Paris pour diffusion de propos jugés antisémites. Il est poursuivi par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) et Avocats sans frontières, pour avoir diffusé à l’antenne des commentaires anti-israéliens émanant de plusieurs auditeurs. Reporters sans frontières s’indigne de la mise en cause du journaliste pour la simple diffusion de messages émanant d’auditeurs, et s’inquiète plus généralement de la multiplication des mises en cause abusives du droit à la libre expression ces derniers mois en France. "Est-il encore possible d’exprimer des opinions tranchées sur l’actuel gouvernement israélien sans être taxé d’antisémitisme ?", s’est interrogé Robert Ménard, secrétaire général de l’organisation. "Il n’est pas acceptable que la lutte contre l’antisémitisme soit systématiquement et abusivement invoquée - et ainsi galvaudée - pour censurer ou sanctionner les mises en cause de la politique d’Israël dans le contexte actuel. Nous mettons en garde contre un recul de la liberté d’expression en France", a ajouté M. Ménard."

 
  • Enregistrer au format PDF

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

La mairie de Lille intente un procès à La Brique

« Votre feuille de chou n’aurait pas sa place sur un marché ! »

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !