Observatoire des media

ACRIMED

RFI : une lutte exemplaire et un banc d’essai pour les « managers » de l’audiovisuel public (avec vidéo)

par Henri Maler, Yannick Kergoat,

« La Cour d’appel de Paris vient d’invalider dans sa totalité le Plan de Sauvegarde de l’Emploi présenté par la direction de RFI.

Cet arrêt donne raison aux salariés en grève depuis le 12 mai 2009 qui n’ont cessé de dénoncer le caractère illégal de la restructuration et des licenciements envisagés par la direction de RFI. » (Communiqué intersyndical du 28 septembre 2009).

Le 14 septembre, avait lieu, à la mairie du 11è arrondissement de Paris, une soirée de soutien et de projection du film 206 sur la lutte à RFI.

A cette occasion, Acrimed a interrogé des délégués syndicaux de la station. Ces entretiens sont visibles dans la vidéo ci-dessous (montée avec des extraits du film réalisé par les salariés de RFI en lutte), suivie d’un rappel de quelques étapes du conflit.

Mais d’abord cette annonce publiée sur le blog de RFI Riposte :

« Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie du Film 206, réalisé par les salariés de RFI sur la toile http://www.rfiriposte.org/ et en CD-Rom.

206

206, c’est un film et un combat : celui des salariés de Radio France Internationale.
Depuis mai 2009, nous, personnels de RFI, sommes mobilisés contre un plan social qui prévoit la suppression de 206 postes et la disparition de six rédactions en langues étrangères.

Ce film retrace notre mouvement. Ce film est notre histoire.

Bonne séance. »

Et bon visionnage de notre vidéo :

Quelques étapes du conflit.

… Pour en savoir plus, voir le Blog RFI Riposte.

Le 15 janvier 2009, lors d’un CE extraordinaire, la direction de RFI annonçait un plan social qui prévoit la suppression de 206 postes, soit 25% des effectifs permanents de Radio France Internationale (Lire ici même le communiqué intersyndical).

Le 5 mai les sections syndicales FO, SNJ, SNJ-CGT et SNRT-CGT appellent les salariés de RFI à faire grève pour une durée indéterminée, à partir du 12 mai 2009 (Lire ici même le « prévis de grève » et l’argumentaire des syndicats).

La direction refuse, de fait, toute négociation. Christine Ockrent, reine des ménages, affiche son intransigeance et concourt pour un nouveau titre : celui de reine du mépris, comme on peut le lire ici même.

Le mardi 16 juin, à l’appel des personnels de RFI toujours en grève, une manifestation est organisée.

Le mercredi 24 juin, après plus de six semaines de grève, les personnels de RFI reprennent le micro pour créer la 1ère radio de salariés en lutte. « RFI Riposte », radio éphémère et autonome, diffuse une émission spéciale exceptionnelle, de 12 à 19 heures, en direct du parvis de l’Hôtel de Ville de Paris (Lire le communiqué).

Le 9 juillet se tient une soirée de solidarité « RFI Riposte » à la mairie du 11ème arrondissement.

Le 14 juillet, après 9 semaines de grève, celle-ci est suspendue.

Le 1er septembre la grève reprend (Lire le communiqué : « Rentrée sociale à RFI : la trêve est finie ! »).

Lundi 14 septembre : procès en appel contre le « plan social », soirée de soutien et projection du film 206 sur la lutte à RFI.

A suivre...

Yannick Kergoat (vidéo) et Henri Maler (entretiens)

 
  • Enregistrer au format PDF

Docteur Patrick et Mister Cohen

Déontologie journalistique à géométrie variable.

Mardi Cinéma d’Acrimed : « À l’intérieur des rédactions » (cycle de projections-débats)

Au cinéma La Clef (Paris 5e) avec quatre documentaires réalisés à l’intérieur de la rédaction de quotidiens de presse.

La mairie de Lille intente un procès à La Brique

« Votre feuille de chou n’aurait pas sa place sur un marché ! »

Zemmour superstar

Il dit n’importe quoi... et tout le monde en parle !